Yan Plantier Penibilite de la sanction Au sein d’un établissement dont l’esprit est celui de la « bienveillance », le mot « pénible », sonne étrangement. Et pourtant, les éducateurs de Don Bosco le savent : « bienveillant » ne veut pas dire « laxiste ». Écoutons Yan Plantier, philosophe et enseignant à la faculté de Lyon, intervenant à la journée d'étude organisée au Centre Jean Bosco de Lyon, le 1er avril 2016, sur le thème de la sanction. « Si nous prétendons que la sanction n’a pas à être pénible, alors il ne faut pas parler de sanction ».

 

Nul n’est méchant volontairement mais seulement par ignorance ou par faiblesse

Le thème de la sanction a ouvert la pensée de l’éducatif. Référons-nous à Platon : « Nul n’est méchant volontairement mais seulement par ignorance ou par faiblesse ou manque de caractère ». Platon essaie ainsi de signifier que personne ne peut aimer le mal pour le mal, personne ne peut être mauvais par nature, car le désir profond de l'homme est le désir du Bien. Pourquoi alors l'homme est-il mauvais ? Ce qui fait que l’homme est mauvais, c’est soit qu’il ignore le Bien soit parce qu’on ne le lui a pas présenté, soit parce qu’il se trompe à son sujet, soit parce qu’il est trop faible pour être à la hauteur de ce qu’il vise.

Ce n’est pas parce qu’on jouit du mal, qu’on aime le mal qu’on fait !

Être trop faible selon son propre caractère... c’est être piégé dans son état de jouissance, être incapable de parvenir à s’en extraire pour passer à l’ordre du désir marqué par le manque et la parole. Car ce n’est pas parce qu’on jouit du mal (ce que m’ont confirmé dix ans de travail en prison), qu’on aime le mal qu’on fait. Ce n’est pas parce qu’on jouit du mal, qu’on désire le mal !

Formation sur la sanction 

Le service de formation des "Maisons Don Bosco" organise une journée de formation sur « Faire Autorité, Sanctionner, Restaurer, Responsabiliser », les Jeudi 19 et Vendredi 20 Janvier 2017 + Le vendredi 20 Mars 2017 à Paris.

Comment passer de la jouissance au désir ?

Et c’est bien toute la redoutable ambiguïté de cette affaire ! La personne qui a fait du mal (je parle ici de grands criminels), peut tout à la fois avoir du remord et être piégée par la jouissance qu’elle a eue et qu’elle éprouve encore. Et passer de la jouissance au désir, c’est la grande affaire des hommes : sortir d’un rapport immédiat à la jouissance auto-centrée, pour viser le bien auquel tout notre être aspire, dans une joie partageable. Or cette affaire, nous dit Platon, requiert pour certains, de passer par l’épreuve de la peine.

Le passage à l’ordre symbolique de la règle et de la relation

La Sanction par Serdu La peine est cette ultime tentative d’opérer, chez celui qui est sans limite, un passage à l’ordre symbolique de la règle et de la relation. Cette opération recourt à la pénibilité de la peine comme à la dernière façon de « dégriser » le sujet de sa toute puissance. Or cette opération exige des conditions indispensables. Quelles sont les conditions d’un tel travail du sens ?

Les conditions indispensables d'un travail de sens

Le groupe de recherche
sur la sanction et parole du jeune

Une recherche-action a été menée durant trois ans sur la place de la parole du jeune dans le dispositif de sanction. La recherche, menée par le service formation des Maisons Don Bosco. Elle est pilotée par Emmanuel Besnard, salésien et éducateur, directeur du Valdocco - Nice.

Premièrement, que celui qui inflige la peine, sur le plan pénal, soit lui-même travaillé par le souci, par le désir, par l’amour du Bien. La peine doit être empreinte de la puissance d’amour et de bonté de celui qui la donne. La deuxième condition c’est que la peine soit prise de part en part dans un travail de paroles. La troisième condition qui accompagne évidemment les deux autres, c’est l’espérance !

Il ne faut donc pas trop vite vouloir soustraire la sanction éducative à la notion de peine en craignant de la rapporter à un registre pénal. La sanction ne sera pas éducative en évitant d’être pénible, mais en s’enracinant au plus profond d’un accès humain à l’ordre symbolique, c’est à dire en devenant l’opérateur d’un travail du sens qui demande plus de présence et d’autorité bienveillante que d’explications ou d’accommodements fragiles.

 

Yan Plantier
Enseignant chercheur en Philosophie à l’Université Catholique de Lyon
Enseignant à la faculté de Théologie et à l'Institut Pastorale d'Études Religieuses de Lyon
Diplôme Universitaire de criminologie clinique

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Une semaine à Lourdes au service des personnes malades

      Don Bosco Marseille Lourdes 2019 07 C’est cette expérience qu’ont vécue 7 jeunes du lycée Don Bosco Marseille du 27 avril au 3 mai. Ils sont partis dans le cadre du pèlerinage Montfortain, accompagnés par Raphaël Janiec, Adjoint en Pastorale Scolaire. Celui-ci a recueilli leur témoignage.

      Lire la suite

    • FestiClip 2019 : l’excellence !

      Don Bosco Festiclip 2019 01 Fondé il y a 15 ans le FestiCLip vient de boucler sa quatorzième édition. Elle est sous le signe de l’excellence. D’année en année, nous constatons une progression dans la qualité des productions. Qualité de la technique, déjà constatée, mais aussi qualité des scénarios et du jeu des acteurs.

      Lire la suite

    • Un week-end de Pentecôte complètement foot !

      Don Bosco Festifoot 2019 11 Après une délocalisation dans l’Ouest de la France l’année passée, le Festifoot retrouvait les terrains et le château de Ressins pour sa 6ème édition. Huit équipes, venues des maisons d’action sociale et des établissements scolaires du réseau Don Bosco de toute la France, se sont rassemblées autour des valeurs du football sur les terrains et pendant les différents ateliers du challenge. Un vent de fraternité a soufflé durant ce week-end de Pentecôte dans ce groupe de 80 participants d’Argenteuil, de Caen, de Giel, de Gradignan, de Lyon et de Nice.

      Lire la suite

    • Tous en vélo pour Mokamo !

      Don Bosco Velo Mokamo 2019 03 C’est le défi que se sont lancés des jeunes et adultes des maisons Don Bosco des établissements scolaires en Belgique Wallone. En trois jours, ils auront parcouru plus de 300 km et récupéré plus de 6000 euros pour le projet Mokamo. Benoit Gochel, directeur adjoint de Don Bosco Liège et chevillle ouvrière du projet pour cette 2ème édition, témoigne de cette belle aventure.

      Lire la suite

    • Don Bosco à Kenitra !

      Don Bosco Kenitra 2019 08 Un mois après la visite du Pape François, le 1 Mai 2019, le Recteur Majeur Père Ángel Fernández Artime, 10è successeur de Don Bosco, a inauguré sa visite de l’Œuvre salésienne de Don Bosco à Kénitra, au Maroc. Une première visite officielle d’un Recteur Majeur au Maroc dans l’histoire de la Congrégation !

      Lire la suite

    • Une journée avec le Père Jean-Marie Petitclerc

      JM Petitclerc Chambery 2019 00 Le lycée Costa de Beauregard a accueilli le 16 mai dernier Jean-Marie Petitclerc. Prêtre salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain, il a passé la journée avec les jeunes de l’établissement et proposé une conférence sur l’éducation dans la soirée.

      Lire la suite