blanquer don bosco 03 « Ce qui compte c’est le but que l’on poursuit : la réussite des enfants. » « On a besoin d’une école de la confiance ! » Ces phrases prononcées par le ministre de l’éducation, M. Blanquer, pourraient être reprises par tous les éducateurs du réseau. Pour Don Bosco « sans confiance pas d’éducation » et « en tout jeune il y a un point accessible au bien ».

 

Le ministre de l’éducation intervenait le 19 décembre dernier à la Chambre de Commerce de Paris sur le thème de la « disruption » (Lire l’interview dans le journal La Tribune). "Disruption" signifie "rupture", "brisure".1

Les établissements Don Bosco promeuvent l’esprit d’équipe

« Ce qui fait la différence, c’est un esprit d’équipe, sa stabilité et le projet porté par la communauté éducative. » Sur cette notion de projet porté par la communauté éducative, les établissements salésiens n’ont pas à rougir. Prenez l’Institut Lemonnier à Caen : un projet d’échange international va être mis en place dans le cadre des commémorations du 75e anniversaire du débarquement en 2019. Il rassemble un professeur de chacun des lycées (agricole, professionnel, général et technologique). Autre exemple dans cet établissement, la mise en place des « commissions éducatives » pour échanger en équipe des dynamiques de classe compliquée sans passer par le conseil de discipline.

La responsabilisation des élèves dans la vie quotidienne

Mais, toujours selon monsieur Blanquer, « la communauté éducative, (…) ce sont aussi, au sens large, les 12 millions d’élèves. » Rien de plus vrai : n’est-ce pas précisément le sens du défi citoyenneté et le rôle donné aux différents conseils d’élèves dans notre réseau ? Voyez l’association des élèves (ADELPA) au lycée du Puits de l’Aune, dont le financement est assuré par la participation des élèves à l'entretien des lieux. La GLP du lycée des Ardilliers, qui a coordonné le lancement du label Défi Citoyenneté pour toute la région Ouest du réseau cette année. Ou encore la dernière « mission salésienne » à Chambéry qui a magnifiquement illustré cette réalité en mettant les élèves au cœur de l’organisation et de la réussite de ces journées anniversaires du lycée.

blanquer don bosco 02
blanquer don bosco 01

Dans les filières, la sélection des élèves n’a pas de sens

Autre phrase du ministre : « L’éducation est un sujet de long terme, qui doit s’inscrire dans la durée. Nous devons semer des graines, les faire pousser. » Matthieu Nison, professeur au lycée sainte Marie de Bailleul, ne s’en cachait pas lors d’une formation des Fondements de la Salésianité au CJB : « Pour redonner confiance à nos élèves de BAC Pro, il nous faut entre un et un an et demi. On peut alors commencer à enseigner. » Autre témoignage : Odile Jenvrin, professeure de mathématiques au lycée général et technologique de l’Institut Lemonnier de Caen. « Lorsque je prends des élèves en DNL2 (l’enseignement optionnel des mathématiques en anglais), je ne sélectionne pas. Car je porte mon regard sur les trois ans du lycée. Combien j’en ai connu que j’aurais mis de côté si je devais sélectionner, et qui se sont révélés en terminale ! Je les forme à leur futur métier de technicien et d’ingénieur européen, tout autant voir plus qu’à la seule épreuve académique au Bac. »

« Le monde sera de plus en plus technologique. Notre défi est de faire en sorte qu’il soit aussi plus humain. »

La remise en confiance est fait de tous ces petits « trucs » salésiens : l’accueil, la connaissance du jeune, la salle de cours autant que la cour de récré, les sorties, l’atelier, le mot à l’oreille, le « mot du soir » qui conclut le cours, la disponibilité et l’écoute du professeur,… Pour former de bons professionnels, il faut donc commencer par remettre le jeune en confiance avec ses propres capacités. A ce propos, une autre phrase du ministre nous parle à nous qui travaillons en établissement salésien : « Le monde sera de plus en plus technologique. Notre défi est de faire en sorte qu’il soit aussi plus humain. Il faut préparer les enfants à y entrer. Pour cela il faut du discernement et de la pluridisciplinarité. (…) De manière à leur apporter le meilleur viatique pour la vie. »

Une priorité à l’enseignement professionnel et à l’apprentissage

Pour conclure, une belle phrase du ministre sur laquelle nous espérons pouvoir compter avec la réforme prévue de l’apprentissage et de la formation professionnelle l’année prochaine : « Le lycée professionnel est ma deuxième priorité avec le primaire ». L’engagement du réseau salésien dans un enseignement professionnel et agricole de qualité est bien d’actualité !

Avec ses 150 ans d’existence, la pédagogie salésienne reste toujours aussi jeune à en juger par les propos du ministre. Toujours d’actualité !

 

1 : Le mot disruption est un mot utilisé dès 1964 : "L'acte de la découverte a un aspect disruptif et un aspect constructif. Il faut qu'il brise les structures de l'organisation mentale afin d'agencer une synthèse nouvelle."
Arthur Koestler - 1905-1983 - Le cri d'Archimède, 1964

2 : Le groupe D.N.L. (discipline non linguistique) travaille sur l’enseignement des mathématiques en langues vivantes étrangères (principalement en anglais, en général au sein d’une section européenne).

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

Une des choses les plus compliquées. Il ne suffit pas de se nourrir et d’attendre que ça se passe. Grandir, ça oblige à changer. Et changer, c’est devenir différent, comme un autre qu’on n’aimera peut-être pas.

Et devenir différent, c’est aussi changer le regard des autres sur soi. C’est pourquoi beaucoup aimeraient rester enfant. La tendance des hommes à régresser dès que l’occasion se présente suffit à nous le prouver. Toute la difficulté consiste à accepter que grandir, c’est devenir ce qu’on est appelé à être.

Mais tout de même, quelle affaire !

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Patrick Loyer, Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Serdu ! Dessine-moi Don Bosco !

      Serge Duhayon Serge Duhayon est dessinateur de Presse. Il a collaboré à des revues spécialisées et signé des milliers de dessins pour des tas de bulletins d’associations locales. Ses sujets préférés ? Les jeunes. Depuis trente ans, Serdu prend le crayon pour les pages pédagogiques de Don Bosco Aujourd’hui. Qui se cache derrière ce crayon ?

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Eduquer l’air de rien…

      Une dba 994 Les interventions éducatives des adultes font partout l’objet de programmes, de règles, d’horaires, d’exercices didactiques... Mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle, ou plus familièrement de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Quel est l’intérêt aujourd’hui de pratiquer cette pédagogie non formelle ?

      Lire la suite

    • Martin Sautereau : « je veux transmettre ce que j’ai reçu. »

      martin au campobosco 01 Le prochain Campobosco a lieu du 26 au 30 août à Turin (Italie). Écoute de grands témoins et débats entre jeunes, jeux, célébrations, veillées festives, activités sportives, ateliers : théâtre, clown, danse, musique, chant, multimédia… C’est un grand temps fort qui traverse la vie des jeunes. Martin Sautereau, lui, s’est senti transformé par l’expérience du Campobosco. Témoignage.

      Lire la suite

    • Les Anciens élèves de Don Bosco toujours plus innovants !

      ADB ADBS AG Le réseau des anciens élèves s'est réuni mi-mars à Lyon. L'occasion d'annoncer que le projet de plate-forme Don Bosco est entré dans sa phase opérationnelle. Rappelons l'objectif de la plate-forme Don Bosco : permettre aux élèves du réseau de trouver des stages, bénéficier de contacts en entreprise, en s'appuyant sur le réseau des anciens élèves et sur les entreprises proches de nos "maisons".

      Lire la suite

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

  • International

    • Move with Africa : une école de Bruxelles en immersion au Bénin

      bruxelles benin via don bosco 01 Comment pouvons-nous faire des vrais citoyens de nos jeunes ? C'est une question sur laquelle beaucoup d'enseignants débattent. Jérôme Merckx, a travaillé pendant un an avec ses élèves –avec le soutien de Via Don Bosco - à une culture citoyenne ouverte et internationale. Ils sont actuellement au Bénin.

      Lire la suite

    • Les Salésiens de Don Bosco dans un pays en mutation : le Vietnam

      vietnam ecole db dong thuan 07 Depuis ces dernières années, une dizaine de missionnaires salésiens, hommes et femmes, arrivent du Vietnam en France. Grâce aux échanges entre pays, nous connaissons de mieux en mieux ce pays en pleine évolution. Les salésiens et salésiennes de Don Bosco y sont présents, au nombre de 600. Leur travail prend de multiples formes. Toujours auprès des jeunes.Logo video80

      Lire la suite

    • Radio Don Bosco Madagascar : Évangéliser jusqu'aux extrémités de l'île !

      radio don bosco madagascar 04 La province des salésiens a mis en œuvre la phrase de Don Bosco « Faire des jeunes de bons chrétiens et d'honnêtes citoyens » d'une façon originale pour la congrégation : le Radio Don Bosco. Depuis 1996, cette radio permet de diffuser des émissions éducatives et catéchétiques. Elle est nationalement connue sur l'île !

      Lire la suite

    • Mexique : une frontière, une blessure…

      mexique don bosco 05 La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique est une blessure ouverte entre deux mondes si proches géographiquement et en même temps si différents culturellement. Et pourtant elle forme une nouvelle région avec sa culture de passage. C’est là que les présences salésiennes se multiplient.

      Lire la suite