couple 180Pierre et Isabelle de Mahieu ont fait six mois de volontariat V.I.D.È.S (ONG gérée par les soeurs salésiennes de Don Bosco) au Cameroun, à Bafia, une petite ville rurale à cent-vingt kms au nord de Yaoundé. Ils sont partis alors qu'ils venaient de terminer leurs études et de se marier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Pourquoi avez-vous souhaité faire du volontariat ?


Pierre : Nous estimions qu'une vie donnée est une vie réalisée, réussie. Nous souhaitions découvrir une façon d'aborder la vie qui nous permettrait par la suite de garder en mémoire nos idéaux. Nous ne regrettons vraiment pas d'avoir donné de notre temps !

 

DBA : Quelle était votre mission au Cameroun ?


Isabelle : Nos missions ont été variées. Le matin, nous donnions cours de mathématiques et de lecture aux enfants de l'école primaire Gondon. L'après-midi, nous donnions des cours d'informatique aux élèves de CM2 pour qu'ils puissent s'initier aux différents logiciels comme word, excel, power-point... et nous proposions une aide personnalisée pour des jeunes en difficultés. Je m'occupais davantage de matières telles que le français, mais je donnais aussi des cours de mathématiques, physique et chimie. Pierre, lui, donnait des explications en mathématiques et en philosophie. Le dimanche après-midi, nous nous occupions d'une activité théâtre avec les enfants du Patro.

 

DBA : Quel est votre plus beau souvenir ?

 

Isabelle : Pour la fête de Don Bosco, nous avons eu l'occasion de rejouer la scène de la rencontre entre Don Bosco et Barthélémy Garelli. Inoubliable souvenir avec un superbe costume de Don Bosco confectionné par sœur Brigitte Bonnerave et une barrette et son pompon que j'ai confectionnés ! C'est avec beaucoup de bonheur que nous prenions aussi le temps de prier, de découvrir un peu les environs et d'aller jouer au footballavec les enfants.

 

« Nous avons vraiment appris à vivre dans un état de pauvreté habité par une paix intérieure qui s'est installée en nous. »

 

DBA : Quelles ont été vos relations avec les enfants ?


Isabelle : Après les premiers mois, j'apercevais déjà de petits changements qui m'ont encouragée à continuer mon travail. Les élèves de primaire savaient de mieux en mieux lire. Un élève de 3ème à qui je donnais des cours de math a réussi son examen alors qu'on disait de lui qu'il était un bon à rien et qu'il ne voulait faire aucun effort ! Les enfants nous souriaient et nous disaient bonjour dans la rue, me prenaient parfois par la main. Quand on leur explique ce qu'on est venu faire, ils adoptent une autre attitude que celle de considérer le blanc comme un « cochon payeur » et ils nous parlent du Cameroun et de ses coutumes avec gentillesse.


Pierre : Ce qui procure le plus de joie au Cameroun, c'est la gentillesse amicale et fière de sa population. Ils ont un courage et un bonheur de vivre qui tranchent avec beaucoup de clichés européens. Notre aide a été bien appréciée et leur intérêt pour ce que nous venions apporter me donnait le courage de travailler chaque jour de mon mieux. Les progrès étaient perceptibles même s'il fallait s'armer de patience. L'expérience de volontariat est vraiment édifiante humainement et dans la foi. Le rythme de vie partagé entre l'aide aux jeunes et la prière offre un bien-être sans nul autre pareil. L'humain est ici au cœur des préoccupations.

 

3 SALESIENNES A BIAFA

 

Trois sœurs salésiennes – Sœurs Brigitte, Lorenza et Lucie – travaillent à la paroisse, au Secrétariat à l'éducation et au Centre pastoral diocésain.

Elles animent les centres de jeunes  Marie Auxiliatrice où des activités sont proposées aux jeunes tous les jours : soutien scolaire à tous les niveaux, sport, musique, informatique...

Leur souci de répondre aux besoins des jeunes est permanent. Des volontaires motivés sont toujours les bienvenus : pour leur aide et le témoignage du don de leur vie !

 

DBA : Il y a eu également des difficultés ?


Isabelle : Nous avons senti l'absence de nos proches, familles et amis. Nous avons pris pleinement conscience de l'importance vitale de nos relations sociales. Nous avons aussi senti le changement des habitudes de vie. D'un caractère très libre et individualiste, nous devons, en communauté, nous plier à quelques règles et à un rythme de vie respectueux de chacun. Les différences de caractères sont grandes entre un jeune couple fraîchement débarqué et des sœurs ayant déjà plusieurs années d'expériences africaines. Nous avons vraiment appris à vivre dans un état de pauvreté vraie habitée par la présence du Christ et par une paix intérieure qui s'est installée en nous. Pour nous aider, il suffisait d'ouvrir les yeux sur la réalité de la majorité des enfants camerounais que nous côtoyions.

 

 

Propos recueillis par Bénédicte PITTI

14 aout 2013

 


 

 


foot 355«L'humain est ici au cœur des préoccupations.»pierre dr355«Ce qui procure le plus de joie au Cameroun, c'est la gentillesse amicale et fière de sa population.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Pour aller plus loin

 

 

 

 


Mot du jour

La beauté est complice de notre vie spirituelle : elle nous aide puissamment à nous ouvrir à l'existence, elle nous rend capables d'accueillir la vie dans son foisonnement déroutant de joies et de peines.
Mais nous passons à côté de tant de belles choses et il y a tant de magnifiques histoires humaines qui n'ont personne pour les aimer. La beauté est comme Dieu : elle était là, et nous ne le savions pas.
La beauté demeure en toutes circonstances et personne n'est immunisé contre elle, personne ne lui échappe et ne lui échappera tant qu'il y aura des yeux pour voir, des oreilles pour entendre et de l'encre pour la préserver éternellement.

Découvrir la beauté, c'est être présent aux gens et aux choses, et deviner une présence, une promesse.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Les Salésiens de Don Bosco dans un pays
en mutation : le Vietnam
Voir l'article

Jean-Marie Petitclerc, sdb : l’utilité
du système préventif (3/3)
Voir l'article

Père Fabio Attard : Comment peut-on faire
évlouer la pastorale des jeunes ?
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le Décalogue de l’Accompagnateur Salésien

      decalogue accompagnateur Elaboré au cours des Journées de Spiritualité de la Famille Salésienne, le « Décalogue de l’Accompagnateur Salésien » a été un cadeau des sœurs salésiennes de Don Bosco au Recteur Majeur pour le remercier du message de l’Etrenne 2018.

      Lire la suite

    • Whatsapp’El ? 130 jeunes au weekend MSJ de mars 2018

      msj paris 2018 03 Le Mouvement Salésien des Jeunes s’est réuni à Paris autour du thème de l’appel et de la vocation, sous le slogan 2.0 : Whatsapp’El. Et pour le coup, l’appel avait été entendu puisque 130 jeunes étaient présents durant le week-end du 16/18 mars ! Quelle joie d’être si nombreux et de compter tant de nouveaux visages ! Témoignage de Anne-Elisabeth Lesne.

      Lire la suite

    • Don Bosco dans la collection « Grande Figure de la Spiritualité Chrétienne »

      grande figure spiritualite chretienne Jean-Marie Petitclerc, Michael Lonsdale, un magnifique duo réuni dans un livre : Don Bosco, édité au sein de la collection : Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne. 40 volumes consacrés à 40 saints. La collection « Les Grandes Figures de la Spiritualité Chrétienne », dirigée par Michael Lonsdale, présente le saint patron des salésiens dans un beau livre accompagné d’un CD.

      Lire la suite

    • « Un jeune à la foi » : 24 jeunes écrivent sur leur foi. Un livre pour tous !

      Un jeune a la foi C’est à partir de la description d’un objet que 24 jeunes du MSJ (Mouvement Salésien des Jeunes) ont souhaitaient exprimer leur foi… Une foi vivante et présente dans le quotidien de chacun… Le credo se vit au détour d’une rose, d’une chemise scoute, d’un abonnement de train, d’un peignoir, d’un diamant ou encore d’une paire de skis. Une invitation à regarder ce qui nous entoure… autrement !Logo video80

      Lire la suite

    • « La refonte du site des Editions Don Bosco est une belle expérience. »

      site EDB Comme l’a voulu Don Bosco, la communication des livres et des ouvrages est un levier essentiel de développement des jeunes. Le site des Éditions Don Bosco, editions-donbosco.fr, permet ainsi de se procurer tous les livres de la bibliothèque par correspondance, de manière simple. La refonte de ce site est une belle aventure menée par plusieurs bénévoles, dont Françoise Quéval, une ancienne élève de l’école la Providence et David Viagulasamy, responsable de projet internet et digitaux.

      Lire la suite

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Éduquer à l’esprit critique

      Couverture DBA 993 Assez de préjugés et d’idées toutes faites ! Attention aux gourous, aux vérités « absolues » qui s’habillent d’idéalisme. Mais qui croire dans le foisonnement de propositions et de « vérités » partielles ? Voici le nouveau numéro Don Bosco Aujourd’hui. Son thème ? Eduquer à l’esprit critique.

      Lire la suite

  • Société

    • Jean-Marie Petitclerc : « Ils continuent d'être appelés »

      Livre jmp appele « Il est deux manières, et peut-être deux manières seulement, de vivre sa vie. Soit je la considère comme une succession de hasards et de nécessités. Soit je la considère sous l’angle de la réponse à une vocation. » Ces quelques lignes sont le centre du livre de Jean-Marie Petitclerc : Ils continuent d'être appelés. Il propose un voyage sur le thème de la vocation... pour tous ceux qui veulent réussir leur vie et en même temps répondre à cet appel sur cette terre.

      Lire la suite

    • Le langage des jeunes change… vous comprenez quelque-chose ?

      Le langage des jeunes et ados le dico pour les parents Vous comprenez quelque chose ? Le langage des jeunes évolue et change constamment ; tout est une affaire de mode, de tendance. Si je vous parle de « tchatcheur », vous reconnaîtrez, pour la plupart, la signification : une personne qui parle beaucoup. Mais, nous pouvons les interpréter de différentes manières. Besoin d’un dictionnaire ?

      Lire la suite

    • Développer l’esprit critique dans toutes les matières

      esprit critique educateurs Avec les nouveaux moyens de communication, les jeunes ont bien du mal à prendre du recul par rapport aux informations qu'ils reçoivent dans leur entourage ou par les médias. Qu'en disent les profs ?

      Lire la suite

    • Pourquoi des cours d’Enseignement Moral et Civique ?

      esprit critique dossier lacomba 02 Suite aux attentats, l’Education Nationale a demandé aux professeurs « une grande mobilisation pour les valeurs de la République. » Comment cela se traduit concrètement ? Par la mise en place d’Enseignement Moral et Civique. Don Bosco Aujourd’hui est allé interroger, Hélène Lacombat, professeur au lycée Notre Dame des Minimes.

      Lire la suite