Migrants mineurs isoles Les établissements d’action sociale du réseau Don Bosco de France, de Belgique et du monde entier accueillent de nombreux mineurs migrants. Un travail d’intégration est réalisé pour permettre à ces jeunes de trouver plus facilement leur place au sein du pays qui les accueille.

 

Sur leur route, certains jeunes migrants trouvent l’appui des salésiens de Don Bosco, à l’exemple d’Amine du Ghana, aujourd’hui en Allemagne. En Espagne, il a été accueilli par la fondation Don Bosco, accompagné par Pepe Lu et Pierre-Jean, deux religieux, ainsi que des éducateurs professionnels dont certains sont salésiens coopérateurs. Amine confie : « Ils m’ont remonté le moral. Je ne peux pas oublier ce qu’ont fait les chrétiens pour moi, qui suis musulman. Être ensemble était pour moi une joie. Je sentais que nous avions le même Dieu, et la même force dans nos convictions de fraternité. Cela m’a remis debout véritablement après toutes les souffrances que j’avais vécues durant le trajet. »

Dans le monde entier, de nombreuses œuvres salésiennes sont actives

Dans le monde entier, de nombreuses œuvres salésiennes sont actives auprès de migrants et de réfugiés. Depuis vingt ans à Istanbul, en Turquie, les Salésiens accueillent plus de 1000 enfants et jeunes qui ont fui l’Irak et la Syrie en raison des guerres. De même au Liban à l’Oratoire de El Houssoun ; au Kenya, dans le méga-camp des réfugiés de Kakuma ; en Allemagne où ils accompagnent environ 500 jeunes réfugiés, la majeure partie à Munich et Nuremberg ; les jeunes migrants sont aidés aussi à Tijuana, au Mexique, à la frontière avec les Etats-Unis ; et en Italie, Espagne, Autriche, Portugal, Malte. Dans la même direction, Don Bosco International, une ONG qui représente les Salésiens au Parlement européen, travaille auprès des institutions pour s’assurer que les mineurs migrants sont bien protégés.

A l’institut Don Bosco Grandignan en France, un accompagnement sur mesure

Le Centre de Rééducation et de Formation Professionnelle (le CRFP) de l’Institut Don Bosco de Gradignan est un des centres du Réseau Don Bosco Action sociale qui accueille des mineurs migrants en France. Sylvie Dufeu, directrice du CRFP accueille, dans son Centre, 90 jeunes mineurs, dont 30 mineurs migrants. « Nous accueillons des Afghans, des Pakistanais, des Maliens, des Ivoiriens, des Guinéens. Ce sont tous des garçons. Ils arrivent à cohabiter car nous réalisons un travail éducatif pour apaiser les tensions. Ils ont beaucoup d’activités communes ; cela leur permet déjà d’être mélangés. Dans notre centre, ils intègrent très vite la formation professionnelle. Ils s’y investissent énormément. Nous avons aussi à gérer les déceptions quand il arrive que certaines écoles les refusent lorsqu’ils n’ont pas le niveau scolaire requis. »

En France, les associations travaillent en partenariat pour faire entendre les « sans voix »

Combien sont-ils à avoir la chance d’être accueillis ? Combien sont-ils encore à sillonner les routes ? Certains sont récupérés par des réseaux mafieux, de prostitution… Face à ces dangers, un collectif, coordonné par le Secours Catholique, s’est créé : « Ensemble contre la traite des êtres humains ». Des activités de plaidoyer et de sensibilisation se sont mises en place pour faire évoluer les mentalités et être force de propositions auprès des pouvoirs publics.

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

Pour aller plus loin

La pastorale des migrants (mineurs) sur le site de la conférence des évêques de France

Migrants : mineurs et isolés en France (Secours catholique)

Message du pape François pour la journée mondiale du migrant et du réfugié 2017


Mot du jour

L’huître. Elle renferme l’une des pierres les plus précieuses : la perle. La conception de cette dernière est riche d’enseignement : elle n’est qu’autre qu’une épreuve dans la vie d’une huître.

Lorsqu’un objet irritant, tel un grain de sable par exemple, s’introduit dans l’huître, elle fabrique alors naturellement, autour de celui-ci, une enveloppe de nacre laissant apparaître, quelques temps plus tard, une magnifique perle.

Nos préoccupations, nos attentes, nos doutes… sont quelquefois comme ces grains de sable. Ils viennent nous contrarier laissant entrevoir une brume, parfois épaisse, au cœur de notre vie. Mais si nous laissons Dieu faire son œuvre en nous, alors naîtront des « perles de grand prix ».

Laissons tous les grains de sable de notre quotidien façonner des perles dans nos vies !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi