CIJ Kevin-a-la-cuisine 180Avec les camps Interjeunes, 60 jeunes ont vécu deux semaines synonymes de vacances autrement. Et les animateurs aussi ! Comme Kevin, jeune animateur qui a déjà roulé sa bosse en colonies de vacances, et qui dit sans hésiter qu'il a passé ces 17 jours de manière différente. Quelle est l'originalité d'un camp salésien ? Entretien avec Kevin, jeune de la paroisse St Jean Bosco à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Kevin, tu es parti pour la première fois comme animateur en Camps Interjeunes en juillet. Qu'as-tu découvert comme originalité dans cette formule de vacances ?

 

Kevin : La première chose qui m'a choqué, c'est le côté pleine nature. Pas de bâtiment, tout est sous tente, même les WC ! Je me suis demandé dans quoi je m'étais embarqué... Puis, j'ai découvert la richesse des Temps de Découverte de Spiritualité (TDS). C'est un temps quotidien qui oblige les jeunes à réfléchir sur le côté spirituel de leur vie. Moi-même cela m'a obligé à me poser les mêmes questions, à y réfléchir. Le thème cette année était l'amitié. Du coup, à la question «comment réagir quand mon ami n'est pas d'accord avec moi ?» même pour moi, cela n'a pas été facile d'y répondre. Comme les camps font partie de la famille salésienne, j'y ai retrouvé les mots du soir : un texte, un poème, une chanson... qui donnent à penser avant d'aller dormir, c'est bien.

 

DBA : Qu'est-ce qui t'a marqué pendant ces 17 jours de camp ?

 

Kevin : Les jeunes sont simples. On peut leur parler ! J'ai été surpris par cette proximité avec eux. Le soir, un jeune venait me voir pour parler ; se confier. Il y a une grande confiance. Quand j'étais jeune dans d'autres colonies, les animateurs faisaient leur travail. Là, au camp, les jeunes nous prenaient à part pour nous dire ce qu'ils aimeraient changer dans leur vie. J'ai été marqué par cette proximité. Quant à l'animation, pas besoin d'électricité pour faire les mêmes jeux que dans les autres colonies.

 

DBA : Comment as-tu vécu cette nouvelle fonction d'animateur ?

 

Kevin : Comme une continuité. Avant je faisais des colonies comme jeunes, et j'ai toujours voulu continuer. J'ai pas senti de difficulté : j'étais dans l'équipe d'animation, je donnais mes idées... Je savais pas trop comment faire pour l'autorité, mais cela a été. La première veillée reste un super souvenir. Nous l'avions préparée avec toute l'équipe et les jeunes ont été à fond. Un jour, ça été plus difficile : les jeunes n'étaient pas intéressés par notre proposition d'animation. Ils préféraient rester à rien faire. Nous avions préparée la veillée et cela nous a blessé. Alors, nous en avons parlé avec les jeunes, ils ont compris. Après, ça, cela s'est super bien passé.

 

DBA : Ton meilleur souvenir ?

 

Kevin : Leur apprendre le « bougalou » ! C'est une danse que j'avais apprise quand j'étais jeune en camp. Et là, cela me tenait à cœur de la leur transmettre. Au début, ils se sont demandés ce que c'était. Mais lors du spectacle de fin camp, quand les jeunes ont choisi de la reprendre, j'étais super heureux. 

 

DBA : Si tu devais faire de la pub pour les Camps Intejeunes à un jeune, que lui dirais-tu ?

 

Kevin : Si tu viens, tu ne risques pas de t'ennuyer, y aura toujours quelque choses qui te sera proposé. En plus, il y a les rencontres. Même si tu viens sans ami, tu es sûr de repartir avec plus de 10 super amis.

 

DBA : Et pour un animateur ?

Kevin : Viens et tu verras !

 

Propos recueillis par Sébastien Robert

15 aout 2013

 

 

LES CAMPS INTER JEUNES

 

Les Camps Interjeunes de l'Est (CIJE) accueillent tous les étés 60 à 80 jeunes de 11 à 17 ans en quatre camps. Membres de la famille salésienne de Don Bosco, ils proposent à des jeunes de vivre un temps de vacances autrement : loin des habitudes quotidiennes, pour mieux se rencontrer. La dimension religieuse est présente, mais n'est pas obligatoire : jeunes et animateurs sont croyants ou pas. Toutefois, les CIJE proposent aux jeunes de réfléchir au sens de leur vie (c.-à-d. leur spiritualité) par des jeux, par des TDS (Temps de Découverte de Spiritualité), par des temps forts, par la rencontre avec les animateurs... .

 


Les quatre camps accueillent les jeunes en fonction de leur tranche d'age et de leurs goûts. L'association des CIJE est gérée par des parents d'anciens campeurs et propose tout au long de l'année aux parents de rester en contact par une lettre d'information et une assemblée générale en hiver. Plus d'information : www.interjeunes.info

 

 CIJ reflexion-lors-du-temps-fort355Un temps de réflexion lors du temps fortCIJ vincent-anim-joue-avec-les-jeunes-en-temps-libre355Vincent, animateur, avec les jeunes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 CIJ la-danse-waki-waki-lors-d-un-temps-fort 355La danse du waki waki lors du temps fortCJE jeunes-en-temps-libre355Les jeunes en temps libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIJ Lles-animateurs355Les animateurs des CIJECJE kevin 355Kevin, animateur, de la paroisse St Jean Bosco de Paris


Lourdes 2019

congres lourdes 2019 salesien don bosco

Toutes les informations sur le pèlerinage Lourdes 2019...

Mot du jour

52 paroles s2 e8

Le rire est le propre de l’homme. On pourrait parodier en disant qu’il est le propre des jeunes. En fait, pour eux, ce sont les petits riens, voire les bêtises, qui prêtent à rire. Et, bien sûr, la plus part du temps, ce sont des moments vécus en bande.

Par tempérament ou pour cacher sa timidité les jeunes aiment rire. Pour Hugo « Ça redonne de l’énergie, c’est comme du sucre. » Ils ne font pas allusion à de grands comiques que l’on peut entendre sur les médias mais, c’est bien dans des moments passés entre eux que se partagent d’abord les rires. Et, pour en souligner l’importance, Hugo de conclure. « Une semaine sans rigoler, je suis pas bien. »

Question : Veillons-nous à ce que le rire soit un moment important de partage dans nos familles ?

Voir le 8è épisode de la saison 2 : Qu’est-ce qui te fait rire ?

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

Florian Boucansaud, ex-footballeur pro
C’est quoi le bonheur ?
Voir l'article

Mgr Cristobal Lopez, archévêque de Rabat,
Aux jeunes et aux parents
Voir l'article

P. Xavier de Verchère, salésien et scout
"Sur la jeunesse"
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite

    • Comment sortir de la crise… des gilets jaunes ?

      don bosco Petitclerc gilets jaunes 2 Alors que nous venons de vivre l’acte 6 des gilets jaunes, Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco et éducateur spécialisé, nous livre son point de vue.

      Lire la suite