pedagogie du projet don bosco 001 De la maternelle au collège, c’est la valse des réformes et des changements de programmes quasiment à chaque changement de gouvernement ! L’école devient une affaire de profs, avant d’être l’affaire de ceux qui sont les principaux concernés : les élèves ! Comment permettre à chaque enfant d’être acteur de sa scolarité ? DBA enquête.

 

Lycée Jeanne d’Arc : Des jeunes acteurs de leur projet de voyage scolaire

Septembre 2015 : les élèves de Terminale de Bac Professionnel du lycée Jeanne d'Arc, à Thonon entament une dernière année, un peu spéciale ! « Chaque classe choisit la destination de son voyage en fonction de la somme récoltée au cours des deux précédentes années », précise Céline Delamotte, chef d’établissement. « En effet, dès leur entrée en seconde, les élèves doivent tout mettre en œuvre pour que le voyage ne coûte pas plus de 50 € à leurs parents ! », poursuit-elle. Un projet étroitement lié à leurs apprentissages et suivi de près par l’ensemble de leurs professeurs qui construisent leur cours en fonction des besoins. « Nous avons choisi de vendre du chocolat sur différentes périodes de l’année. Nous avons sollicité les professeurs de mathématiques, arts appliqués, vente et lettres modernes pour qu’ils nous aident chacun dans leur matière. », expliquent les élèves. « C’est assez fou, quand nous y pensons, car nous devons réussir à nous mettre d’accord et faire des choix ! »

 

pedagogie du projet don bosco 003 pedagogie du projet don bosco 004  

 

A l’Institut Don Bosco Tournai, on a choisi la pédagogie du chef-d’œuvre

Le chemin comprend trois étapes : choisir, produire et évaluer. Traditionnellement et de façon générale, ce sont les enseignants qui choisissent les activités, l’ordre de réalisation... Pour autant, l’élève est de plus en plus acteur de ce choix : plan de travail, projet interdisciplinaire, œuvre d’art, exposé ... Mais aussi quand il décide d’être attentif, d’appliquer et de vérifier ce qu’il sait, ce qu’il sait moins...

 

pedagogie du projet don bosco 002 A l’Institut Don Bosco Tournai, en Belgique, on a choisi la pédagogie du chef-d’œuvre. « C’est une manière différente de travailler avec les élèves de Troisième Professionnel » explique Anne Mouzon, coordinatrice pédagogique du projet. « L’élève est au centre de son projet de vie. Tout au long de l’année, il doit effectuer des recherches sur un sujet qu’il choisit (maçonnerie, mécanique, une passion,...) pour réaliser une affiche documentaire et créer une maquette qui parle de lui. Les élèves sont investis, plus que d’habitude, ils cherchent, se questionnent et se mobilisent. » Cette pédagogie permet un enrichissement mutuel entre les élèves mais aussi avec les enseignants.

 

Les clés pour rendre l’élève acteur : choisir, produire et évaluer

L’enseignant devient celui qui accompagne, qui aide à discerner, à persévérer et à tout mettre en œuvre pour que la production finale aboutisse. Un apprentissage de la vie.

 

Lorsqu’est fixé le choix, il faut s’y tenir, produire et réaliser ce qui est attendu, en sachant que le résultat peut être très différent tant dans la forme que dans le contenu. Il est important de parvenir à bien cheminer seul ou en équipe, avec ou sans aide. Et, pour cela, chacun est appelé à mener son projet de façon autonome. Il doit chercher des informations, essayer et réessayer, analyser les échecs, évaluer les réussites, chercher encore jusqu'à ce que le projet aboutisse.

 

L’enseignant a un rôle essentiel et délicat dans cette étape car il ne doit pas faire à la place de, il doit respecter le rythme de chacun tout en aidant l’apprenant à se fixer des limites. Il doit être attentif, encourager, faire confiance, être bienveillant, aider les élèves à être persévérant, à la manière d’un coach sportif.

 

Evaluer est la dernière étape, la plus importante, souvent oubliée ou laissée au soin de l’adulte et qui a pour objectif d'aider l'élève à se situer par rapport à ses pairs, et de situer l’élève dans son chemin d’apprentissage pour en informer les parents. L’évaluation est d’autant plus efficace qu’elle est bien exprimée, dialoguée et qu’elle porte sur le produit fini mais aussi sur le chemin parcouru pour arriver au résultat. Une telle évaluation est peu pratiquée : elle est pourtant essentielle pour rendre chacun autonome !

 

A chacun son rythme

Autre enjeu primordial : permettre à l’enfant de découvrir le rythme qui lui convient le mieux en vue de rechercher, découvrir et s’imprégner mais aussi observer, contempler, admirer, méditer, s’émouvoir, prier... tout l’art du maitre est de faire découvrir à chacun son rythme sans craindre d’intervenir, lorsqu’il le faut, pour freiner le lièvre nerveux ou secouer la tortue apathique. Toute la question est de savoir si l’enjeu, pour le maitre, est de finir en temps voulu le programme ou s’il est de permettre une réelle assimilation de nouvelles notions, une intériorisation, une intégration, un enracinement des acquisitions, un épanouissement des élèves.

 

Chacun est appelé à se demander comment il implique les jeunes dans les différents projets. Pourquoi ne pas les rendre acteurs et faire davantage avec eux ? Chacun est appelé à redécouvrir ce qui fait l’essence même de la pédagogie salésienne.

 

 

Karine Gold-Dalg
11 août 2016

 

 

 


Mot du jour

Tous les matins, Noémie se rend au collège. Elle est heureuse d’y retrouver ses amis. A vrai dire, c’est bien la seule chose qui lui donne envie de se lever de bonne heure. Noémie est la dernière de sa classe. Ses professeurs sont désemparés… Ses parents, tourmentés par l’échec de leur fille, se demandent comment elle pourra réussir dans la vie avec de tels résultats ?

Mais, ce matin, Noémie se lève de bonheur ! Ce ne sont pas ses résultats qui lui empêcheront de réussir sa vie et de réaliser son rêve : devenir couturière ! Ce qui lui importe : tisser des liens… et être la première à l’école de la Vie !

Si vous n’avez pas été le premier de la classe, c’est pour une seule raison : vous êtes candidat à être le premier à l’école de la Vie !

Il n’est jamais trop tard pour reprendre ses études…

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi