Un an après avoir fêté le 500è anniversaire de la naissance de Saint Philippe Néri (21 juillet 1515), Saje distribution nous permet enfin de voir ce très beau film italien (version sous-titré et français). Une œuvre cinématographique qui nous fait mieux connaitre ce Saint de la Joie, fondateur de l’Oratoire.

 

Dans son titre italien Preferisco il paradiso (Je préfère le Paradis), on sent dans cette phrase, ce slogan, cette chanson, tout le résumé de la vie de Saint Philippe Néri.

DVD Philippe Neri Nous sommes à Rome, au XVI° siècle, Philippe Néri vient d’arriver de sa ville natale Florence pour continuer ses études, ne sachant trop quoi faire. Il est marqué par l’effervescence de la ville, marqué par les crises liées à la Réforme protestante et la contre-réforme catholique ; une ville entre splendeur et conflits. Ordonné prêtre en 1551, très vite ce jeune prêtre (mais pas en âge, il déjà 41 ans) se démarque. Il descend dans les rues, il confesse en plein air, il tend la main aux centaines de jeunes orphelins des rues de Rome. Il dérange autant qu’il passionne.

Avec toute la joie qui le caractérise, avec son dynamisme, Philippe Néri fonde pour ces jeunes le premier Oratoire. Un lieu de vie, de joie et de foi. Un lieu où le jeune se sent chez lui, écouté, accompagné pour trouver un avenir. Peu à peu d’autres prêtres se joignent à lui, et Philippe Néri, fonde la congrégation des prêtres de l’Oratoire, reconnue par le Pape Grégoire XIII en 1775. Il s’installe alors dans l’église Chiesa Nuova. Philippe Néri s’éteint le 26 mai 1595. Il est canonisé le 12 mars 1622. Ce « saint de la joie » laisse un héritage fort, de joie, d’humour ; d’un prêtre tourné vers les jeunes, surtout les plus pauvres, les plus en difficultés.

Et c’est bien cela qui a attiré Don Bosco au XIX°siècle, faisant de Saint Philippe Néri un des modèles pour son action auprès des jeunes de l’oratoire du Valdocco.

La critique

Un film fort, magnifiquement interprété dans son rôle principal par l’acteur italien Gigi Proietti. Homme de théâtre, de cinéma, humoriste, Gigi Proietti incarne un Philippe Néri joyeux, proche des jeunes, mais aussi tout entier (marqué parfois par le doute ou la colère) et empreint d’une foi profonde.
Un très beau portrait du Saint dans un cadre romain bien reconstitué, porté par une bande de jeunes qui donnent tout son sens à l’œuvre de Philippe Néri.
Un film à voir et à revoir pour mieux connaître un saint si important de notre patrimoine chrétien.

 

Pour aller plus loin

Dossier pastoral réalisé par l’Oratoire de France à télécharger

 

 


Mot du jour

« Pour ne pas se faire bouffer, il faut savoir garder une distance. » Langage de dompteur utilisé parfois par les enseignants ou les éducateurs. Toute la question est de savoir quelle est la juste distance. Trop loin, on peut paraître distant, inaccessible, difficilement abordable. Trop proche, on peut paraître jouer au copain ou au démagogue. Pour l’éducateur salésien, la présence sait se faire assez proche. Il ne faut pas craindre d’aller là où sont les jeunes, quitte à parfois « se faire jeter ». Il faut connaître ce qu’ils aiment et se plaire en leur compagnie. Il n’y a pas de « juste distance » définie une fois pour toutes. Le discernement de l’éducateur saura évaluer différemment, en fonction de la situation de chaque jeune. Une proximité amicale pourra être appréciée et bénéfique pour l’un, alors qu’elle sera vécue par un autre comme une agression, en référence à une mauvaise expérience affective. L’art de l’éducateur comprend aussi celui de savoir trouver sa place par rapport à un jeune.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite