xavier de verchere Xavier de Verchère, salésien de Don Bosco, a réalisé un master sur le projet. Selon lui, la clé de la réussite d’un projet, c’est savoir évaluer les risques. Il développe une méthodologie du projet réaliste et résolument optimiste.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Que diriez-vous à un jeune qui veut créer un projet dans un établissement, par exemple un débat, un point écoute ?

Xavier de Verchère : Si un jeune veut créer un point écoute, organiser une fête ou un débat dans un établissement, il doit d'abord montrer que ce projet va apporter quelque chose. C'est l'analyse de la valeur qui va montrer qu'il y a quelque chose qui manque et que le projet va apporter un bénéfice à la fin.

La différence entre un rêve et un projet, c'est qu'un rêve n'apporte pas nécessairement quelque chose. Le projet apporte au contraire une valeur ajoutée, un bénéfice pour tous.

Les clés de la réussite d'un projet

Du temps : le projet a un début et une fin, fixés au départ. Une fois que tout est en place, le projet est fini. Attention : ne pas oublier de fêter la réussite du projet une fois réalisé. Champagne !

Prévoir tous les moyens : pour réussir un projet il faut préciser tous les moyens nécessaires : une salle, des personnes, de l’argent par exemple. Tout cela doit être listé au départ.

Définir la valeur ajoutée : il faut bien définir le bénéfice pour toutes les personnes concernées. Le projet doit apporter quelque chose de nouveau. Quelque chose d'unique.

Toujours communiquer : ne pas oublier de bien communiquer tous les jours avec un vocabulaire précis.

Une équipe avec des profils différents : à chacun sa tâche... avec un leader qui a une vue d'ensemble.

Savoir évaluer tous les risques : on doit prendre le temps d’imaginer tous les risques possibles. Et les solutions pour chacun d’eux !

D.B.A. : Quelles sont les conditions pour qu’un projet réussisse ?

X. d. V. : D'abord le projet doit être réalisé dans une durée limitée. Il a une date de début et une date de fin. Ensuite, il y a des moyens financiers, enfin, il y a un niveau de qualité attendu. C’est un triangle - le coût, le délai, la qualité - à l'intérieur duquel le projet doit se situer. Si je dépasse le délai, les moyens ou les coûts, si je me situe en dessous de la qualité attendue, mon projet est un échec. Pour réussir un projet, il faut réunir toutes ces conditions.

Il faut également une équipe et un chef de projet, dirigeant, comme un pilote, les activités pour atteindre l’objectif prévu.

D.B.A. : Comment juger de la qualité d'un projet et de sa valeur ajoutée ?

X. d. V. : Il faut que les bénéficiaires soient satisfaits. Si je fais un débat et que cela ennuie les jeunes ou s’il n'intéresse personne, les attentes vont être déçues. Le projet n'a pas atteint le degré de qualité escompté. Cela ne veut pas dire qu'il faut tout abandonner et tout refaire. Cela veut dire qu'il faut changer, modifier ou transformer quelque chose qui n'était pas prévu.

Mais il y a d'autres éléments. Pour que le projet réussisse, il faut aussi que l'équipe soit contente et que les acteurs du projet se soient accomplis. Il arrive parfois que le projet soit trop stressant, trop complexe, trop lourd... Selon moi si l'équipe est « rétamée », ce n'est pas une réussite. Même si les bénéficiaires sont satisfaits.

D.B.A. : Comment gérer tous ces paramètres ?

X. d. V. : Dans toutes les formes de projets il y a un apprentissage. Au fur et à mesure l'équipe gagne en expertise et en confiance. Même en cas d'échec, il faut tirer les leçons. Mais il ne faut pas abandonner trop tôt. Ce n'est pas parce que le projet échoue ou patine que je ne peux pas le redresser. Bien souvent la solution n'est pas compliquée. Il suffit de rappeler les grands principes : durée limitée, communication, moyens, groupe soudé.

D.B.A. : Quelle sont les qualités d’une équipe projet ?

X. d. V. : L'équipe idéale est composée de personnes avec des qualités différentes : une personne avec un regard attaché aux détails, une personne qui a un regard global, une personne qui est plus communicante, une personne plus réaliste... Mais surtout il faut faire équipe. Il faut que chacun connaisse sa partition et ne fasse pas le travail d'un autre.

Don Bosco et le projet

Don Bosco avait cette mentalité. Se projeter pour apporter quelque chose de nouveau. Il avait sans cesse de nouveaux projets en chantier. 

D.B.A. : Quel est le profil du « leader idéal » ?

X. d. V. : Le bon leader est celui qui est capable de détecter tous les grains de sable qui peuvent bloquer la mécanique. Par exemple dans une équipe, il repère une personne qui ne fait pas ce à quoi il s'est engagé ou une personne qui dit qu'il l'a fait alors qu’il ne l'a pas fait. Il faut que le chef d'équipe, comme un chef d'orchestre, connaisse par cœur la partition de chacun. Il faut beaucoup de rigueur. Il est capable d'anticiper les problématiques et d’évaluer les risques.

D.B.A. : Que veut dire « évaluer les risques » ?

X. d. V. : Un projet n'est jamais un long fleuve tranquille. Il y a toujours des problèmes. Il faut être capable d'anticiper tous les risques et d'imaginer les solutions. Il y a des acteurs, comme les chefs d'établissements, qui peuvent soutenir le projet. Il y a des parties prenantes positives, mais aussi des parties prenantes négatives – qui peuvent consciemment ou inconsciemment bloquer le projet.

Des études ont montré que 80% des projets sont des échecs. Le projet, c'est une succession de projets les uns derrière les autres. Réussir un projet c'est très compliqué parce qu'il y a plein de choses qu'on n'avait pas prévues qui interviennent.

D.B.A. : 80% des projets sont des échecs. Ce n'est pas encourageant !

X. d. V. : C'est pourquoi il convient d’analyser les risques. Il faut anticiper les problèmes et imaginer des solutions à des problèmes qui ne sont pas encore arrivés. C’est là, la difficulté.

Imaginons le pire du pire, une loi par exemple, ou une réglementation, qui torpille un projet. Comment faire pour rebondir ? Le risque le plus grand c'est que l'équipe soit fragilisée. Le pire qui puisse arriver est que l'équipe se disloque. La réussite du projet est quelque chose qui s'apparente à la foi. Il convient d’avancer patiemment.

 

Propos recueillis par Hélène BOISSIERE-MABILLE


Mot du jour

Dans toute recherche de foi, il n’y a pas un catalogue de valeurs mais une personne : Jésus, qui nous pose une question : « Pour vous qui suis-je ? » Certains répondront un sage, un des grands inspirés de notre histoire humaine !

« Tu es le Messie de Dieu ». Jésus accepte cette profession de foi de Pierre, mais tout de suite, il chasse les rêves de puissance et de triomphe des disciples.

Souvent nous sommes habités par des rêves de réussite, de reconnaissance. Au cœur de notre marche de foi, il y a quelqu’un qui nous invite à Le reconnaître. Reconnaître qui est Jésus, c’est accepter son chemin de serviteur souffrant et marcher librement à sa suite. L’Evangile n’est pas un carcan, mais un appel à nous livrer, telle une voile, au vent de l’Amour !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Actualités

    • Question d’éducation : « En famille, on n’arrive pas à se parler ! »

      education parler en famille 02 Si le développement de l’esprit critique est au centre de la mission éducative de l’école, il est aussi, évidemment, central… dans nos propres familles. Comment se déroulent les échanges ? Comment donner du poids à la parole de l’enfant ? Et ouvrir leur horizon ? Les parents s’expriment sur les règles qu’ils adoptent.

      Lire la suite

    • 6e Congrès de l’éducation salésienne

      6e congres education citoyen 04 Le 6e congrès de l’éducation salésienne s’est tenu à Lyon Ecully (Valpré) les 6 et 7 avril. Il a rassemblé 170 participants appartenant au Réseau Don Bosco autour du thème « Eduquer à la citoyenneté ». En 2015, le réseau don Bosco avait lancé le programme « Défi Citoyenneté ». Organisé par le service formation des Maisons Don Bosco , ce congrès, a été l’occasion d’approfondir les enjeux et de partager autour des expériences menées dans les diverses institutions.Logo video80

      Lire la suite

    • Défi Citoyenneté : grand rassemblement des lycées de l’Ouest

      defi citoyennte ouest 2018 03 "Sais-tu siffler?" "Veux-tu être mon ami?" Au Valdocco, Don Bosco avait le génie de faire de chaque jeune un protagoniste. Aujourd'hui encore, les jeunes découvrent, dans les établissements salésiens, les magnifiques ressources qu'ils portent en eux, et la beauté de les partager. C'est un peu ça l'ambition de nos écoles : ouvrir des espaces où scintillent les étoiles de la confiance en soi, brûle l'émotion de grandir, et se transmet la joie de le faire vivre aux autres. Le 11 avril 2018, deux cents jeunes de Pouillé, Saumur, Giel et l'Institut Lemonnier étaient rassemblés à Giel pour le célébrer ! Thibault, membre du Conseil Vie Lycéenne de l'Institut Lemonnier, a résumé en trois mots cette belle journée ensoleillée: s'exprimer, faire connaissance, partager.Logo video80

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite