Xavier Ernst 180En ce lundi de Pentecôte, l'église saint François-de-Sales (Belgique) est comble ! L'événement est de taille. Xavier Ernst, est ordonné prêtre par Mgr Jousten. Sa famille, ses amis, de nombreux jeunes et enfants et la famille salésienne sont venus l'entourer. A la fin de la célébration, le Père Enger, Provincial des salésiens de Don Bosco de la Belgique francophone et de la France, lui confie sa mission : Xavier restera dans la communauté de Liège et poursuivra les missions qui lui ont été confiées durant l'année diaconale. Interviewé par DBA, le Père Xavier Ernst revient sur cette année écoulée.

 

 

 

 

Xavier Ernst 2 355

Don Bosco Aujourd'hui : Il y a, à peine un an, vous avez été ordonné diacre. Quelles ont été vos missions ?

Le Père Xavier Ernst : J'ai été essentiellement sur la paroisse avec les enfants en catéchèse, de la première communion à la confirmation, en passant par ceux qui se préparaient à la profession de foi, ainsi qu'avec un groupe 12-16 ans. J'ai travaillé aussi avec l'équipe baptême, fait des préparations au mariage et quelques homélies pour les célébrations du dimanche. J'étais présent au vécu et au quotidien de la paroisse. À côté de cela, il y avait le groupe Éphata, avec trois week-ends à Farnieres, plus le camp. Et sur l'école, quelques interventions autour des grandes fêtes de Noël, de Pâques, de la st Jean Bosco et l'événement du passage des reliques de Don Bosco en novembre dernier.

DBA : Que retenez-vous de cette année diaconale ?

X.E. : L'origine du mot "diacre" signifie "être au service". Ce qui est important, c'est de bien s'imprégner de cette année-là, parce qu'on reste diacre toute sa vie et on devient prêtre comme aujourd'hui. Je reste avant tout diacre et la dimension du service est une dimension que je souhaite garder dans mon sacerdoce, dans le service de la parole, le service de l'eucharistie. Mais aussi et d'abord dans le service des personnes. Le service c'est l'image de Jésus qui lave les pieds de ses disciples alors qu'il n'avait aucune raison de le faire. Ce qui m'a marqué cette année, c'est justement l'accompagnement, toute la chaleur humaine qu'il y a autour. Il y a d'abord la communauté salésienne, la communauté paroissiale, les amis, la famille qui est là derrière, parfois de manière explicite et aussi de manière implicite. Je me sens vraiment porté et ça, c'est extraordinaire.

DBA : Un élément qui vous a le plus marqué ?

X.E. : Les premières célébrations eucharistiques, de baptême, de mariage. C'était extraordinaire. Partager à travers le sacrement, la tendresse de Dieu à travers nos pauvres mains, c'est magnifique. Et chaque célébration est unique et une joie profonde.

 

Vincent Grodziski, sdb
23 mai 2013

Photos de l'ordination :

 Ordination-Xavier-Liege 1003Les parents de Xavier lui apportent ses habits liturgiquesOrdination-Xavier-Liege 1004La remise du Calice au nouveau prêtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ordination-Xavier-Liege 1005Le nouvel ordonné participe à la prière eucharistiqueOrdination-Xavier-Liege 1006Les jeunes proches de Xavier célèbrent aussi ce moment de joie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ordination-Xavier-Liege 1001Première messe présidée par XavierOrdination-Xavier-Liege 1002Tous les prêtres présents ont imposé les mains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux dessins ont servi comme visuel à Xavier pour son faire-part et lors de la célébration.

dessin XavierEn équilibre sur la corde de la vie vers toujours plus de Lumière... pour qu'ils aient la Vie... et qu'ils l'aient en abondance

XAVIER ERNST

 

Xavier est à né Verviers, le 30 octobre 1981, 20 mn après son frère jumeau. Le premier ex-aequo d'une famille nombreuse de 5 enfants. Sa maman est infirrmière et son papa travaille à l'ASBL Terre. Il fait son primaire à Sarolay, et ses études secondaire à l'institut Notre-Dame de Jupille. Pendant ces années, il va aux scouts, devient animateur pendant 4 ans. Il participe au groupe de prière de jeunes de Clermont.

 

Après ses études d'assistant social, Xavier travaillera pendant deux ans comme éducateur, d'abord au centre thérapeutique pour adolescents à Woluwé avec le docteur Philippe Van Meerbeek, ensuite à la Bergerie de Faucon avec Guy Gilbert.

 

Il rencontre Don bosco et l'esprit salésien en faisnt une retraite à Farnières. Après une année de noviciat à Grenade en Espagne, où il fait sa première profession comme Salésien, le 16/08/2005, il poursuit les études de philosophie à Burgos.

 

Il effectue son stage pratique pendant deux ans à la communauté salésienne de Bruxelles-Centre. Il étudie la théologie trois ans en Italie, il fait ses vœux définitifs à Liège le 11 octobre 2011 et est ordonné diacre à Rome le 23 juin 2012. Il revient à Liège pour effectuer son stage pastoral comme diacre.

 

Il est de tempérament entreprenant et optimiste, il se sent en confiance dans ce qu'il fait, surtout auprès des jeunes avec qui il a une approche toute salésienne de bonté, de patience et de sympathie naturelle.

tableauEncordé avec le Christ Bon Berger et avec l'humanité vers les sommets de l'Amour...  

 

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Un petit traité d’éducation à la paix : « La première fois que quelqu’un m’a souri »

      La premiere fois que quelqu un m a sourri couv La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

      Lire la suite

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite