radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

 

Ce que ces jeunes cherchent dans la voie de la radicalisation ressemble davantage à une quête existentielle : ils veulent donner un sens à leur vie, en rupture avec leur milieu d’appartenance, manifestant pour beaucoup une sensibilité humanitaire - partir sauver les enfants martyrisés par le régime de Hassad. Les adolescentes sont parfois attirées par l’idée romantique d’épouser un combattant considéré comme un héros.

La puissance d’attraction de Daech, auprès de ces jeunes, est souvent liée à la maîtrise de l’utilisation des techniques modernes de communication : internet, réseaux sociaux…

 

Cinq étapes vers la radicalisation

Le parcours qui conduit à la radicalisation se déroule bien souvent en cinq étapes. Il s’agit d’abord de créer un « nous » à partir de rencontres réelles ou virtuelles, puis de définir un « eux » en opposition à ce « nous » : ce sont tous ceux qui sont alors qualifiés de mécréants. La troisième étape, qui conduit à la violence, consiste alors à disqualifier l’altérité, en en faisant une chose méprisable, en la déshumanisant. Voici que sont qualifiés de « porcs » ceux qui mangent du porc, de « putains » celles qui ne se couvrent pas la tête et le corps. C’est avec la quatrième étape que tout bascule, lorsque l’on se convainc que l’autre représente un danger réel pour soi et pour les siens… Vient alors la cinquième étape où l’on se persuade de la nécessité de passer à l’action pour se défendre de la menace constituée par ce qui apparaît alors comme un grand complot.

« Le jeune commence par être happé par
un groupe, qui lui apporte une sécurité affective. »

L’estime de soi en question

On le voit, l’embrigadement relationnel précède l’endoctrinement idéologique. Le jeune commence par être happé par un groupe, qui lui apporte sécurité affective, contribue à la construction de son estime de soi et l’isole de ceux, membres de sa famille et amis, qui sont prétendus ne pouvoir les comprendre. Survient alors l’endoctrinement idéologique, où on lui fait découvrir que ses besoins et son idéal peuvent être comblés par son adhésion à l’idéologie salafiste.1

Identifier les signes lorsque l’on est parent

Prévenir la radicalisation, lorsque l’on est parent, nécessite d’être attentif, sans vouloir se montrer intrusif, aux relations nouées par son adolescent. Il s’agit surtout d’être vigilant lorsque l’établissement de nouvelles relations va de pair avec l’éloignement de relations anciennes, amicales (en particulier les amis avec lesquels il participait auparavant à des activités) ou familiales (cousins, cousines …). Il s’agit également de maintenir coûte que coûte le dialogue avec le jeune, en accueillant ses propos, mais en l’aidant à conserver une distance critique par rapport à la dérive idéologique.

C’est ainsi que l’on peut prévenir, de manière salésienne, l’embrigadement relationnel de son enfant, en étant attentif à son réseau relationnel, et l’endoctrinement idéologique, par le maintien d’un dialogue lui permettant de développer son esprit critique.

 

Jean-Marie Petitclerc
Salésien de Don Bosco
Coordinateur du réseau Don Bosco Action Sociale
Auteur des « La pédagogie de Don Bosco en douze mots-clés ».

1 : Le salafisme est un mouvement religieux de l’islam sunnite, adoptant une lecture littérale du Coran, et prônant un retour aux pratiques en vigueur dans la communauté musulmane au temps de Mahomet. <revenir à la source>


Mot du jour

Après avoir semé, peut-être, dans les larmes, voici le temps heureux de la moisson. La joie des moissonneurs semble plus importante que le fruit de la moisson. Souvent la petite équipe du staff analyse la réalisation d’un projet à partir des fruits de réussite. Et si nous regardions les personnes que ce projet a mises en route. Certes nous avions appelé l’une ou l’autre pour la réussite de l’opération, mais combien plus ont-elles été embarquées dans notre aventure : les « sans bruit », les invisibles, les petites mains… Nous n’avions pas pensé à elles au départ, et pourtant, elles étaient là. Nous avons peut-être pensé que nous n’avions pas besoin d’elles ou bien qu’elles ne se bougeraient pas… Allons au devant de ces personnes avec des gerbes débordantes de reconnaissance !

Promis l’an prochain nous élargirons le cercle des « appelés », nous lancerons le filet plus loin encore car « sans eux je ne sais rien faire ».

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • 5 lieux de rassemblement pour les premières rencontres des Couleurs Salésiennes

      couleurs salesiennes 2018 04 C’est à Liège et Le Passage (1ère mai), Paris (22 mai) et Lille (30 mai), qu’ont eu lieu les journées régionales des Couleurs Salésiennes. L’objectif est de renforcer l’esprit de famille entre les différentes branches de la Famille Salésienne et d’ouvrir les horizons. Une belle occasion d’inviter les proches, les parents d’élèves… Le pari a été réussie ! Découvrez les témoignages de participants hauts en « Couleurs salésiennes » de Paris et de Liège !

      Lire la suite

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite

  • Actualités

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Venue du P. Angel Artime, 10è successeur de Don Bosco, en février 2019 en France et Belgique-Sud

      SAVE THE DATE* !!! Le 10è successeur de Don Bosco, le Père Angel Artime, rendra visite à notre province salésienne France-Belgique Sud en février 2019. Il sera en région PACA le 21 février, à Lyon le 22 février, à Paris le 23 février et à Bruxelles le 24 février. Quelle joie de l'accueillir parmi nous ! Cela n'arrive pas tous les ans !!! Faisons de cette occasion une fête. Profitons de sa venue pour nous rassembler avec les jeunes en famille salésienne et en réseau Don Bosco. Certes, la date prévue n'est pas sans doute pas idéale, mais nous dépendons de son calendrier bien chargé... Soyons créatifs pour rendre chaque journée inoubliable et refléter fidèlement l'actualité du charisme de notre fondateur bien vivant en France et en Belgique Sud. (* Réservez la date !)

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Carnet d’exil, le voyage de Khairollah

      Khairollah Karl Joseph 1 Émus par le témoignage de Khairollah, jeune réfugié Afghan de 15 ans, une classe de Bac Pro en Aquaculture de l’ISETA de Poisy (établissement d'Annecy associé au réseau Don Bosco) a décidé de faire de son récit un livre. Leur but ? Toucher le lecteur avec cette histoire qu’ils ont partagée avec émotion.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Comment vivre l'esprit critique chez François de Sales ?

      francois de sales liberte accompagnement 03 Pour tout religieux, le défi de l’accompagnement spirituel est d’ouvrir à une liberté intérieure. Saint François de Sales était un accompagnateur exemplaire. Il ne mettait pas l’esprit critique à part de la foi. Interview de sœur Marthe Rios, sœur salésienne de Don Bosco, théologienne, apporte son éclairage.

      Lire la suite