Pilar horizon 180«La radicalité de la vie religieuse, je la trouve en France !» Pilar Alonso est une sœur salésienne mexicaine. Suite à sa demande de partir « en mission », elle était destinée à un pays d'Afrique francophone. Il y a quatre ans, elle est arrivée en France pour y apprendre le français ... et y est toujours ! Auparavant elle a vécu au Mexique bien sûr, et aussi à Cuba ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Sœur Pilar, quelle a été votre expérience missionnaire ?

Sœur Pilar : Cuba a été ma première expérience missionnaire. J'y ai partagé la vie de sœurs et de frères salésiens d'au moins neuf nationalités différentes. Le gouvernement de Fidel Castro à l'époque était fort hostile envers l'Eglise catholique. J'animais une paroisse qui n'avait plus de curé, et il y avait souvent qu'une personne qui écoutait ce que je prêchais : il fallait maquiller les idées et parler surtout de fraternité, de solidarité... Il n'était pas question de dénoncer les injustices et ce qui n'allait pas dans la société cubaine !

Ce dépouillement m'a fait beaucoup grandir dans ma relation à Dieu. Il m'arrivait de pleurer de joie en me disant : « Ici, il n'y a rien que toi, Seigneur. » Il n'y avait pas de musique, c'était interdit ; et le silence de l'île, la mer des Caraïbes, les amitiés sincères et chaleureuses, tout me parlait de Dieu. Cuba reste un point de référence dans ma vie.

DBA : Et la vie salésienne au Mexique, après Cuba. C'était très différent ?

Sr Pilar : Oui ! Au Mexique, nous sommes une province assez jeune. Nous sommes cinq sœurs, une puissance ! Nous avons au moins vingt établissements scolaires tous dirigés par des sœurs. Nous avons quatre ou cinq maisons pour des enfants vraiment en difficultés, sans famille. Mais l'Etat ne paie pas le salaire des professeurs de l'enseignement catholique; ce sont les parents qui doivent le faire. Alors, soit nous n'avons que les élèves de familles aisées, soit nous devons nous bouger beaucoup pour trouver des aides et pouvoir recevoir les enfants pauvres.
Et comme en chaque pays, la vie est tissée avec les fils de la culture. Chez nous, le sens de la famille, de l'autorité, de l'obéissance et de l'appartenance à la communauté est très fort. C'est la communauté qui compte et le développement de la conscience personnelle, de la liberté ou de l'autonomie adulte peut être un peu atrophié !


La foi imprègne toute la culture. La dévotion est exprimée, partagée ; il y a de la ferveur dans le langage, les fêtes, les traditions... Tout tourne autour de l'Eglise, et les religieuses ont une place privilégiée dans la société. Ceci dit, le Mexique m'a fait cadeau d'une certitude qui est toujours pour moi une source de courage et de joie : c'est la conscience de la présence de Marie, la mère de Jésus. C'est quelque chose que j'ai reçu avec le lait maternel si je puis dire et qui s'est purifié et fortifié dans la culture française si cartésienne dans laquelle je baigne maintenant !

DBA : Vous avez été envoyée en France, et vous y êtes restée. Pourquoi ?

Pilar internat dba 355Ce sont les filles de l'internat qui m'ont permis de devenir ce que je suis. (Lycée Don Bosco de Lyon).Sr Pilar : Je suis tombée amoureuse de la manière de vivre la vie religieuse en France. J'ai trouvé une province âgée qui avait traversé les grandes révolutions de Vatican II et de mai 68. Les sœurs sont restées fidèles à leur vocation. J'ai trouvé des plus jeunes qui ont osé s'engager dans la vie religieuse dans des communautés âgées mais rayonnantes. Quel courage !

J'ai trouvé en France une Eglise insérée dans une société anticléricale où être catholique demande une foi courageuse. Les sœurs sont vraiment des citoyennes comme les autres. J'ai trouvé dans les communautés en France que ce qui compte c'est la personne, et qu'elle est accueillie telle qu'elle est.

 

Pas besoin de masques, pas besoin d'entretenir une image idéale de « bonne religieuse ». Au contraire, je ressens une continuelle recherche d'authenticité. Il n'est pas nécessaire d'être parfaite pour vivre la vie religieuse dans la joie ! Ici j'ai trouvé des sœurs capables de se dire la vérité tout en restant fraternelles. Nous vivons dans le respect de chacune, dans une grande simplicité de vie, et parfois même peu de moyens. Il y a une autonomie de chaque sœur dans son travail apostolique, dans la prise des décisions. Cette maturité adulte dans la vie religieuse, cette radicalité dont je rêvais, je l'ai trouvée en France.


En arrivant ici, j'ai perdu tous mes repères... Il y a eu une époque où j'avais l'impression de toujours marcher sur la corde raide en train de chercher l'équilibre dans une société quelque part opposée à la mienne. Ce sont les filles de l'internat qui m'ont permis de devenir ce que je suis. Les initiations « culturelles » qu'elles m'ont fait vivre ont permis un très beau rapprochement entre nous. J'ai été dépouillée de tout mais une sœur salésienne peut toujours, dans n'importe quelle circonstance, entrer en contact avec les jeunes. C'est notre vocation, cela nous est donné par le Christ.


Aujourd'hui après presque quatre ans de vie en France, je me sens partie prenante de ma province, et même s'il y a pas mal de compétences à développer dans ma personnalité mexicaine, je vois chaque jour l'œuvre que l'Esprit-Saint entreprend « courageusement » en moi, pour me faire devenir une sœur salésienne qui a Dieu pour unique pays et l'amour pour langue maternelle !

 

Propos recueillis par Joëlle Drouin et Bénédicte Pitti
30 mai 2013

 

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur la vie en communauté, chez les salésiennes de Don Bosco. http://www.soeurs-salesiennes.fr/

« Il n'est pas nécessaire d'être parfaite pour vivre la vie religieuse dans la joie ! »

 
 
 

 


Mot du jour

Dans nos activités de tous les jours, il nous arrive d’être fatigués et même découragés.

Écoutons St François de Sales nous encourager : « Hé ! Ne connais-tu pas que tu es en chemin ? Et que le chemin n’est pas fait pour s’asseoir mais pour marcher ? Il est tellement fait pour marcher que marcher s’appelle : cheminer. »

Cheminons vers la vie, cheminons vers Dieu !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite