muslumans ecoles catholiques don bosco 001 Tel était le thème de la journée d’étude organisé par le service de formation des Maisons Don Bosco. Une cinquantaine de participants sont venus écouter M. Sayadi, professeur à l’université de Tunis, sur le sujet. Trois ateliers ont permis d’approfondir le thème à partir de lieux différents.

 

« Restez libres et fidèles à vos valeurs : c’est ce qui plait aux familles musulmanes ». Le professeur à l’université de Tunis, M. Sayadi n’est pas passé par quatre chemins lors de son intervention. Il a exposé les trois valeurs fortes qui se dégagent de l’enseignement dispensé dans les écoles catholiques en Tunisie comme en Europe : liberté, égalité de tous, ouverture à la diversité. Elles sont à défendre.

 

M. Abderrazak Sayadi

 

Abderrazak Sayadi est professeur d’étude comparée des faits religieux et des civilisations à l’Université de La Manouba à Tunis et membre du GRIC (Groupe de recherches islamo-chrétien)

Monsieur Sayadi sait parler aux adultes, parents ou éducateurs, comme aux jeunes

La conférence de M. Sayadi, Professeur à l’université de Tunis, avait pour thème « Vivre avec la présence de Musulmans, jeunes et éducateurs, dans nos établissements catholiques ». Le matin, il s’est adressé aux chefs d’établissements, aux responsables de vie scolaire, aux enseignants. Le lendemain matin, il s’est adressé aux élèves, chrétiens et musulmans, au lycée Don Bosco. Monsieur Sayadi a su parler aux adultes éducateurs comme aux élèves. Les trois vidéos ci-dessous développent ses idées et ses convictions.

 

 

M. Sayadi : Paroles aux parents

M. Sayadi : Paroles aux jeunes

 

« Les écoles catholiques ne doivent pas sous-estimer
leur rôle dans la formation à la démocratie
et à la liberté de conscience. »

 

Pourquoi les parents mettent-ils leurs enfants dans les écoles catholiques ?

Le Mufti Ben Achour (responsable de la Mosquée de Tunis) a fait le choix dans les années 1960 de mettre ses enfants dans une école catholique : « Vous irez chez les chrétiens car vous serez mieux adaptés à vivre dans le monde d’aujourd’hui. » Cela peut sembler un paradoxe, et pourtant cette personnalité du monde musulman tunisien a fait ce choix d’éducation de ses enfants car il était persuadé que les valeurs chrétiennes étaient compatibles avec l’Islam.

 

M. Sayadi : Trois valeurs

Trois valeurs fortes se dégagent de l’enseignement dispensé dans les écoles catholiques en Tunisie :

  • Les valeurs démocratiques
  • L’égalité de tous (hommes/femmes)
  • L’ouverture à la diversité (religion, culture, histoire...)

 

Conférence de M. Sayadi : réaction M. Gabellieri

Conférence de M. Sayadi : réaction M. Chastang

 

 

Les écoles catholiques ne doivent pas chercher à séduire

Les écoles catholiques doivent rester elle-même ! Elles ne doivent pas chercher à séduire. Les parents musulmans confient leurs enfants aux écoles catholiques car ils voient dans les valeurs chrétiennes des valeurs universelles. L’école catholique ne doit pas enfermer l’enfant musulman dans son appartenance religieuse mais l’ouvrir aux valeurs universelles.

 

Il ne faut pas céder aux replis identitaires. En restant elle-même, l’école catholique doit porter le souci des autres, tout en invitant à rester serein sur la question de la diversité des religions. Des parents musulmans, qui ont choisi de mettre leur enfant dans une école catholique, doivent en accepter les règles et les valeurs.

 

N’oublions pas, les écoles catholiques sont libres et c’est cela qui plait aux familles musulmanes. Vous devez rester libres et fidèles à vos valeurs !

 

Conférence de M. Sayadi : Réaction Mme Des Gayets

Conférence de M. Sayadi : Réaction Mme Mouillac

 

 

Vous devez partager les célébrations, les moments de fêtes. Restez fidèles à vos valeurs

 

Dans les écoles catholiques, vous avez des temps de célébration et de fête liés à votre identité. Vous devez partager ces moments avec les jeunes musulmans. Soyez vous-même ! Célébrez vos fêtes. Ils doivent y être les bienvenus !

 

La présence de musulmans dans les établissements catholiques n’est pas un problème

L’école doit être ce creuset qui amène nos jeunes :

  • A débattre
  • A avoir un esprit critique
  • A avoir la faculté de raisonner
  • A avoir la liberté de l’esprit

 

L’école catholique est le lieu par excellence où peuvent coexister toutes les religions sans jugement : c’est une école qui aime les jeunes sans distinction de religion.

 

 

Propos recueillis par François CALLU,
Educateur à l’Institut Lemonnier - Caen
7 avril 2016

 

 

Pour aller plus loin

Le GRIC : www.gric-international.org

Université de La Manouba : www.uma.rnu.tn

 


Mot du jour

Le nom est la dernière chose qui nous reste quand les parents ne sont plus là. C’est un lien qui atteste de notre humanité engendrée. Le nom nous inscrit dans une histoire, dans une filiation, dans une famille. Le nom ne nous appartient pas vraiment : il se transmet. Il constitue aussi une part de notre identité sociale : avec lui, nous sommes d’un peuple. L’engouement actuel pour la généalogie nous prouve l’importance vitale du nom et de ce qu’il représente.

Etre appelé par son nom, c’est être reconnu et rejoint dans son humanité. Quand Dieu appelle, il le fait à l’aide du nom, car chacun est unique. En nommant leurs enfants, les parents prennent soin de choisir un prénom qui ait du sens. On voit bien quelles difficultés personnelles peut vivre un enfant ou un adolescent qui n’aurait plus la possibilité de se référer à une filiation pour tisser les liens de son histoire. Pour aller de l’avant, chacun a besoin de savoir d’où il vient. Le nom est une pièce essentielle de cette origine.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite