ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

 

Le Challenge est un défi lancé à un de ses amis sur Facebook ou sur un des autres réseaux sociaux. Une chaine se forme. Bien sûr, il faut que cela se voit. Donc chacun est invité à se filmer et à poster sa vidéo. Plus la vidéo a de like (de « J’aime ») et plus la personne devient « célèbre ».

« Ice bucket challenge » vs « Blue whale challenge »

Et c’est bien dans cette course à la célébrité, aux challenges, que ces derniers peuvent déraper. Un challenge comme le « Ice bucket challenge » part d’une bonne intention : se verser un seau d’eau froide sur la tête au profit de la lutte contre la maladie de Charcot.

Mais d’autres challenges sont apparus, de plus en plus dangereux. Certains challenges n’ont pas de noms mais ils s’identifient par les actions proposées : se mettre le feu, boire le plus d’alcool en moins de dix minutes, frotter un glaçon sur sa peau jusqu’à la brûlure… Le dernier en date étant celui de la « baleine bleue » ou « Blue whale challenge », venu de Russie qui consiste en une succession de défis, pouvant conduire l’adolescent au suicide.

Autant dire que, si les challenges attirent les adolescents sur le net, sur les réseaux sociaux, nombreux sont ceux qui prennent du recul, ne choisissent ne pas poursuivre, pour ne pas tomber dans le piège, causer un drame, à cause d’un simple clic.

 

Propos recueillis par Florent Lerustre, sdb, 
avec la collaboration de Nassim (14 ans)


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e11

On pourrait reformuler ainsi la question : « Qui détestes-tu le plus ? » On a le plaisir de constater que beaucoup rejettent « détester » comme trop fort ou loin de leurs sentiments. Quand ce verbe s’applique, c’est à ceux qui ont souffert de la maltraitance ou de la trahison d’un de leur proche.

Nos interviewés n’aiment pas les racistes, les homophobes, ceux qui manquent d’ouverture d’esprit, les radins, les moqueurs mais surtout les prétentieux et les gens trop sûr d’eux. La liste n‘est pas exhaustive. Pourtant certains essaient de comprendre cette inimitié. Pour Maxime « Quelqu’un, il a forcément quelque chose de bon et du coup, si on cherche bien, on ne peut pas détester quelqu’un. »

Question : Avons-nous le souci d’aller au-delà de nos détestations ?

Voir le 11è épisode : Qu’est-ce que tu détestes le plus ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...