interview marie 180Louvain-la-Neuve est une ville universitaire belge connue pour sa vie associative particulière : plus de quatre-vingt « kots à projet » (foyers) s'y côtoient. Celui des Sœurs Salésiennes s'appelle le « Don Boskot ». L'objectif est de vivre dans l'esprit de Don Bosco le don de soi aux enfants, des temps de prière et de fraternité, étudiants et sœurs ensemble. Rencontre avec Marie, une habitante de ce Kot.

 

DBA : Comment s'organise votre vie dans ce "Don Boskot" ?

Marie : Nous sommes dix sur dix-huit à partager une vie commune avec les soeurs salésiennes. Cela paraît, aux yeux de certains, arriérée ! Mais nous faisons des tas de choses ! Nous apportons un soutien à l'école à côté, nous avons une prière communautaire chaque semaine, nous nous impliquons dans la paroisse étudiante de Louvain. (Lire le Le Bonheur dans la vie communautaire)

 

DBA : Quelles sont les réactions des étudiants par rappport à ton choix de vie ?

Marie : En général, la vie avec les sœurs est la première chose qui les interpelle. Elle entraîne parfois de vives réactions de moqueries et suscite régulièrement un mouvement de recul ou de questionnement sans fin. En tous cas elle ne laisse pas indifférent, car la question de la foi ainsi que de la vie consacrée fait réagir. Le plus souvent la présence des sœurs est perçue de l'extérieur comme une surveillance, un frein à la liberté encore toute nouvelle d'étudiant. Mais pour nous le partage de notre vie étudiante avec la vie religieuse se passe très bien et nous nous enrichissons mutuellement.

 

En Belgique : du neuf !

 

Un foyer Don Bosco à Ganshoren (Bruxelles). Pourquoi pas vous !

 
Sur le site Don Bosco de Ganshoren (une des communes de Bruxelles), les sœurs salésiennes ont aménagé deux grandes maisons en « foyers pour étudiantes ». Des étudiantes y vivent déjà, mais pourront être plus nombreuses dès la rentrée de septembre.

 

Ce projet s'adresse surtout à des jeunes filles (sans exclure quelques jeunes gens) qui désirent réussir des études supérieures ou universitaires y compris des stages et qui, pour cela, souhaitent trouver un lieu calme propice à l'étude dans un esprit de famille tout en ayant une certaine autonomie.

 

Un service aux enfants de l'internat et des temps de prière, de partage et de détente font partie du projet !

 

Le site des sœurs www.donboscoganshoren.be

 

Une nouvelle possibilité de « kot* » à Bruxelles !

 

Un Clip de 34 secondes présente nos foyers à Bruxelles.

 

 

DBA : Peux-tu préciser les aspects de cet enrichissement mutuel ?

Marie : Il se fait naturellement à travers les échanges de la vie de tous les jours. En fait, nous vivons très simplement cette vie commune. Nous avons la même cuisine et la même salle à manger. Nous prenons les repas ensemble, partageons quelques soirées, nous rigolons ensemble, etc... Et il n'est pas nécessaire de chercher plus loin ! Le climat est familial et sympa et on ne s'ennuie pas. Je suis vraiment très heureuse de vivre dans ce kot !

 

DBA : Votre engagement pour l'aide aux devoirs n'est-il pas trop lourd ?

Marie : Il s'agit d'accompagner une fois tous les quinze jours des enfants du primaire et du secondaire dans leurs études. Si pour certains étudiants, cela demande plus d'efforts que pour d'autres, je pense que tous nous en retirons quelque chose : patience, persévérance, autorité bienveillante, etc...

 

DBA : En quoi consiste votre engagement dans la paroisse ?

Marie : Il s'agit d'animer une messe par semestre et de préparer le repas qui suit la messe des étudiants. Parmi les kots de Louvain-la-Neuve, plusieurs ont pour finalité de faire découvrir la foi dans le milieu étudiant (par exemple des kots branchés sur Taizé ou sur l'Arche de Jean Vanier...) Ces kots sont, comme le nôtre, reliés à la paroisse étudiante et s'y investissent comme nous. Cette collaboration nous permet d'échanger et de nous soutenir les uns les autres dans la foi. Avec eux, nous organisons aussi des activités à plus grande portée telles que le Festival de la Lumière au moment de la Chandeleur et le « repas de simplicité volontaire » pour le Mercredi des Cendres. Notre engagement permet à la paroisse étudiante d'être dynamique.

Joëlle DROUIN
16 mai 2013

 


* Un kot en Belgique désigne soit une chambre d'étudiants soit un ensemble de chambres d'étudiants. A côté des kots ordinaires, il y a des « kots à projet » : des jeunes choisissent de mener, en même temps que leurs études, un projet commun : écologique, culturel, sportif, chrétien...



Mot du jour

Le silence cherche sa place. Ni sur les places ni dans les cafés, il ne l’a trouvé. Il voyage encore, se trouve un banc près d’un parc pour se reposer. Les chiens et les voitures lui ont vite demandé de partir. Impossible en ces lieux de dormir.

Dans un endroit à l’écart, le vent l’emporte comme une feuille.

Bienheureux celui qui le trouve et l’accueille.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Jean-Marie Petitclerc, sdb : L’application du
système préventif (2/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment la pédagogie
salésienne peut-elle s’adresser à tous ?
Lire l'article

A Nice, une centaine de jeunes marche
sur les pas de Don Bosco
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • Une année avec les « clowns de l’espoir » pour le collège Immaculée Conception à Bailleul

      Bailleul clown espoir A vos marques, prêts ?... Solidarité ! Le collège Immaculée Conception de Bailleul a créé un vaste projet en lien avec les « clowns de l'espoir ». Il s’agit d’apporter de l'argent et soutenir leurs actions. Mais pas seulement ! Pour Isabelle Marcant, directrice de l’Immaculée Conception de Bailleul « le projet de solidarité n’aurait pas de sens si les jeunes n’étaient pas eux-mêmes capables de donner de la joie ». Les 780 élèves qui ont couru cette année ne l’ont pas fait uniquement pour recueillir de l’argent.

      Lire la suite

    • Un juge à Ressins

      Ressins juge Fayol Novembre 2017. Dans le cadre des activités du foyer de l’Institut Agricole de Ressins, environ 160 jeunes et 20 professeurs ont rencontré le juge Fayol et un avocat afin de s’initier à la réalité de la justice institutionnelle.

      Lire la suite

    • Les Bac Pro Paysage du Campus de Pouillé remportent le 1er prix au concours vidéo Culture Agri !

      Pouille Concours video Culture Agri Le concours national Culture Agri est un concours vidéo organisé par le Crédit Mutuel. Chaque année, le jury impose un thème et récompense les meilleures vidéos au niveau national, et départemental. Cette année, le thème est  « Agriculture du futur ». Découvrez les vidéos du Campus de Pouillé qui a reçu le premier prix !Logo video80

      Lire la suite

    • A Nice, une centaine de jeunes marche sur les pas de Don Bosco

      140 ans nice systeme preventif C’est à Nice que Don Bosco a inauguré sa première œuvre hors d’Italie. 140 ans après, c’est donc à Nice, que des jeunes des maisons salésiennes de la région PACA sont venus fêter cet anniversaire. Chaque établissement a délégué 10 représentants de 3ème ou de 2nde. Comment les jeunes ont-ils été sensibilisés à la pédagogie salésienne ? Par un grand jeu !Logo video80

      Lire la suite

    • 6è Congrès de l'éducation salésienne : Eduquer à la citoyenneté́

      Flyer 6e Congres education salesienne.compressed Quatre ans déjà ! Les 6 et 7 avril 2018 au Centre Valpé- Ecully (69), l'association des Maisons Don Bosco organise le 6è congrès de l'éducation salésienne sur le thème : Éduquer à la citoyenneté́ ! Pourquoi ce thème ? Interview de Myriam Maréchal, coordinatrice de l’équipe préparatrice du Congrès.

      Lire la suite

    • Le lycée Don Bosco Marseille à Nice – « Don Bosco nous a unis »

      140 ans nice systeme preventif marseille C’est le jour « J » pour partir à Nice. Nous faisons connaissance avec les jeunes de la région PACA « Je sens que je vais briller, cet aprem je marcherai sur l’eau. Je suis en feu comme Soprano…. » C’est l’équipe de Marseille qui témoigne de sa journée à Nice pour fêter les 140 ans du « système préventif ».

      Lire la suite

  • Société

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite

    • Éduquer à l’esprit critique

      eduquer esprit critique Comment éduquer les jeunes à une liberté intérieure pour qu'ils aient une critique constructive et ne se laissent pas embarquer par leurs émotions ? Comment les aider à prendre des distances par rapport aux théories du complot ou aux fake news qui se développent partout dans les écoles et jettent la confusion entre le vrai et le faux ?

      Lire la suite