valdocco lyon acirpe insertion 001 La petite entreprise d’insertion, l’ACIRPE, située à Francheville à côté de Lyon, est gérée par le Valdocco. Elle salarie aujourd’hui quinze personnes en situation de précarité. Son nouveau chef de service, Mickaël Crublet, applique un type de management inspiré de la pédagogie de Don Bosco.

 

Quels sont les objectifs de l’ACIRPE ?

L’ACIRPE (Atelier Chantier d’Insertion Récupération) accompagne les salariés en réinsertion, une quinzaine environ, vers un retour à l’emploi. Ce qui les caractérise tous, c’est qu’ils ont besoin d’être « reboostés ». L’ACIRPE est un tremplin. Beaucoup manquent de confiance en eux, dans leur capacité à être employés à nouveau.

 

L’ACIRPE est maintenant à Francheville

 

ACIRPE, Atelier Chantier d’Insertion spécialisé dans les activités de recyclage, a inauguré, le 18 septembre, ses nouveaux locaux à Francheville où il vient d’emménager dans le cadre de son développement. De 8 salariés en insertion en 2014, ACIRPE en compte aujourd’hui 12 et prévoit d’en accueillir 18 à la fin de l’année.

 

Ce projet est devenu réalité grâce au soutien et à la confiance de nombreux financeurs, fondations, élus, partenaires, entreprises, au-delà de l’association-mère Le Valdocco, et à la mobilisation de nombreux salariés, bénévoles, amis du Valdocco.

Comment accompagnez-vous le retour à l’emploi ?

Dans notre perspective de développement, nous avons embauché une conseillère en Insertion Professionnelle. Il ne faut pas pour autant confondre l’ACIRPE avec Pôle Emploi car c’est par le travail qu’on aide les personnes à remettre le pied à l’étrier. L’un d’eux disait récemment : « ça a changé ma vie de me lever le matin pour venir travailler. » Ils apprécient aussi la dimension « développement durable » qui donne du sens à leur travail. L’ARCIPE essaye de rejoindre l’être humain dans sa dignité, l’aide à se sentir utile.

 

En quoi consiste le travail de récupération ?

Le pain invendu des boulangeries est transformé en chapelure pour des éleveurs, les bouchons en plastique sont triés puis envoyés à une usine qui refond le plastique pour fabriquer des salons de jardin pour l’été, les palettes de bois servent à habiller les gros containers à bouchons pour les rendre plus agréables. Il y a aussi une importante activité de lavage de gobelets en plastique : une société vend ou loue des gobelets pour de grandes manifestations comme des congrès, des matchs, des concerts... Les propriétaires ou locataires de ces gobelets demandent à l’ARCIPE de les récupérer, les laver et les leur rapporter.

 « Un management basé 
sur la confiance et sur l’alliance »

 

Comment mettre en place un management « salésien » ?

Notre pédagogie s’inspire largement de celle de Don Bosco appliquée à des adultes. Elle répond à la question : « Comment mettre en place un management basé sur la confiance et sur l’alliance ? » Contrairement à un management traditionnel avec une hiérarchie verticale, j’ai mis en place une hiérarchie horizontale : « je fais « avec », je ne suis pas au-dessus à dire comment faire.

 

Le but est de rendre les salariés pleinement acteurs. Il faut jouer sur la motivation pour les aider à reprendre confiance en eux. J’essaye d’avoir avec eux une relation de confiance tout en gardant un juste équilibre : il faut de la rigueur, sans rigidité. Il faut de la fermeté parfois, car le cadre rassure. Il faut de la souplesse sans tomber dans le laxisme. Et tout cela passe par l’écoute.

 

valdocco lyon acirpe insertion 002 valdocco lyon acirpe insertion 003  

 

Accueil des condamnés

 

Habilité en 2015, l’ACIRPE accueille désormais des condamnés au Travail d’Intérêt Général (TIG). Le TIG est une mesure de prévention de la récidive : « Sanctionner en faisant exécuter, dans une démarche réparatrice, une activité non rémunérée, au profit de la société. » Les demandes arrivent par des conseillers de l’antenne de Lyon du Service pénitentiaire d’Insertion et de Probation du Rhône (SPIP) qui suivent chacun des condamnés au TIG. En 2015, ACIRPE a accueilli 4 personnes majeures.

Et comment cela se traduit-il ?

La fermeté par rapport à quelqu’un qui arrive toujours en retard c’est par exemple un salaire diminué pour cause d’absence. Un cadre est nécessaire pour ne pas trop déstabiliser, au moins au début. Un des salariés disait un jour : « on se rend compte que les chefs réfléchissent là où ils vont nous mettre au travail. » Un autre disait en faisant le lien avec le sens de sa vie : « J’suis aux bouchons et ça m’aide à faire du tri dans ma vie » et un autre : « trancher le pain, c’est aussi apprendre à trancher dans sa vie, à prendre des décisions ».

 

Cela passe par une bonne communication avec les salariés.

Des temps de formation à la communication sont aménagés pendant le temps du travail à raison d’une matinée par quinzaine, par exemple. Apprendre à gérer les émotions, à faire la différence entre un ressenti personnel et une situation objective.

 

Les cadres savent qu’ils sont devant un public fragile et ils font tout pour prévenir les risques physiques mais aussi psycho sociaux : ne pas mettre les personnes dans un endroit où ils vont être mal à l’aise, faire attention à ne pas mettre en tandem des personnes qui ont des difficultés relationnelles. Tout cela demande de l’organisation et de l’anticipation pour créer un bon climat de travail.

 

 

Propos recueillis par Joëlle DROUIN
5 mai 2016

 

 

 

 


Mot du jour

« Il faut marcher et penser, et non pas s’asseoir et penser » Maxime arménienne

La vie moderne peut être très sédentaire. Pour la première fois de l’histoire, l’homme peut vivre une vie entièrement sédentaire. Les moyens de transport, les escaliers mécaniques, les ascenseurs, lui permettent de se déplacer d’un endroit à l’autre en restant assis, les téléphones et les ordinateurs de se nourrir, se divertir ou travailler en restant sur place.

Mais l’esprit est aussi le maître du corps. Lorsque l’esprit commande, le corps doit nécessairement suivre ! Cette relation corps et âme est remplie de subtilités et de récompenses. Lorsqu’on marche, quelque chose s’opère entre le corps et l’esprit : une forme de synergie créatrice et de magie. Alors promenons-nous !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite