charles jean 180De découverte en découverte, Charles-Jean, 22 ans, construit son parcours d'animateur-éducateur. Le Campobosco, le Valdocco de Lyon, le Bafa salésien... Il est passé par de nombreuses étapes salésiennes. Aujourd'hui son but est de réussir les concours d'éducateur et d'animateur spécialisé. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Les premières fois que j'ai fait de l'animation, c'était en 3ème année scout où ayant le rôle « d'entraineur », j'ai dû organiser plusieurs animations pour la troupe. C'est depuis cette année que j'ai pris conscience que je prenais du plaisir à être animateur. Depuis, le scoutisme est resté pour moi un idéal de vie à mener pour soi mais surtout pour les autres. J'y ai saisi toute l'importance de m'engager pour les plus jeunes, de m'engager tout court.

 

 

Et puis est venu le Valdocco de Lyon. D'abord par un stage de découverte d'une semaine lors de ma seconde, puis l'année suivante par une année de bénévolat achevée par un second stage d'une semaine. A côté de ça, j'ai eu la chance de connaître les Salésiens, religieux tournés vers la jeunesse. En plus de retrouver un sens à ma spiritualité, j'y ai trouvé aussi un autre moyen d'animer basé essentiellement sur l'affection et la confiance car comme le disait Don Bosco, « sans affection pas de confiance, et sans confiance pas d'éducation ».


Je suis depuis assez engagé dans le réseau salésien : au sein de ma paroisse, dans le Mouvement Salésien des Jeunes, réseau d'animateurs et de grands jeunes, ou encore le Campobosco.

 

Ces expériences m'ont donné alors l'envie d'être plus formé pour ce travail avec des jeunes. J'ai donc passé mon BAFA avec les salésiens (avec qui je suis particulièrement impliqué au sein de ma paroisse) que j'ai validé sur une année avec le Valdocco où j'ai vraiment créé un lien avec les jeunes des cités. Avec eux, nous faisions des sorties, des animations de rue et du soutien scolaire. J'ai achevé cette formation avec les scouts, le Bafa représentant finalement assez bien mon « cursus animatif ». Mais plus que d'être simplement animateur, ces expériences m'ont fait entrevoir le coté éducatif de ces animations qui est au final, le but à atteindre. Souhaitant encore plus approfondir ce chemin éducatif, j'ai arrêté mes études d'histoire pour me lancer dans un service civique au Valdocco afin de préparer au mieux mes concours d'éducateur spécialisé et de moniteur éducateur que je passe en ce moment."

 

Charles-Jean Lacroix

18 juillet 2013


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Bioéthique : Le cri d'un éducateur

      bioethique jm petitclerc 2019 Le père Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, réagit dans un article publié dans l'espace "Forum et débats" sur le site La Croix, sur la loi Bioéthique dont l'examen des derniers aritcles de la loi a été terminé le 9 octobre 2019...

      Lire la suite

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite