Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

 

Gentilesse Serdu 2 Pourquoi la gentillesse fait-elle honte aujourd’hui ? La mode est au cynisme de celui qui ne fait pas de cadeau, sinon à soi-même. “Cessez d’être gentil, soyez vrai”, titrait un livre plein de conseils pour regonfler le moral des cadres et développer l’estime de soi. La gentillesse apparaît comme une faiblesse. D’ailleurs, on n’est jamais gentil tout court : on est “pas assez gentil”, ou “trop gentil”. Etre gentil, ça commence par la naïveté, et on finit “pigeon”. Et ça, c’est l’horreur !

Etre gentil est une vertu

Il faut redonner à la gentillesse ses lettres de noblesse. Autrefois, ne disait-on pas un “gentilhomme” pour désigner un homme rempli de nobles qualités humaines ? Il faut vraiment retrouver cette vérité perdue : au fond de nous-mêmes, nous aspirons tous à faire le bien, à être gentils. La méchanceté, c’est, étymologiquement, “ce qui tombe mal”. Le propre de la méchanceté consiste à avoir d'emblée perdu la partie, en se manifestant de manière violente, faute d'avoir résolu le problème qui s'est posé. La gentillesse suppose une maîtrise de soi, que le méchant n'a pas.

Un intérêt sans calcul

Gentilesse Serdu 3 La gentillesse, c’est quand on a découvert le plaisir de donner, quand on préfère l’action bénévole plutôt que le profit pur et dur. C’est l’intuition que la confiance est plus productive. La gentillesse est un bon antidote au pessimisme, parce qu’elle nourrit la joie en nous. Quoi de mieux pour renforcer notre estime de nous-mêmes ? La gentillesse, c’est quand on veut et comme on peut. On n’a pas le devoir d’être gentils, mais on en a le doux pouvoir. Elle ne fait pas partie d’une morale du devoir lourde à porter, mais d’une morale légère de la liberté.

Elle agit par capillarité

Gentilesse Serdu 4 La gentillesse appelle la gentillesse. Elle agit par capillarité. Elle est une révolution douce qui renferme une promesse : celle d’un mieux vivre ensemble. Elle conduit à la sagesse. Elle est une porte d’entrée de la vie spirituelle.

La gentillesse n’exclut pas la fermeté, elle exige le droit et s’appuie sur lui. Elle se travaille, et notre époque a développé des outils à la portée des éducateurs et des parents : les chartes des droits de l’homme et plus spécifiquement de l’enfant, le travail du langage et la prise de conscience de la façon dont on parle, la gestion des conflits, l’art de la médiation, les techniques de non-violence.

Ainsi, la gentillesse offre des chances de mieux maîtriser les situations difficiles. Elle est comme un levier d’Archimède : un petit geste peut faire bouger des poids énormes, parce que les relations deviennent désirables, agréables, joyeuses, fructueuses.

La gentillesse est une forme d’intelligence : celle du cœur, qui engendre un art de vivre, plein de bon sens, l’art d’être humain parmi ses semblables.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Anthony

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Jeunesse(s) d’aujourd’hui

      Une DBA 996 La jeunesse est une étape de la vie parfois un peu floue. C’est une étape de construction importante de l’adolescent vers l’adulte. C’est une étape rythmée par de nombreux mouvements et passages : changement d’école, de lycée, d’université, de mode de vie, déménagement, expérience à l’étranger, premier stage, premier travail mais aussi toutes les autres découvertes qui suivront. Qu’est-ce que la (les) jeunesse(s) ? Les jeunes du MSJ se sont attelés à la question. Le résultat ? Un dossier magnifique dans la revue Don Bosco Aujourd’hui de novembre.

      Lire la suite

    • Découverte de l’Afrique francophone de l’Ouest avec le Recteur Majeur

      Don Bosco RM en Afrique 03 En février 2018, le Recteur Majeur, le père Ángel Fernández Artime, supérieur mondial des salésiens de Don Bosco, visitait les pays de l'Afrique  Francophone Occidentale (AFO) - le Sénégal, le Mali, le Togo, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin. Occasion de vous faire découvrir, avant son arrivée en France en février 2019, cette partie du continent africain.

      Lire la suite

    • Le Recteur Majeur des Salésiens nous rend visite

      Successeur Don Bosco en France 04 Le 10e successeur de Don Bosco, le Père Angel Fernandez Artime, viendra en France et en Belgique, du 21 au 24 février 2019. Le Père Daniel Federspiel, provincial, explique les enjeux de sa venue.

      Lire la suite

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite