Sanction et numerique college Comment sanctionner à l'école un mauvais comportement dû au numérique quand celui-ci relève de la sphère privée ? Est-ce une question d'éducation ? Le groupe de recherche sur la Sanction a pris comme un des cas d'étude celui de Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

 

Comment sanctionner un mauvais comportement lié à l'usage du numérique ?

SMS et réseaux sociaux sont facilement accessibles pour chaque jeune avec leur smartphone. Insulter un camarade par SMS ou filmer une situation compromettante par Snapchat ; les jeunes partagent trop rapidement des médias qui peuvent blesser la victime ou créer des conflits sur la cour de récréation ! Pour le personnel éducatif, rien de simple : comment gérer ce qui relève de la sphère privée – en dehors de l'école – quand le conflit y arrive finalement. Pour Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille, il faut s'appuyer sur le règlement intérieur : « Dans tout règlement, il y a “ se respecter entre jeunes et entre jeunes et adultes ”. Si certains élèves ressentent un manque de respect, nous intervenons. Nous ne punissons pas sur les messages mais sur les disputes car souvent ce qu’ils écrivent sur les réseaux sociaux se répète dans la cour. »

« Nous ne punissons pas sur les messages
mais sur les disputes… »

La sanction au service de l'Éducation...

Beaucoup, comme Christine Albanel, ex-ministre et directrice de la responsabilité sociale chez Orange, estiment que « l’intégration du codage dans les programmes scolaires est une bonne chose, mais il faudrait aussi y inclure une formation de l’esprit critique permettant de détecter le faux. Le meilleur moment pour le faire doit être les premières années du collège. »1 Car souvent les jeunes – et adultes – prennent les informations au premier degré, sans recul, sans voir la portée de ce qu'ils partagent. Pour Christine Caricondo, « quand j’interviens, la réaction des jeunes, c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. Ils n’ont plus conscience de l’injure, de la portée des mots ou de l’indécence de certaines photos. Ces jeunes sont généralement bien éduqués mais ils ont des problèmes de rapport au langage. »

« quand j’interviens, la réaction des jeunes,
c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. »

Une recherche à partir du « terrain » au service de l'éducation

 

Le groupe de recherche
sur la sanction et parole du jeune

Une recherche-action a été menée durant trois ans sur la place de la parole du jeune dans le dispositif de sanction. La recherche, menée par le service formation des Maisons Don Bosco. Elle est pilotée par Emmanuel Besnard, salésien et éducateur, directeur du Valdocco - Nice.

« Nous avons travaillé sur une étude de cas. En réalité, la plupart des jeunes agissent sur le moment. Ils ne se rendent pas compte des conséquences que cela peut avoir : les souffrances, la dépression. Ils vont très loin sans s’en rendre compte. Face à ces situations, il n’y a pas une réponse unique : nous allons de la remarque à l’observation, jusqu’à l’avertissement. C’est difficile de dire : nous avons la clé. Chaque jeune a sa personnalité, ses réactions. Cela doit être géré au cas par cas.

 

Nous constatons que le numérique fait partie de la constitution des jeunes C’est une problématique propre à l’adolescence : il y a cette obligation d’être sur les réseaux sociaux. Il faut les éduquer, il faut être des repères, nous adultes. » ajoute Christine Caricondo.

Car le travail du groupe de recherche sur la sanction se fait à partir d’interviews recueillies auprès d'élèves de 4è scolarisés dans plusieurs établissements du réseau Don Bosco : Notre-Dame des Minimes à Lyon, le collège Sévigné à Marseille, la Fondation Don Bosco à Nice, le collège La Navarre à La Crau, le lycée agricole du Bocage à Chambery. Il aide ainsi chaque éducateur ou professeur à parfaire son acte éducatif, y compris grâce à la sanction.

« Cela m’a permis d’y réfléchir. La recherche a modifié ma pratique. Je vais à la rentrée demander à mon équipe d’enseignants de travailler sur cette question : comment faire en sorte d’éduquer les jeunes à l’utilisation du numérique. Quelles propositions concrètes ?

Nous allons préparer des supports pour aider les personnes en responsabilité éducative à réfléchir sur l’éducation au numérique et les tester. Nous avons beaucoup d’idées, mais il faut toujours expérimenter pour être certain que cela marche. » conclut Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

Propos recueillis par Hélène Boissière-Mabille
Article de Sébastien Robert

1 : Interview dans La Croix du 27 décembre 2016


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Famille Salésienne

    • Don Bosco en son temps : La famille des comtes de Maistre

      Chateau de Beaumesnil dr La famille de Maistre a fourni des hommes de valeur au service des rois de Piémont-Sardaigne, de l’empereur Alexandre Ier de Russie, et des Etats Pontificaux. Don Bosco était accueilli familièrement dans cette famille, qui l’a très généreusement soutenu dans ses œuvres.

      Lire la suite

    • Don Bosco à Kenitra !

      Don Bosco Kenitra 2019 08 Un mois après la visite du Pape François, le 1 Mai 2019, le Recteur Majeur Père Ángel Fernández Artime, 10è successeur de Don Bosco, a inauguré sa visite de l’Œuvre salésienne de Don Bosco à Kénitra, au Maroc. Une première visite officielle d’un Recteur Majeur au Maroc dans l’histoire de la Congrégation !

      Lire la suite

    • Les salésiens de France et Belgique-Sud en chapitre

      chapitre don bosco 2019 11 Les salésiens religieux de la Province France-Belgique Sud ont célébré leur chapitre à Lyon, du 22 au 26 avril 2019. Tous les trois ans, comme le veulent les constitutions, ils se retrouvent en assemblée constituée par les responsables de la Province et les délégués élus par les confrères. Avec les invités, ils étaient environ 70.

      Lire la suite

    • Couleurs salésiennes 2019 : Prêt ?

      don bosco couleurs salesiennes 2019 Chaque région salésienne se prépare à vivre les couleurs salésiennes. Comme l’année dernière, ce sera une beau moment de convivialité : célébration, repas partagé, animation-jeu… chaque lieu s’organise.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : un dossier sur les élections européennes

      Don Bosco Aujourd hui 998 Du 23 au 26 mai, auront lieu les élections européennes. L’heure est-elle au repli ou à la poursuite de la construction européenne ? Des personnes engagées dans le réseau Don Bosco ou au Parlement européen osent une parole. Elles révèlent les difficultés rencontrées, leurs insatisfactions, mais aussi leur désir de voir cette Europe grandir. Vers quelles valeurs l’Europe doit-elle évoluer ?

      Lire la suite

    • Echos de la visite du Recteur Majeur, le P. Angel Artime

      Echos de la visite du Recteur Majeur Du 21 au 24 février, le responsable international des salésiens de Don Bosco, le P. Angel Artime a rendu visite à la province France – Belgique Sud. Quatre jours de rencontre, de travail, d’échange, de célébration, de fête ! Tout au long de cette visite, le Recteur majeur a pu découvrir la réalité du charisme salésien. 22 personnes, de la famille salésienne et du réseau Don Bosco, partagent ce que les ont marqués de cette visite.Logo video80

      Lire la suite