education informelle 01 Les interventions éducatives des adultes sont formalisées dans des programmes, mais il restera toujours des espaces et des moments qui donnent du jeu pour la spontanéité. On parle alors de pédagogie informelle ou non-formelle. Dans les écoles salésiennes on parle de pédagogie « du patio » ou « de la cour de récré ». Don Bosco y était très sensible. Qu’est ce qui caractérise cette pédagogie non formelle ? Comment y être attentif ?

 

Une disponibilité à l’écoute et une capacité à la relation

education informelle 03 En famille, à l'école, il y a des moments formellement éducatifs : un cours, des services à exécuter, un horaire à respecter… et il y a aussi d'autres moments, spontanés, informels. Leur force tient au fait que c’est souvent l’enfant ou l’adolescent qui prend l’initiative de la relation. Sa démarche de confiance est rendue possible par la qualité de présence de l’adulte, parent ou professeur, qui manifeste une disponibilité à l’écoute et une capacité à une relation. Cela se passe entre les cours ou pendant la vaisselle. Le jeune vous surprend en venant vous poser des questions brûlantes au moment délicat où vous vous concentrez pour retirer le gratin du four !

La pédagogie informelle s’exerce sur des lieux de passages

education informelle 02 Les jeunes passent huit heures par jour dans leur établissement scolaire… mais ce n’est pas la classe qu’ils ressentent comme lieu de vie, ce sont : un banc à l’écart, un coin d’herbe, une cage d’escalier, un recoin, un hall d’entrée, les toilettes, une table au foyer. Ils s’approprient souvent des lieux de passage. C’est là qu’ils partagent leur monde et parlent de ce qui leur importe : le film ou le match de la veille, la sortie du samedi, les couples qui se font et se défont autour d’eux. Ce sont des espaces où ils laissent leur corps s’exprimer, ils jouent à la bagarre, ils font des approches entre garçons et filles, ils créent un peu d’intimité. Ils se transmettent des valeurs, des découvertes, ils se constituent une culture en perpétuelle évolution. Ce sont des « entre deux » : entre deux cours, entre deux classes. Dans cet entre-deux, il y a l’espace du jeu : un vide qui permet de déplacer les pièces de la vie. Ces lieux informels de passage renvoient à l’espace de transition qu’est l’adolescence.1

Pour les adultes, une nouvelle posture à acquérir

education informelle 04 Certains établissements scolaires offrent des lieux comme le foyer ou une salle de loisirs que les jeunes peuvent s’approprier, avec leur musique ou leurs posters. Là, les professeurs peuvent passer, être interpelés, sans perturber ou être ressentis comme intrusifs. Pour Annick Collet, Adjointe en Pastorale Scolaire au lycée Notre Dame d’Annay à Lille : « La salle de loisir est un lieu de pédagogie informelle par excellence ». Le foyer est un des poumons du lycée pour François Callu, responsable du foyer de l’Institut Lemonnier depuis 1989 : « Le foyer est indispensable pour aider les jeunes à s’engager dans leur école : faire aimer le travail passe aussi par une façon réfléchie de gérer intelligemment les loisirs. »

 

Quizz : la pédagogie informelle en 4 questions : 

  • A l’école : Quels sont les lieux que les élèves s’approprient ? Prévoit-on des espaces qu’ils peuvent investir et se sentir chez eux ? Où peuvent-ils, pendant les temps libres, aborder les professeurs et éducateurs « sur le même terrain » ?
  • Dans la rue : Y a-t-il des espaces que les jeunes « squattent », abribus, parc, square, pistes de jeux ?
  • Cour virtuelle : quelles initiatives pour ne pas laisser les jeunes trop seuls ?
  • En famille : Y a-t-il des moments où papa et maman sont disponibles – ou se rendent disponible… même quand ce n’est pas le « bon moment » ?

Don Bosco et la présence de l’adulte dans la cour de récréation

Don Bosco montre, dans une lettre écrite en 1884, l’importance de la présence des adultes dans la cour de récréation : des personnes qui dynamisent un jeu ou qui connaissent tel ou tel jeune en profondeur, des adultes à même de glisser à tel ou tel jeune une parole à l’oreille pour l’encourager ou pour l’avertir.

Il y a dans les écoles bien des raisons pour les professeurs de ne pas être présents sur la cour, ne serait-ce que pour souffler entre deux plages de cours, vérifier son matériel, et rencontrer les collègues avec qui on fait équipe. Mais les moyens, petits et grands, sont nombreux pour vivre des moments de proximité par des initiatives comme une sortie culturelle, une compétition sportive, une heure de jeu, ou une simple présence hebdomadaire de quinze minutes sur la cour de récréation…

 

1 : Aurélie Maurin, intervenue au Congrès de l’éducation salésienne en 2014, interroge dans ses recherches ces espaces et temps informels dans les institutions éducatives pour adolescents, en regard des processus de construction identitaire propres à cet âge de la vie.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Marie

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Les adultes dans le Défi Citoyenneté : quelle est leur place ?

      Defit citoyente adultes 03 Quel doit être l’accompagnement des adultes dans les projets des jeunes ? Aujourd'hui, grâce aux rencontres entre établissements dans les régions et grâce aux relectures, les chefs d'établissement, les éducateurs comprennent mieux leur rôle dans les projets des jeunes. Même si les projets sont menés par les jeunes, l’accompagnement des adultes est un ressort central de la réussite des projets Défi Citoyenneté.

      Lire la suite

    • « Il était une fois l’abbé Vauloup… » l’histoire de l’établissement Giel Don Bosco mis en scène

      Giel theatre 2018 04 Pierre Chopin, salésien de Don Bosco à Giel Don Bosco, a créé une pièce de théâtre sur la naissance et l’évolution de l’établissement en cinq scènes. Intitulée « Il était une fois l’abbé Vauloup », le fondateur de l’Orphelinat de Giel, cette pièce a été jouée dimanche 16 septembre par des élèves de 4e dans l’amphithéâtre du lycée. Plus de 400 spectateurs enchantés ont assisté – et même participé - à la représentation. Interview du père Pierre Chopin.

      Lire la suite

    • De nouveaux établissements entrent dans le réseau Don Bosco

      Don Bosco Nouveau Etablissements 00 Le réseau Don Bosco compte 55 établissements en France, 6 en Belgique Sud, un au Maroc et un en Tunisie. Il y a également les établissements et réseaux associés ou invités. Certains établissements ont récemment rejoint le réseau Don Bosco ou sont en demande d’y entrer. Qui sont ces établissements qui entrent dans le réseau ?

      Lire la suite

    • Yahia Adane : « Le travail social n’est pas quantifiable »

      Yahia AEPCR Social 00 Qu’est ce qui donne du sens au travail social dans les quartiers ? Yahia Adane, directeur de l’association d’éducation populaire de Paris 20è et du réseau Don Bosco Action Sociale, témoigne de son approche du travail social. Fin aout, il rassemble tous les éducateurs de la structure et durant une journée il leur propose de réfléchir ensemble à cette question du sens du travail social.

      Lire la suite

    • Livre d’or de l’année scolaire au lycée Don Bosco à Marseille : « Don Bosco m’a redonné foi en mon avenir »

      don bosco marseille livre d or 01 L’année scolaire 2017-2018 s’achève et avec elle s’annonce le départ de nombreux jeunes et adultes. Ils ont laissé des empreintes visibles et invisibles au lycée Don Bosco de Marseille. Ils ont laissé des mots dans « un livre d’or » qui s’appelle : « Sans vous je ne peux rien faire ». Chaque année, les élèves volontaires transcrivent leurs sentiments vis-à-vis de l’établissement qu’ils quittent. Voici une des perles de ce cahier par le témoignage de Marie, accompagné de photos représentant des temps fort de l’année. Comme une maison, le lycée Don Bosco de Marseille éduque les jeunes… toujours et partout.

      Lire la suite

    • Camp d’été chez les Roms grace à ESPERE

      espere Lille don bosco 01 En 2010, Danièle Sciacaluga, Salésienne Coopératrice, visite les familles roms d’un camp de Lille. Pour faire face aux besoins éducatifs, en 2014, elle crée avec un prêtre salésien une association E.S.P.E.R.E. (Espoir Salésiens Pour les Enfants Roms d’Europe) pour promouvoir l’éducation des enfants en s’inspirant de la pédagogie de Don Bosco. Cet été 2018, l’aventure se poursuit. Ce fut le 5è camp. Une vraie collaboration se réalise l’été grâce au réseau DBAS.

      Lire la suite

  • Famille Salésienne

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

    • Campobosco : ils ont bien dé-collé !

      Campobosco 2018 02 Du 26 au 30 Août, plus de 250 jeunes, issus de notre réseau ou d’ailleurs, et une soixantaine d’adultes de la famille salésienne se sont retrouvés au Colle Don Bosco pour vivre la 14ème édition du Campobosco, sur le thème « Prêt à de-colle(r) ». Quatre jours, du dimanche 26 août au jeudi 30 août 2018, pour vivre un R.A.P. (Réflexions, Activités, Prières). 5 journées bien remplies pour recharger les batteries avant la rentrée scolaire !

      Lire la suite

    • A 29 ans, Tantely s’engage définitivement chez les Salésiens

      Don Bosco Madagascar voeux 05 Les liens entre les provinces salésiennes de Madagascar et de France-Belgique sont profonds et nourris. Plusieurs jeunes frères sont venus en France ces dernières années, dans le cadre de leurs études. Parmi eux, Tantely Randrianantenaina, 29 ans, arrivé en France d’abord à Ressins en 2015, puis à Lyon pour suivre des études de théologie à l’université catholique. Tantely était notamment accompagnateur auprès du MSJ Rhône-Alpes. Il a prononcé ses vœux définitifs le 2 septembre à Madagascar. Lionel Touron a fait partie de la délégation française, emmenée par le père provincial. Il témoigne.

      Lire la suite

    • Le MSJ, membre de Don Bosco Youth-Net : une ouverture sur le monde

      msj don bosco youth net 02 Depuis mars 2018, le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) fait partie du réseau Don Bosco Youth-Net (DBYN). Convaincue de la pertinence de goûter à l’animation salésienne au sein d’autres réalités européennes, Anne-Florence Perras, présidente du MSJ, nous en donne les raisons et opportunités.

      Lire la suite