esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

 

DBA : Le projet des cours de morale a été intégré à l’enseignement moral et civique. Sur quoi vos cours portent-ils exactement ?

esprit critique dossier lacomba 01 Hélène Lacombat : Les jeunes ont des cours d’Enseignement Moral et Civique qui doivent favoriser l’apprentissage de la citoyenneté et du vivre ensemble. Dans le programme, on insiste beaucoup sur l’égale dignité de tous : égalité homme/femme, sur la place des femmes et des hommes dans la société, sur la liberté de choisir sa religion, de croire ou de ne pas croire. On leur parle aussi du respect des lois. On essaie de leur transmettre les valeurs de la République : Liberté, Egalité Fraternité. On les amène à réfléchir sur les questions de discrimination.

Comment procédez-vous ?

esprit critique dossier lacomba 03 On part des lois, puis d’études de cas en lien avec ces lois. On débat à partir de témoignages. On présente des associations de lutte contre le racisme, la violence…
Au collège, on part de documents qui font réagir les jeunes. On organise des débats, des mises en situation. Au lycée, les élèves choisissent un thème et bâtissent un exposé pour la classe.

« On leur fait toucher du doigt
comment se construit une opinion. »

Quelle parole pouvez-vous avoir par rapport à la radicalisation ?

On essaie de faire de la prévention. J’ai trouvé une vidéo remarquable : « Les jeunes face à l’Islam radical » que je leur présente. Y interviennent un sociologue, des témoins, des parents, des jeunes, une avocate, un anthropologue et psychologue. Les élèves découvrent que cette radicalisation existe dans tous les milieux sociaux et se rencontre dans différentes religions.

Nous les faisons aussi réfléchir sur les réseaux sociaux. Qu’ils prennent conscience que ce sont des plateformes qui peuvent les embrigader. On les éduque à chercher la source d’une information et à savoir si elle est fiable.

On leur apprend à faire la différence entre partialité et impartialité, entre objectivité et subjectivité pour leur faire toucher du doigt comment se construit une opinion. On organise des débats pour leur faire justifier leur opinion.

Enfin, on essaie, avec tous les collègues, de développer une culture de l’engagement et de la citoyenneté.

Comment réagissent vos élèves de différentes religions ?

Les élèves aiment que l’on s’intéresse à eux. Tout se passe bien s’ils se sentent tous pris en compte. Il m’arrive de partir de la morale. Par exemple : « On ne doit pas commettre de vol. » Puis je montre, par des textes sacrés des trois grandes religions monothéistes, que toutes les trois condamnent le vol. Alors je montre aux élèves que l’homme s’est appuyé sur cette morale pour créer les lois. Cela les intéresse beaucoup.

Je me sens dépositaire d’une mission quand j’enseigne ces questions. Mais pour moi c’est normal. Mon métier est une mission !


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s1 e7

À entendre nos jeunes interviewés, la famille est au cœur de tous les apprentissages. Parfois contradictoires. Apprendre « à faire confiance aux gens », « à ne faire confiance qu’à soi-même. », « à toujours me méfier », « à ne jamais dépendre de quelqu’un.

Au-delà de ces divergences, il y a un socle commun de valeurs. Les parents, ce sont eux qui apprennent la vie résume simplement Tiphaine. L’apprentissage du respect revient souvent associé à celui des valeurs. «Mes parents m’ont tout appris… Ils ont fait ce que je suis, la femme que je suis » souligne Anaïs. « Ils m’ont appris à être heureux, à être quelqu’un de bien » (Nicolas).

Question : L’apprentissage semble aller de soi au sein de la famille mais prenons-nous assez le temps de réfléchir à ce compagnonnage primordial ?

Voir le 7è épisode : Qu’as-tu appris de tes parents ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...