Sanction et numerique college Comment sanctionner à l'école un mauvais comportement dû au numérique quand celui-ci relève de la sphère privée ? Est-ce une question d'éducation ? Le groupe de recherche sur la Sanction a pris comme un des cas d'étude celui de Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

 

Comment sanctionner un mauvais comportement lié à l'usage du numérique ?

SMS et réseaux sociaux sont facilement accessibles pour chaque jeune avec leur smartphone. Insulter un camarade par SMS ou filmer une situation compromettante par Snapchat ; les jeunes partagent trop rapidement des médias qui peuvent blesser la victime ou créer des conflits sur la cour de récréation ! Pour le personnel éducatif, rien de simple : comment gérer ce qui relève de la sphère privée – en dehors de l'école – quand le conflit y arrive finalement. Pour Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille, il faut s'appuyer sur le règlement intérieur : « Dans tout règlement, il y a “ se respecter entre jeunes et entre jeunes et adultes ”. Si certains élèves ressentent un manque de respect, nous intervenons. Nous ne punissons pas sur les messages mais sur les disputes car souvent ce qu’ils écrivent sur les réseaux sociaux se répète dans la cour. »

« Nous ne punissons pas sur les messages
mais sur les disputes… »

La sanction au service de l'Éducation...

Beaucoup, comme Christine Albanel, ex-ministre et directrice de la responsabilité sociale chez Orange, estiment que « l’intégration du codage dans les programmes scolaires est une bonne chose, mais il faudrait aussi y inclure une formation de l’esprit critique permettant de détecter le faux. Le meilleur moment pour le faire doit être les premières années du collège. »1 Car souvent les jeunes – et adultes – prennent les informations au premier degré, sans recul, sans voir la portée de ce qu'ils partagent. Pour Christine Caricondo, « quand j’interviens, la réaction des jeunes, c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. Ils n’ont plus conscience de l’injure, de la portée des mots ou de l’indécence de certaines photos. Ces jeunes sont généralement bien éduqués mais ils ont des problèmes de rapport au langage. »

« quand j’interviens, la réaction des jeunes,
c’est “ Mais madame, on rigolait... ! ”. »

Une recherche à partir du « terrain » au service de l'éducation

 

Le groupe de recherche
sur la sanction et parole du jeune

Une recherche-action a été menée durant trois ans sur la place de la parole du jeune dans le dispositif de sanction. La recherche, menée par le service formation des Maisons Don Bosco. Elle est pilotée par Emmanuel Besnard, salésien et éducateur, directeur du Valdocco - Nice.

« Nous avons travaillé sur une étude de cas. En réalité, la plupart des jeunes agissent sur le moment. Ils ne se rendent pas compte des conséquences que cela peut avoir : les souffrances, la dépression. Ils vont très loin sans s’en rendre compte. Face à ces situations, il n’y a pas une réponse unique : nous allons de la remarque à l’observation, jusqu’à l’avertissement. C’est difficile de dire : nous avons la clé. Chaque jeune a sa personnalité, ses réactions. Cela doit être géré au cas par cas.

 

Nous constatons que le numérique fait partie de la constitution des jeunes C’est une problématique propre à l’adolescence : il y a cette obligation d’être sur les réseaux sociaux. Il faut les éduquer, il faut être des repères, nous adultes. » ajoute Christine Caricondo.

Car le travail du groupe de recherche sur la sanction se fait à partir d’interviews recueillies auprès d'élèves de 4è scolarisés dans plusieurs établissements du réseau Don Bosco : Notre-Dame des Minimes à Lyon, le collège Sévigné à Marseille, la Fondation Don Bosco à Nice, le collège La Navarre à La Crau, le lycée agricole du Bocage à Chambery. Il aide ainsi chaque éducateur ou professeur à parfaire son acte éducatif, y compris grâce à la sanction.

« Cela m’a permis d’y réfléchir. La recherche a modifié ma pratique. Je vais à la rentrée demander à mon équipe d’enseignants de travailler sur cette question : comment faire en sorte d’éduquer les jeunes à l’utilisation du numérique. Quelles propositions concrètes ?

Nous allons préparer des supports pour aider les personnes en responsabilité éducative à réfléchir sur l’éducation au numérique et les tester. Nous avons beaucoup d’idées, mais il faut toujours expérimenter pour être certain que cela marche. » conclut Christine Caricondo, directrice du collège Sévigné – Marseille.

Propos recueillis par Hélène Boissière-Mabille
Article de Sébastien Robert

1 : Interview dans La Croix du 27 décembre 2016


Mot du jour

ʺ Adolescent, j’ai découvert que Dieu, en la personne de Jésus, nous aimait et m’aimait d’un amour fou, inimaginable, mais très concret. A partir de ce jour, ma vie a changé. Mes faiblesses ne me découragent plus, au contraire, elles sont une raison de m’appuyer entièrement sur l’Amour tout puissant et la Force de mon Père. Presque chaque jour, depuis lors, je vois dans ma vie des signes tangibles de l’Amour de Dieu. 

… Malgré mes fautes et mes faiblesses, j’expérimente cette paix et cette joie quelles que soient les difficultés et les divisions qui nous entourent. ʺ

Le roi Baudouin était ʺ un pasteur selon le cœur de Dieu ʺ. A l’heure où tout nous pousse au pessimisme stérile, à la peur du lendemain, soyons passeurs d’espoir et artisans de paix, humanisons la vie !

j offre une messe

temoignages

Défi Citoyenneté 2025

Multimédia

Formation Médiation : Pourquoi proposer
la médiation dans une école ?
Voir l'article

Père Daniel Federspiel devant les lycéens
de l’Ouest : le défi citoyenneté
Voir l'article

La journée Don Bosco au Bocage à
Chambery
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Éduquer à la fraternité par Jean-Marie Petitclerc

      eduquer a la fraternite 001 « Former d’honnêtes citoyens », tel fut l’un des objectifs majeurs de Don Bosco. Son vocable républicain surprend quand on sait qu’au XIXème siècle en Italie, Eglise et République ne faisaient pas bon ménage. Eduquer à la citoyenneté, pour Jean Bosco, c’est essentiellement promouvoir la fraternité.

      Lire la suite

    • Argenteuil, Liège, Lille, Lyon, Paris : quand les paroisses et leurs partenaires fêtent St Jean Bosco

      fete saint jean bosco 2017 argenteuil 006 Autour du 31 janvier, écoles, œuvres sociales et paroisses du réseau Don Bosco fêtent leur saint patron. C’est une belle occasion où les jeunes de ses différentes structures se retrouvent pour vivre diverses animations.  En 2017, la tradition a montré encore un visage jeune de « nos » paroisses. Grâce aux laïcs et aux partenaires, les fêtes au nord comme au sud ont exprimé la vitalité et la joie du charisme salésien ! Témoignages...

      Lire la suite

    • Chambéry : Le Bocage fait de la fête Don Bosco une journée de solidarité internationale

      chambery boccage fete don bosco 004 La réussite de la journée du 31 janvier réside dans la cohésion d’une équipe éducative et la participation des élèves dès sa conception. Plusieurs centaines de lycéens du Bocage ont bénéficié d’une sensibilisation à la dimension internationale autour d’une vingtaine d’ateliers. Hortense Destremau, animatrice en pastorale scolaire, Fabienne Dumas, enseignante en histoire-géo et Julien Cottarel, président de l’association « Les enfants de Bobo » transmettent les clés de cette réussite.

      Lire la suite

    • Les ouvriers se parlent avec les mains

      Alain Klinkenberg Parc industriel de Grâce-Hollogne à Liège. Les Ateliers du Monceau s’étalent sur 6 hectares de terrain, 20.000 m2 de bureaux et d’ateliers. Alain Klinkenberg dirige une entreprise où l’on fabrique des palettes, des ossatures en bois ou des cloisons. Les ouvriers, dont beaucoup sont jeunes, communiquent avec les mains. Il y règne une atmosphère singulière.

      Lire la suite

    • Rencontre des directeurs de communauté à Lyon autour du conseiller régional, le Père Tadeusz

      directeur sdb pere tadeusz 001 Toutes les communautés salésiennes de Don Bosco de France et de Belgique-sud étaient représentées. Les responsables de communauté, appelés directeurs, se sont retrouvés à Lyon, au Centre Jean Bosco, les 30 et 31 janviers 2017. Ce fut l'occasion de revoir le Père Tadeusz Rozmus, conseiller régional pour l’Europe Centre-Nord des salésiens de Don Bosco.

      Lire la suite

    • Lyon - Aux Minimes, les élèves construisent des ponts

      lyon les minimes 190 ans 003 Vendredi 27 Janvier, l’établissement scolaire des Minimes de Lyon était en fête : les élèves et les adultes célébraient, en même temps que la Saint Jean Bosco, leurs 190 ans de fondation. Au total : 600 lycéens et 500 collégiens ont participé à une journée sous le thème « citoyens du monde ».

      Lire la suite