don bosco internat ecole de vie 002 Le vivre ensemble est évidemment un défi des internats salésiens du réseau Don Bosco. Les éducateurs y travaillent, faisant preuve de créativité. Comment vit-on ensemble dans les internats du réseau Don Bosco ? Quelles sont les visées éducatives des projets ? Témoignages des éducateurs.

 

A la Fondation Don Bosco Nice, Bernard Chastang, se souvient « Mon plus beau souvenir, c’est la soirée où j’ai vu le visage des jeunes tourneurs fraiseurs en formation écouter les jeunes violoncellistes du conservatoire, ils vivent ensemble dans le même internat ». Au lycée de Pressin, l’éducatrice Sylvie Ducatel travaille cet aspect : « L'une des particularités qui ressort de l'internat à Pressin est qu'il n'y a pas de barrière relationnelle entre les jeunes en contrat d'apprentissage et les jeunes en formation initiale » explique-elle. « Tout le monde s’entend bien. Il n’y a pas de barrières de classes » témoigne une jeune.

Ils faut qu’ils sortent de leur chambre pour aller à la rencontre des autres

Néanmoins, il ne faut pas se cacher les difficultés : « Pour leur faire vivre la vie en collectivité, il faut les forcer à sortir de leur chambre, à quitter leur tablette et smartphone ! Ça c’est nouveau. » Bernard Chastang touche du doigt un problème récurrent dans les internats. « Le problème à Nice s’accentue avec la rénovation de l’internat : des chambres individuelles, c’est bien, mais il faut que les jeunes en sortent ! »

Pour Sœur Virginie Mérel, responsable de l’internat du lycée Don Bosco de Lyon, la mission de l’internat salésien est là : « Ce n’est pas un internat de consommation rappelle-t-elle. Au Lycée de Lyon, nous les formons à avoir l’esprit participatif, à s’entraider, à mettre de la joie, à sortir de leur chambre pour aller à la rencontre des autres. Nous mettons l’accent sur l’accueil, la bienveillance vis-à-vis des plus fragiles ou de celles qui ont du mal à s’intégrer. »

Encourager l’autonomie par de nombreux projets

don bosco internat ecole de vie 001 Sur le Campus de Pouillé, près d’Angers, la motivation des jeunes sur les projets est remarquable. « Les éducateurs associent les jeunes sur les projets en toute confiance, explique Jean-François Poto Dussine, référent de l’internat. Par exemple pour les fêtes, les jeunes se voient confier du matériel technique important, ils gèrent toute la régie sono et vidéo. » Sans compter les nombreuses commissions : le tri sélectif, le tutorat, la gestion du foyer, l’accueil des nouveaux.

 

« L’adulte n’est là que dans l’accompagnement non dans le faire. La Commission de Vie Lycéenne instaurée l’an passé avec le Défi Citoyenneté a renforcé cette implication des jeunes ».

Au lycée de Ressins aussi le rôle de l’éducateur est déterminant : « On est là pour participer, faire avec eux et non pas à côté d'eux ou à leur place. C’est important pour les jeunes de savoir qu'un adulte s'intéresse et s'investit dans ce qu'ils font, que ce soit pour du soutien scolaire, des veillée et des spectacles, comme celui des “ Trèfles d'Or ”, et tant d'autres choses. Un interne ne doit jamais être isolé dans son coin. », explique Jean-Jacques Kagan, éducateur.

 

Les internats Don Bosco dans l'Ouest

Le lycée Horticole et Paysager de Lyon Pressin se situe à Saint Genis Laval dans le département du Rhône. Il accueille le soir à l'internat une soixantaine de jeunes de tout âge et de différents horizons.

Le Campus de Pouillé accueille une peu plus de 520 jeunes, étudiants, lycéens et apprentis dont 400 internes. 15 éducateurs sont présents à différentes heures de la vie d’internat.

La présence d’une communauté salésienne dans l’établissement scolaire ou ses environs se trouvent aussi au lycée Don Bosco de Giel, avec 360 internes ou à l’Institut Lemonnier à Caen (300 internes).

Les communautés salésiennes sont dans la rubrique : Où sommes-nous ?

La prévention doit primer sur la répression

Pour Pascal Dumas, éducateur : « Dans un internat éducatif tel que le nôtre, la prévention doit primer sur la répression. Et pour cela, il faut être présent. Quand on est là, on évite beaucoup de bêtises. Une illustration toute simple. Le matin, avant de quitter les chambres, rappeler posément qu'il faut penser à faire son lit, à laisser les locaux propres. Avoir un regard pour chacun, souhaiter bonne journée. Généralement tout se passe bien ainsi. Etre avec les jeunes, aller les voir le soir dans leur chambre, parler de chose et d'autre. Cela ne prend que quelques minutes. Il faut adapter le langage en fonction de l'âge, du niveau scolaire, s'intéresser à ses passions, même si ce ne sont pas les nôtres. Avoir un petit mot à chacun qu'il va comprendre et apprécier, rien de tel pour créer un bon climat respectueux. »

Une pastorale du quotidien

Cette présence auprès des jeunes a une visée pastorale. Le lien fort avec la communauté des sœurs est un atout au lycée Don Bosco. Le soir, les internes vont et viennent dans la communauté. Les internes considèrent un peu les sœurs les plus âgées comme leurs grands-mères et apprécient beaucoup ce temps d’échange avec elles. « Cela commence en début d’année, par petits groupes, les filles viennent passer un moment en soirée dans la communauté... Et cela se poursuit durant l’année.».

 


Mot du jour

« L’amour est une danse dont personne ne m’a appris le pas » (Pat Conroy, Beach music). A quoi ça ressemble l’amour ? Comment fait-on ? Où est-ce que ça se trouve ? Quels sont les mots ? Qui nous dira le secret ?

Celui qui veut le mode d’emploi, la pleine conscience, restera sur sa faim. On ne maîtrise pas l’amour, c’est une chose dont il ne faut pas trop se préoccuper. Laissons venir l’amour, il trouvera son chemin, le moment venu.

Même Jésus ne nous dit pas exactement ce que nous devons faire. Pas de doctrine, sauf des formules fulgurantes : « Coupe ta main, arrache ton œil », « retire-toi », « parfume-toi », « donne » et « pardonne ». Pas de solution, mais une invitation à prendre la voie ouverte. L’amour naît de l’Esprit lors de chaque rencontre, face à chaque événement. L’amour est liberté.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Mission à Tournai
Le groupe Agape et leurs animations
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le témoignage de Margaux (de Grenoble)
Voir l'article

« Chers confrères, et chère famille salésienne »
Message du Supérieur mondial de salésiens
(ANS)

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Actualités

    • Mineurs migrants : l’accueil dans le réseau salésien de Belgique

      mineurs migrants accueil en belgique Aujourd’hui des milliers de mineurs migrants fuient leur pays en raison de la guerre, la pauvreté. Pour les accueillir, différents lieux du réseau salésien en Belgique, se mobilisent. Quel est l’accueil spécifique des mineurs migrants dans les maisons salésiennes ?

      Lire la suite

    • Dramane, migrant du Mali à l’Espagne

      mineurs migrants temoignage dramane 001 Qui est le jeune Dramane ? Qu’est-ce qui l’a décidé à quitter sa famille ? Son pays ? Quelle est son histoire ? Comme beaucoup d’autres, Dramane est un jeune mineur à avoir frappé à la porte d’une maison salésienne en Espagne. Il témoigne.

      Lire la suite

    • L’établissement N.D. des Minimes accueille trente migrants

      migrants n d minimes lyon 001 « Cette rencontre a été une claque pour moi et m’a fait prendre du recul » s’exclame Coline, lycéenne aux Minimes, à Lyon après la rencontre organisée par la Pastorale du lycée et la cellule « migrants » du diocèse de Lyon. Pour de nombreux lycéens, ce fut une expérience cruciale qui les aide à sortir des clichés. Témoignage de Fabienne Laumonier, animatrice en pastorale scolaire.

      Lire la suite

    • A Sury-Le-Comtal, une sanction-réparation réussie

      st andre sury sanction 001 Des élèves ont commis un acte de bizutage contre un autre élève. Comment les sanctionner ? Comment les aider à prendre conscience de leur acte ? Comment les aider à changer ? C’est la question que s’est posée l’équipe éducative du lycée Saint-André à Sury-le-Comtal en demandant aux élèves de s’engager dans un acte de réparation qui a du sens.

      Lire la suite

    • Que faire cet été 2017 ?

      que faire cet ete 2017 001 L'aventure salésienne vous intéresse ? Alors n'hésitez pas à découvrir les propositions salésiennes de l'été ! Et si des jeunes veulent devenir animateurs, prenez contact. La famille salésienne offre une large palette de propositions ouvertes à tous. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts, à toutes les dates. Comment choisir dans ce large éventail ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Mineurs migrants non accompagnés

      nouveau dba 990 Nous ne baisserons pas les bras ! Parfois des décisions politiques sur l’accueil des migrants posent question, mais rien n’arrêtera l’élan de générosité que nous observons partout autour de nous. Dans le réseau des salésiens, il s’agit de faire ce que Don Bosco faisait en son temps : l’accueil inconditionnel.

      Lire la suite