Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

 

ILS CONTINUENT D'ÊTRE APPELÉS
Les jeunes et la foi aujourd'hui 

En ventes sur le site des Éditions Don Bosco

de Jean-Marie Petitclerc, 134 pages, 10 €

L'idée de vocation est pour vous étroitement associée à l'expression : « réussir sa vie ».

J’aime dire à tous les collégiens et lycéens, que je rencontre, que si tous ne sont peut-être pas appelés à réussir dans la vie – et au vu des critères médiatiques actuels de la réussite, je ne sais pas si je le leur souhaite – mais tous, sans exception, sont appelés à réussir leur vie, à répondre à leur vocation propre.

La notion d'appel cité dans le titre : « Ils continuent d'être appelés » laisse penser à un appel... téléphonique ? Est-ce parlant pour un jeune qui se demande : comment discerner ma vocation ?

Peut-être faut-il se méfier de ce mot qui peut être trompeur. Il peut donner l’impression d’une voix extérieure. Pour reprendre l’expression d’Adrien Candiard, il s’agirait d’un appel comparable à celui d’un directeur des ressources humaines : « Allô, ici Dieu. J’ai un poste de missionnaire en Afrique à pourvoir et j’ai pensé à vous. Vous aviez d’autres projets ? Une famille, des enfants, un métier ? Tant pis, cher Monsieur, c’est cela ou rien. Bon, à la rigueur, j’ai toujours de la place chez les Chartreux… » Répondre à sa vocation, ce n’est pas étouffer ce que nous avons dans le cœur pour suivre la volonté de Dieu. C’est au contraire faire toute la place à ce désir que Dieu a mis en nous quand il nous a créés, et qui est, de façon un peu mystérieuse, un désir de Dieu.

Vous distinguez deux types de problématiques dans l'appel : un fonctionnement imaginaire et un fonctionnement symbolique. Que veut dire cette différence ?

Je m'appuie sur les travaux de Xavier Thevenot, pour distinguer deux rapports à la vocation. Pour le premier, l'appel est un miroir des rêves plus ou moins inconscients. Un jour ou l’autre, ce fonctionnement excessivement imaginaire doit entrer en crise afin de se confronter davantage au réel. Quand cette crise est bien assumée, peut alors se mettre en place un deuxième mode, le mode symbolique qui conduit à mettre sans cesse les réalités en rapport (symboliser = sumballein = jeter ensemble) les unes avec les autres.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...