Sanction et numerique college Comment sanctionner à l'école un mauvais comportement dû au numérique quand celui-ci relève de la sphère privée ? Est-ce une question d'éducation ? Le groupe de recherche sur la Sanction a pris comme un des cas d'étude celui de Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

 

Comment sanctionner un mauvais comportement lié à l'usage du numérique ?

SMS et réseaux sociaux sont facilement accessibles pour chaque jeune avec leur smartphone. Insulter un camarade par SMS ou filmer une situation compromettante par Snapchat ; les jeunes partagent trop rapidement des médias qui peuvent blesser la victime ou créer des conflits sur la cour de récréation ! Pour le personnel éducatif, rien de simple : comment gérer ce qui relève de la sphère privée – en dehors de l'école – quand le conflit y arrive finalement. Pour Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille, il faut s'appuyer sur le règlement intérieur : « Dans tout règlement, il y a “ se respecter entre jeunes et entre jeunes et adultes ”. Si certains élèves ressentent un manque de respect, nous intervenons. Nous ne punissons pas sur les messages mais sur les disputes car souvent ce qu’ils écrivent sur les réseaux sociaux se répète dans la cour. »

« Nous ne punissons pas sur les messages
mais sur les disputes… »

La sanction au service de l'Éducation...

Beaucoup, comme Christine Albanel, ex-ministre et directrice de la responsabilité sociale chez Orange, estiment que « l’intégration du codage dans les programmes scolaires est une bonne chose, mais il faudrait aussi y inclure une formation de l’esprit critique permettant de détecter le faux. Le meilleur moment pour le faire doit être les premières années du collège. »1 Car souvent les jeunes – et adultes – prennent les informations au premier degré, sans recul, sans voir la portée de ce qu'ils partagent. Pour Christine Caricondo, « quand j’interviens, la réaction des jeunes, c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. Ils n’ont plus conscience de l’injure, de la portée des mots ou de l’indécence de certaines photos. Ces jeunes sont généralement bien éduqués mais ils ont des problèmes de rapport au langage. »

« quand j’interviens, la réaction des jeunes,
c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. »

Une recherche à partir du « terrain » au service de l'éducation

 

Le groupe de recherche
sur la sanction et parole du jeune

Une recherche-action a été menée durant trois ans sur la place de la parole du jeune dans le dispositif de sanction. La recherche, menée par le service formation des Maisons Don Bosco. Elle est pilotée par Emmanuel Besnard, salésien et éducateur, directeur du Valdocco - Nice.

« Nous avons travaillé sur une étude de cas. En réalité, la plupart des jeunes agissent sur le moment. Ils ne se rendent pas compte des conséquences que cela peut avoir : les souffrances, la dépression. Ils vont très loin sans s’en rendre compte. Face à ces situations, il n’y a pas une réponse unique : nous allons de la remarque à l’observation, jusqu’à l’avertissement. C’est difficile de dire : nous avons la clé. Chaque jeune a sa personnalité, ses réactions. Cela doit être géré au cas par cas.

 

Nous constatons que le numérique fait partie de la constitution des jeunes C’est une problématique propre à l’adolescence : il y a cette obligation d’être sur les réseaux sociaux. Il faut les éduquer, il faut être des repères, nous adultes. » ajoute Christine Caricondo.

Car le travail du groupe de recherche sur la sanction se fait à partir d’interviews recueillies auprès d'élèves de 4è scolarisés dans plusieurs établissements du réseau Don Bosco : Notre-Dame des Minimes à Lyon, le collège Sévigné à Marseille, la Fondation Don Bosco à Nice, le collège La Navarre à La Crau, le lycée agricole du Bocage à Chambery. Il aide ainsi chaque éducateur ou professeur à parfaire son acte éducatif, y compris grâce à la sanction.

« Cela m’a permis d’y réfléchir. La recherche a modifié ma pratique. Je vais à la rentrée demander à mon équipe d’enseignants de travailler sur cette question : comment faire en sorte d’éduquer les jeunes à l’utilisation du numérique. Quelles propositions concrètes ?

Nous allons préparer des supports pour aider les personnes en responsabilité éducative à réfléchir sur l’éducation au numérique et les tester. Nous avons beaucoup d’idées, mais il faut toujours expérimenter pour être certain que cela marche. » conclut Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

Propos recueillis par Hélène Boissière-Mabille
Article de Sébastien Robert

1 : Interview dans La Croix du 27 décembre 2016


Mot du jour

« Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, écoute mon appel ! »

Dieu qui a voulu que l’homme soit heureux, souffre de la souffrance de sa créature. Dieu est saisi aux entrailles et décide de sauver l’homme. Dieu envoie Moïse et les prophètes : ils annoncent tous une espérance. Et Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils, son Unique. Jésus partagera notre vie, notre sort, et jusqu’à notre mort. Tout au long de ses chemins, Jésus nous annoncera le Royaume à venir : une terre où il n’y aura plus de peine et plus de mort, une table où tous les enfants seront réunis autour du Père pour le festin, une vie qui n’aura pas de fin. Demain, le ciel s’ouvrira ! « Levant les yeux vers le ciel, il lui dit : ‘ Ouvre-toi ! ’ »

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco - Interview de
Bérénice de Bar le Duc
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview d'Elie Benarroch
Voir l'article

Extrait de la web série "Clameur"
inspiré de Laudato si' : Reportage
sur une initiative du Valdocco

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Hyper sexualisation : écouter, décoder

      post fondement hypersexualite 001 Repenser nos des « tiers lieux » pour mieux écouter les jeunes, c’était l’objectif d’une nouvelle session organisée les 30 et 31 mars par le service formation des Maisons Don Bosco. Après une réflexion l’an dernier sur la question des addictions, cette année, le thème était sur l’hyper sexualisation de notre société et ses répercussions sur les jeunes. Au programme, une journée d’étude à la Catho de Lyon et une visite d’un établissement salésien de Saint-Etienne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • Pouillé : L’internat, la fabrique à souvenirs

      internat pouille fabrique a souvenirs 001 Au Campus de Pouillé, 76 % des lycéens sont internes, soit près de 400 jeunes. Chaque soir de la semaine, la vie s’organise entre travail scolaire, entraide, détente et repos. 14 éducatrices et éducateurs veillent sur les jeunes. Quelques internes témoignent maintenant de leur quotidien.

      Lire la suite

    • Mission Don Bosco : les 24h à l’Institut de Tournai

      mission salesienne don bosco tournai 005 Fin mars, les élèves du primaire et du secondaire en filières techniques et professionnelles de l’Institut de Tournai (Belgique) ont vécu deux jours extraordinaires d'animation, de jeux et des temps privilégiés avec les "missionnaires" : sœurs, frères salésiens et jeunes du MSJ.Logo video80

      Lire la suite

    • Campus de Pouillé : un internat exercé avec style

      internat pouille style 001 Le Campus de Pouillé accueille une peu plus de 400 internes, étudiants, lycéens et apprentis. Quinze éducateurs sont présents à différentes heures de la vie d’internat. C’est quoi le style d’un éducateur d’internat ? Interview de Jean-François Potot-Dussine, responsable de l’internat de Pouillé.

      Lire la suite

    • Palmarès des lycées : l’ESTIC de St-Dizier en tête

      estic palmares lycee 2016 001 Le ministère de l’Education Nationale vient de publier le palmarès des lycées. Son indicateur de « valeur ajoutée » valorise les lycées qui font le plus progresser leurs élèves. Grâce à lui, l’établissement de Saint-Dizier, l’ESTIC, est placé en tête de la région Champagne-Ardenne. Une belle réussite qui attire l’attention de l’Académie.

      Lire la suite