CIJ Kevin-a-la-cuisine 180Avec les camps Interjeunes, 60 jeunes ont vécu deux semaines synonymes de vacances autrement. Et les animateurs aussi ! Comme Kevin, jeune animateur qui a déjà roulé sa bosse en colonies de vacances, et qui dit sans hésiter qu'il a passé ces 17 jours de manière différente. Quelle est l'originalité d'un camp salésien ? Entretien avec Kevin, jeune de la paroisse St Jean Bosco à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DBA : Kevin, tu es parti pour la première fois comme animateur en Camps Interjeunes en juillet. Qu'as-tu découvert comme originalité dans cette formule de vacances ?

 

Kevin : La première chose qui m'a choqué, c'est le côté pleine nature. Pas de bâtiment, tout est sous tente, même les WC ! Je me suis demandé dans quoi je m'étais embarqué... Puis, j'ai découvert la richesse des Temps de Découverte de Spiritualité (TDS). C'est un temps quotidien qui oblige les jeunes à réfléchir sur le côté spirituel de leur vie. Moi-même cela m'a obligé à me poser les mêmes questions, à y réfléchir. Le thème cette année était l'amitié. Du coup, à la question «comment réagir quand mon ami n'est pas d'accord avec moi ?» même pour moi, cela n'a pas été facile d'y répondre. Comme les camps font partie de la famille salésienne, j'y ai retrouvé les mots du soir : un texte, un poème, une chanson... qui donnent à penser avant d'aller dormir, c'est bien.

 

DBA : Qu'est-ce qui t'a marqué pendant ces 17 jours de camp ?

 

Kevin : Les jeunes sont simples. On peut leur parler ! J'ai été surpris par cette proximité avec eux. Le soir, un jeune venait me voir pour parler ; se confier. Il y a une grande confiance. Quand j'étais jeune dans d'autres colonies, les animateurs faisaient leur travail. Là, au camp, les jeunes nous prenaient à part pour nous dire ce qu'ils aimeraient changer dans leur vie. J'ai été marqué par cette proximité. Quant à l'animation, pas besoin d'électricité pour faire les mêmes jeux que dans les autres colonies.

 

DBA : Comment as-tu vécu cette nouvelle fonction d'animateur ?

 

Kevin : Comme une continuité. Avant je faisais des colonies comme jeunes, et j'ai toujours voulu continuer. J'ai pas senti de difficulté : j'étais dans l'équipe d'animation, je donnais mes idées... Je savais pas trop comment faire pour l'autorité, mais cela a été. La première veillée reste un super souvenir. Nous l'avions préparée avec toute l'équipe et les jeunes ont été à fond. Un jour, ça été plus difficile : les jeunes n'étaient pas intéressés par notre proposition d'animation. Ils préféraient rester à rien faire. Nous avions préparée la veillée et cela nous a blessé. Alors, nous en avons parlé avec les jeunes, ils ont compris. Après, ça, cela s'est super bien passé.

 

DBA : Ton meilleur souvenir ?

 

Kevin : Leur apprendre le « bougalou » ! C'est une danse que j'avais apprise quand j'étais jeune en camp. Et là, cela me tenait à cœur de la leur transmettre. Au début, ils se sont demandés ce que c'était. Mais lors du spectacle de fin camp, quand les jeunes ont choisi de la reprendre, j'étais super heureux. 

 

DBA : Si tu devais faire de la pub pour les Camps Intejeunes à un jeune, que lui dirais-tu ?

 

Kevin : Si tu viens, tu ne risques pas de t'ennuyer, y aura toujours quelque choses qui te sera proposé. En plus, il y a les rencontres. Même si tu viens sans ami, tu es sûr de repartir avec plus de 10 super amis.

 

DBA : Et pour un animateur ?

Kevin : Viens et tu verras !

 

Propos recueillis par Sébastien Robert

15 aout 2013

 

 

LES CAMPS INTER JEUNES

 

Les Camps Interjeunes de l'Est (CIJE) accueillent tous les étés 60 à 80 jeunes de 11 à 17 ans en quatre camps. Membres de la famille salésienne de Don Bosco, ils proposent à des jeunes de vivre un temps de vacances autrement : loin des habitudes quotidiennes, pour mieux se rencontrer. La dimension religieuse est présente, mais n'est pas obligatoire : jeunes et animateurs sont croyants ou pas. Toutefois, les CIJE proposent aux jeunes de réfléchir au sens de leur vie (c.-à-d. leur spiritualité) par des jeux, par des TDS (Temps de Découverte de Spiritualité), par des temps forts, par la rencontre avec les animateurs... .

 


Les quatre camps accueillent les jeunes en fonction de leur tranche d'age et de leurs goûts. L'association des CIJE est gérée par des parents d'anciens campeurs et propose tout au long de l'année aux parents de rester en contact par une lettre d'information et une assemblée générale en hiver. Plus d'information : www.interjeunes.info

 

 CIJ reflexion-lors-du-temps-fort355Un temps de réflexion lors du temps fortCIJ vincent-anim-joue-avec-les-jeunes-en-temps-libre355Vincent, animateur, avec les jeunes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 CIJ la-danse-waki-waki-lors-d-un-temps-fort 355La danse du waki waki lors du temps fortCJE jeunes-en-temps-libre355Les jeunes en temps libre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIJ Lles-animateurs355Les animateurs des CIJECJE kevin 355Kevin, animateur, de la paroisse St Jean Bosco de Paris


Mot du jour

synode des jeunes Don Bosco

Parole de jeunes : Anthony

 

 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Famille Salésienne

    • Le nouveau Don Bosco Aujourd’hui : Jeunesse(s) d’aujourd’hui

      Une DBA 996 La jeunesse est une étape de la vie parfois un peu floue. C’est une étape de construction importante de l’adolescent vers l’adulte. C’est une étape rythmée par de nombreux mouvements et passages : changement d’école, de lycée, d’université, de mode de vie, déménagement, expérience à l’étranger, premier stage, premier travail mais aussi toutes les autres découvertes qui suivront. Qu’est-ce que la (les) jeunesse(s) ? Les jeunes du MSJ se sont attelés à la question. Le résultat ? Un dossier magnifique dans la revue Don Bosco Aujourd’hui de novembre.

      Lire la suite

    • Découverte de l’Afrique francophone de l’Ouest avec le Recteur Majeur

      Don Bosco RM en Afrique 03 En février 2018, le Recteur Majeur, le père Ángel Fernández Artime, supérieur mondial des salésiens de Don Bosco, visitait les pays de l'Afrique  Francophone Occidentale (AFO) - le Sénégal, le Mali, le Togo, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin. Occasion de vous faire découvrir, avant son arrivée en France en février 2019, cette partie du continent africain.

      Lire la suite

    • Le Recteur Majeur des Salésiens nous rend visite

      Successeur Don Bosco en France 04 Le 10e successeur de Don Bosco, le Père Angel Fernandez Artime, viendra en France et en Belgique, du 21 au 24 février 2019. Le Père Daniel Federspiel, provincial, explique les enjeux de sa venue.

      Lire la suite

    • Week-end Don Bosco jeunes et familles. Inscrivez-vous pour les 10 ans

      week end don bosco 2018 C'est une édition exceptionnelle du " Week-end Don Bosco jeunes et familles " qui se prépare : l'édition des 10 ans ! Il aura lieu du 30 octobre au 3 novembre dans les Alpes. Le réseau des anciens élèves se met au service des jeunes et des familles en proposant quatre jours de détente, de sport, de réflexion et de spiritualité au cœur du village-vacances AEC de Samoëns (Haute-Savoie). Cinq jours à la montagne… et à la salésienne !

      Lire la suite

    • Week-end MSJ : c’est la rentrée !

      MSJ TRACT SEPT2018 Les 28-30 septembre c’est le premier rendez-vous du Mouvement Salésien des Jeunes de la rentrée ! Week-end de partage et de relecture d’expériences un peu particulier. Ils vivent un temps pour les jeunes organisés par les jeunes.

      Lire la suite

    • Camp jeunes : un séjour en « road trip » en Israël-Palestine

      pelerinage israel don bosco 01 Il y a deux ans, des jeunes de la paroisse d’Argenteuil, confiée aux salésiens de Don Bosco, voulaient partir en « road trip » en Israël pour retrouver l’origine du christianisme… Un projet un peu fou pour des jeunes adultes étudiants ou au tout début de leur vie active ! Ils demandent à la province si un salésien peut les accompagner spirituellement. Eté 2018, ce projet se réalise !

      Lire la suite

  • Société

    • Après la rentrée… mon fils n’a pas d’amis 

      question education amitie 01 « Quand notre fils n’a pas été invité à l’anniversaire où la majorité des enfants de la classe sont invités, on commence à s’inquiéter ». Que dire à l’enfant qui se sent exclu ? « Tu dois être gentil »... « tu devrais inviter untel mercredi et aller au cinéma ». « Il faut, tu dois... » Cela va mal avec l’amitié. Car il faudrait en avoir envie. Mais comment donner du désir ? « Vas-y ! Dépasse un peu ta timidité ». Ce n'est pas évident non plus : « Je ne vois pas l’intérêt. Je préfère rester avec vous. »

      Lire la suite

    • Question d'éducation : Etre gentil, pas facile à vivre ?

      Gentilesse Serdu 1 Apprendre la gentillesse à ses enfants, n’est-ce pas les envoyer comme des agneaux au milieu des loups ? La méchanceté est bien présente dans notre monde compétitif et dur où tous les coups semblent recommandables. Faut-il alors leur appendre le calcul, la recherche de son intérêt « bien compris » ? La réponse estnclaire : inutile d’en rajouter !

      Lire la suite

    • Quelle présence dans la cour virtuelle des réseaux sociaux ?

      cour viturelle et reseaux sociaux Les relations sociales se font sur la toile autant que sur le béton de la cour. Alors, allons sur les réseaux sociaux ! Mais jusqu’où ? Faut-il encourager la présence des adultes sur les réseaux ? Pourquoi faire ? Quelle présence assurer ? Est-ce une bonne - ou fausse - bonne idée ?

      Lire la suite

    • Jean-Marie Petitclerc : « Peser sur la politique de la ville »

      Animation de rue 2 Les Salésiens de Don Bosco viennent de fédérer toutes leurs oeuvres d'action sociale au sein du réseau DBAS. Don Bosco Action Sociale compte 60 établissements et est coordonné par Jean-Marie Petitclerc.  Ce spécialiste des questions d'éducation et des banlieues, fondateur du Valdocco, connait bien les différents rouages de la politique de la ville menée, en France, depuis dix ans. Sœur Joëlle Drouin l’a interrogé.

      Lire la suite