Khairollah Karl Joseph 1 Émus par le témoignage de Khairollah, jeune réfugié Afghan de 15 ans, une classe de Bac Pro en Aquaculture de l’ISETA de Poisy (établissement d'Annecy associé au réseau Don Bosco) a décidé de faire de son récit un livre. Leur but ? Toucher le lecteur avec cette histoire qu’ils ont partagée avec émotion.

 

 

Khairollah Karl Joseph 2

Khairollah, orphelin à l’âge de 10 ans, sait qu’il n’a pas d’avenir dans son pays ravagé par une guerre interminable, où les jeunes sont condamnés à la mort violente ou à sombrer dans la drogue. D’autant plus qu’il appartient à l’ethnie Hazâra opprimée depuis toujours. Parti de Helmand, au sud de Kaboul, l’été 2009, il a mis quatre ans pour traverser l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie et arriver enfin en France à Annecy, en juillet 2013. Un voyage marqué par des retours au point de départ, toujours à la merci des passeurs avides et peu fiables, qui pratiquent la violence et le trafic humain. Il frôle la mort dans les 4x4 plus que bondés qui roulent comme des fous au bord des précipices. Il connait la soif, la faim, les nuits glacées passées dans la montagne, toujours sur le qui-vive, parfois sous le tir des militaires ; le risque de noyade dans des rafiots de fortune traqués par les polices de Turquie et de Grèce. De longs séjours en prison dans la promiscuité. L’arrivée en France sans connaître un mot de français, à la recherche d’une aide, d’un allié. Enfin, la malédiction fait place à la bonne fortune quand il rencontre Charbanou, une femme médecin franco-iranienne, et des adultes qui lui donnent la chance d’un apprentissage et d’une scolarité.

 

« Les élèves retranscrivent le témoignage de
sa vie au cours de deux journées d’écriture »

 

Grâce à ce récit, les élèves de l’ISETA découvrent l’Orient

Le livre 

livreCarnet d’exil de Khairollah, par la classe de bac pro Aqua et Aline Nevez, Edition Iseya-Denis Vidalie. ISETA, Institut des Sciences de l’Environnement & des Territoires d’Annecy.

Passez commande sur le site de l’ISETA

Un professeur décide Khairollah à témoigner devant ses élèves, qui se passionnent pour ce gars de leur âge plein de force de vie. Ils enregistrent des interviews de Khairollah pendant plusieurs mois et se répartissent la tâche en chapitres pris en charge par des petits groupes. Ils retranscrivent le témoignage de sa vie au cours de deux journées d’écriture dans une résidence en montagne. Ils tracent des itinéraires sur des cartes, dessinent des portraits robots. Ils écoutent des écrivains, des journalistes, la docteure Charbanou, qui les aident à décrypter l’Orient et qui bousculent leurs préjugés sur l’exil, les questions liées à l’immigration. Ils déclenchent l’envie d’aller plus loin au sein de l’école, de créer des événements de conscientisation.

« Les élèves se passionnent pour ce
gars de leur âge plein de force de vie »

carte

Khairollah Karl Joseph 10 Une plaquette dans une belle édition est le fruit de cette démarche. Quant à Khairollah, il continue de rêver : maintenant, il voudrait faire venir en France son petit frère qu’il a dû abandonner là-bas, trop jeune, aux bons soins des voisins.

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...