site cathobel Après avoir visité des centres d’accueil ouverts ou fermés, dès le début du grand choc migratoire, les évêques belges ont publié fin 2015 une déclaration « Vivre ensemble avec les réfugiés et migrants nos frères et sœurs ». Voici quelques extraits.

 

Nous sommes témoins d’une migration problématique ‘imposée’ à l’échelle mondiale. Très souvent les frontières s’ouvrent plus facilement aux capitaux, à l’industrie, au commerce, à l’art, à la science, à la technologie qu’aux personnes en détresse.

Les migrants sont des êtres humains porteurs d’espoir

Notre premier souci sera toujours l’accueil, quelle que soit la personne qui se présente. C’est la mission que nous avons reçue de l’Evangile. Notre première attention visera toujours la dignité de la personne qui se trouve devant nous et nous dit : « Nous sommes frères et sœurs ». Sur ce point, nous ne pouvons transiger en tant qu’Eglise. Jamais nos premières interrogations ne peuvent déboucher sur des conditions qui font peur aux autres ou qui trouvent leur source dans la peur. Il ne peut être question d’un ‘mur’ entre l’autre et moi, même si nous divergeons sur certains points.

Les migrants sont des êtres humains porteurs d’espoir. Chaque accueil doit être attentif à cet espoir. Les migrants et les réfugiés espèrent que nous reconnaîtrons et respecterons leurs espoirs.

Le principal facteur doit être l’éducation des enfants

Comment pouvons-nous aider les pays d’origine des migrants ?... En particulier, le développement de l’agriculture est de la plus haute importance... Néanmoins, le principal facteur doit être l’éducation des enfants, poussée jusqu’au niveau de l’enseignement professionnel et secondaire.


Mot du jour

« Aujourd’hui, émerveille-toi ! » Qu’est-ce à dire ? “ Pierre Bourdieu dit : « Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles.” 

Notre société nous propose tant de choses comme indispensables à notre bonheur, tant de ces « faux enchantements » que nous tombons souvent dans le panneau. Equipements technologiques dernier cri, voyages à l’autre bout du monde … Et si nous essayions de nous émerveiller « des vrais miracles » : un jeune en échec scolaire qui trouve sa voie et se lance avec enthousiasme dans une formation, un pardon accordé, la générosité d’adolescents révoltés qui font des maraudes auprès des SDF ou du soutien scolaire auprès de migrants, les exploits des sportifs du handisport…

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite