JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

 

 Welcome Jeunes

 

Le programme Welcome Jeunes est une déclinaison du réseau Welcome, réseau d’accueil et d’hospitalité qui a pour but de favoriser le développement du lien social entre les locaux et les réfugiés. Il fait partie de l’association JRS France (Service Jésuite des Réfugiés).

Le pole Welcome est présent dans 48 villes de France.

Welcome Jeunes organise des activités pour les jeunes migrants à Paris et dans 48 villes de France. Quelle est la spécificité du programme Welcome Jeunes ?

A Welcome Jeunes, les réfugiés sont là pour construire le programme avec d’autres jeunes. Il s’agit pour eux de passer du statut de bénéficiaire au statut d’acteur. Quand ils sont accueillis, ils choisissent d’être membres ou d’être uniquement participants, s’ils le souhaitent. C’est-à-dire qu’ils peuvent choisir de venir consommer une activité, yoga, théâtre, cuisine, ou de l’organiser. Les projets ont pour objectif de mettre en valeur les personnes. C’est là notre différence qui peut paraitre minime mais qui est essentielle.

Vous ne vous situez pas dans le domaine du social mais de la culture.

On est là pour promouvoir le droit culturel, l’accès à la culture : il s’agit pour le jeune réfugié de pouvoir tisser des liens avec d’autres personnes, lui permettre de s’exprimer en son nom. Pour nous, on pense que les besoins des gens ne sont pas nécessairement là où on les attend : passer des moments de convivialité c’est important pour les jeunes migrants.

JRS Welcome Jeunes au Campobosco 002

 

Nous nous adressons à des personnes et non pas à des situations. On pense que les jeunes réfugiés comme les Français ont eux aussi besoin de détente. Le Campobosco était un bon exemple. Jamel et Tachi ont pu passer un temps de détente et de rencontre sur un pied d’égalité avec d’autres jeunes. Ils ont témoigné durant une veillée. Ils ont été admirablement intégrés durant toute la durée du Campobosco.

JRS Welcome Jeunes au Campobosco 003

Qu’organisez-vous à l’antenne de la rue d’Assas ?

Concrètement à Welcome Jeunes Paris, comme à Lyon ou dans les grandes villes, il y a des activités régulières : yoga, théâtre. Le cours de yoga par exemple accueille des participants angolais, des Afghans, des Chiliens. Les débats « café philo » sont organisés par un binôme, un réfugié et un animateur français. Le thème du dernier café philo était « l’amitié interculturelle : est-ce possible ? » On s’est interrogé : Est-ce que l’on peut être ami ? Qu’est-ce qu’on appelle amitié ? Le prochain est sur le thème des relations entre les hommes et les femmes. C’est un sujet qui revient souvent. Ils ont besoin d’en parler. Il y a plein d’autres initiatives.

 

 Welcome Jeunes de Paris

Le programme Welcome Jeunes de Paris est composé d’environ 200 participants, dont 45 français membres actifs (animateurs, facilitateurs ou porteurs de projets) et une centaine de réfugiés et demandeurs d’asile dont certains sont aussi animateurs et membres.

Quelle est le projet le plus marquant de votre programme ?

Ce sont les soirées festives qui ont lieu un lundi par mois et réunissent entre 100 et 200 personnes. Elles sont entièrement préparées par les membres. L’idée est de promouvoir la fête, des événements positifs qui font oublier que l’on vit des choses difficiles.


Mot du jour

2018, une Année aux multiples défis… dont un nous interpelle plus fortement : le défi de l’éducation. Une société qui n’a pas comme premier souci l’éducation des jeunes est une société qui va à sa perte.

Ecoutons Don Bosco parler aux jeunes ! Il nous ouvre des portes... Parfois nous parlons beaucoup de Don Bosco, mais ne vaudrait-il pas mieux parler un peu moins de lui et parler beaucoup plus comme lui ?

Regardons Laura Vicuňa, jeune argentine, élève des Sœurs Salésiennes, que nous fêtons aujourd’hui comme Bienheureuse. Sa vie toute simple, donnée par amour, est le fruit de l’éducation reçue.

Avec les jeunes d’aujourd’hui que certains sociologues qualifient de « sans père, ni maître », essayons d’entrer dans un dialogue du cœur à cœur qui ouvre un chemin de confiance et d’amitié, qui propose une formation intégrale et un chemin de joie et d’intériorité spirituelle.
L’éducation n’est-elle pas avant tout « une affaire de cœur » ?

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Étrenne 2018 du supérieur mondial des Salésiens
de Don Bosco : Cultivons l'art d'écouter et
d'accompagner (thème 2018 - © ANS)

Henri Marescaux témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoigne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

Aurelie Monkam Noubissi