recherche sanction college 002 Sanction. Voilà un mot bien désagréable ! Si l’on ne sanctionne pas pour le plaisir, on le fait d’abord pour transmettre des limites et des repères et pour responsabiliser le jeune. Alors que certains dépeignent parfois la pédagogie salésienne, dont le socle est le système préventif, de « laxiste », Emmanuel Besnard montre que la question de la sanction est prise au sérieux dans les établissements du réseau Don Bosco où il pilote une recherche. Interview.

 

Don Bosco Aujourd'hui : Comment accueille-t-on la parole d'un jeune au cours d'une sanction ?

 Emmanuel Besnard,
salésien prêtre, éducateur

La question de la sanction nourrit le travail d’Emmanuel Besnard depuis des années. Une de ses convictions est que la prise en compte de la parole du jeune est importante. Il a sur ce thème dirigé une recherche de trois ans réalisée dans les collèges du réseau Don Bosco. Il est formateur du service formation des Maisons Don Bosco.

Prochaine session sur la sanction
du service formation des AMDB

Emmanuel Besnard : Il y a peu de lieux pour cela dans les établissements scolaires. A la question « Le jeune a-t-il eu la parole ? », certains répondent : « Je ne lui ai pas donné la parole car il la prend tout seul». « L’espace de cours n’est pas le bon lieu pour parler ». Or, rares sont les enseignants qui en proposent d’autres. « Les mots dans le carnet ne me font pas trop comprendre les choses, j’aurais préféré qu’elle me parle », dit un jeune. « Après ils parlent de confusion, mais ils ne nous laissent pas nous exprimer », confie un autre.

D.B.A. : Dans les collèges, il y a des enseignants, des éducateurs de vie scolaire. Comment travaillent-ils ensemble ?

E. B : Le travail d’écoute des élèves est réalisé par les éducateurs de vie scolaire. Ils jouent en effet ce rôle essentiel dans l’accueil et l’écoute des adolescents sanctionnés.
Cependant, on peut s’interroger sur l'impact de leur écoute chez le jeune, notamment lorsqu’il est en situation d’incompréhension avec l’enseignant. Les résultats de la recherche montrent qu’il y a peu de collaboration entre éducateurs de vie scolaire et enseignants. Pour certains enseignants, « à partir du moment où ça passe à la vie scolaire, on n’est plus au courant ».

« La communication entre enseignants et éducateurs
de vie scolaire gagnerait à être développée »

D.B.A. : Le travail d’équipe entre adultes de la communauté éducative est donc important.

recherche sanction college 001 E.B : En effet, le suivi des sanctions est assez segmenté : certains élèves sont suivis par les enseignants, d’autres, par les éducateurs de vie scolaire, sans qu’ils se croisent ou se parlent. La recherche manifeste toutefois qu’un réel travail d’équipe s’opère ailleurs dans la communauté éducative : concertation entre deux enseignants ou deux éducateurs, entretien avec la famille. Les lieux où se recueille la parole du jeune sont variés. Il en ressort une mosaïque d’espaces-temps que la communauté éducative assemble au mieux pour répondre aux écarts de comportement des adolescents.

D.B.A. : La clé de la sanction se situe au moment où le jeune se reconnait l’auteur de la faute commise. Comment identifier ce moment charnière ?

Une recherche-action 

Une recherche-action a été menée durant trois ans sur la place de la parole du jeune dans le dispositif de sanction. La recherche, menée par le service formation du Réseau Don Bosco, a été réalisée à partir d’interviews recueillies auprès d'élèves de 4è scolarisés dans plusieurs établissements du réseau Don Bosco  : Notre-Dame des Minimes à Lyon, collège Sévigné à Marseille, Fondation Don Bosco à Nice, collège La Navarre à La Crau, lycée agricole du Bocage à Chambery.

E. B : La plupart des adultes interviewés disent attendre que le jeune constate la faute. D’autres tentent d’initier une réflexion plus approfondie : « Sais-tu pourquoi tu es là aujourd’hui ? » Ou bien ils lui font écrire une lettre. Ou cela passe par le conseil de discipline : « Cela l’aide à prendre conscience. Avant cela, il ne réalisait pas. »

Dans certains cas, les adultes sanctionnent avant tout pour que le jeune ne récidive pas. Dans d'autres cas, les adultes sanctionnent avant tout pour que le jeune réfléchisse. Pour eux, l’essentiel est que le jeune intériorise la norme qu’il a transgressée, afin qu’à l’avenir, il s’oblige à la respecter. Cette intériorisation n’est possible qu’à partir du moment où la norme prend (un peu plus) sens pour lui.

D.B.A. : Vous mettez l’accent sur la clôture de la sanction. Que voulez-vous dire par ce mot « clôture » ? Quelle est sa définition  ?

E. B : On peut en distinguer au moins trois formes différentes. Tout d’abord, la clôture peut être la reprise d’un lien « normal » lorsque le jeune sanctionné revient en cours. Ensuite, on parle de clôture de la sanction au moment où le jeune comprend véritablement ce pour quoi il a été sanctionné. La présentation d’excuses est un indicateur pour repérer ce moment : « La prof m’a dit : tu t’es excusé, tu peux retourner en cours. » Enfin, on peut parler de clôture lorsque l’adulte transmet une parole de restauration au jeune qui a été sanctionné « C’est bien, tu as compris. » Et on valorise les progressions. Par exemple, « Dans le bulletin, on a écrit qu’il a respecté les engagements ».

Au fond, définir ce qu’est la clôture de la sanction et ses effets revient à s’interroger sur les conditions qui permettent à un élève sanctionné d’être restauré dans ses capacités à faire mieux.

L'essentiel 

  • Ne pas sanctionner, c’est ne pas montrer les limites.
  • Pour que la sanction soit réussie, il est nécessaire de trouver des lieux et des moments qui favorisent la prise de parole du jeune et son écoute.
  • Il faut que tous les adultes concernés travaillent ensemble.
  • Il s'agit d'être inventif. Trouver des contenus de sanction responsabilisants dans lesquels le jeune peut devenir acteur.
  • Toute sanction doit être porteuse d’une promesse d’être réhabilité dans le regard des adultes.

« La question de la sanction pose l’enjeu d’une saine
articulation entre écoute compréhensive et fermeté. »

D.B.A. : La sanction doit finalement permettre au jeune de progresser.

E. B : Dans 60% des cas environ nous avons repéré des effets réflexifs : les jeunes se reconnaissent à l’origine de l’écart de comportement. Mais, dans la moitié de ces 60%, l’élève considère que la sanction donnée par les adultes reste néanmoins injuste, car elle n’a pas pris en compte la complexité de la situation.

La question de la sanction pose l’enjeu d’une saine articulation entre écoute compréhensive et fermeté. Ce point d’équilibre reste délicat à trouver. Un enseignant l’a clairement nommé dans une interview : « Je n’ai pas réussi à prendre de la hauteur. J’ai mal géré. J’ai utilisé la stratégie de laisser la parole mais cela a dégénéré. J'ai coupé court et suis devenu autoritaire. Peut-être que ça aurait été mieux si j’avais été autoritaire de suite. Je ne sais pas. Je pense que tout s’est joué à la première confrontation. J’ai été trop tolérant. »

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

La musique c’est ma vie, c’est mon opium, c’est mon lien privilégié avec Dieu et avec les autres. J’adore chanter et partager des moments musicaux. Je peux être touchée à n’importe quel moment et à chaque fois que cela me conduit vers Dieu. Je peux avoir de l’émotion en interprétant moi-même ou juste en écoutant. Pas plus tard que mardi dernier, j’ai été émue aux larmes en écoutant l’hymne des JMJ 2002 à Toronto ! Je me suis immédiatement sentie en communion avec Dieu, avec tous les jeunes et puis avec le monde entier.

ÉcouterLumière du monde

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite