aurelie 180Je m'appelle Aurélie, j'ai 21 ans et j'ai découvert le MSJ par le Campobosco, quand j'étais au lycée. La joie de vivre, et l'ambiance fraternelle que j'y ai découverte ont été pour moi un élément déclencheur, qui m'a donné envie de découvrir davantage Don Bosco.

 

 

J'ai beaucoup appris sur le regard que Don Bosco portait sur les jeunes

Je suis partie au Maroc au sein de l'établissement Don Bosco Kenitra faire de l'animation au centre aéré. C'est là que j'ai compris à quel point il est répandu dans le monde, et que les valeurs qui habitent le mouvement salésien ont une résonnance importante ! J'ai animé avec des jeunes marocains, pour des enfants qui pour beaucoup ne parlaient pas français. Cela a été très enrichissant, j'ai découvert une autre manière de communiquer, dans une culture différente, et nous avons partagé des moments forts tous ensemble. Je garderai toujours en mémoire la sortie à la plage avec les cent enfants du centre aéré, et les fêtes marocaines autour des rythmes des tambours, des chants et des danses... Pendant trois semaines, j'ai beaucoup appris sur le regard que Don Bosco portait sur les jeunes, un regard bienveillant, qui donne confiance en soi.

 

Du Campobosco au MSJ : c'est direct !

J'ai connu le Mouvement Salésien des Jeunes (MSJ) par le Campobosco. J'ai participé à différents temps et évènements du MSJ. « Ensemble on va plus loin... » Cette maxime a parfaitement résonné en moi, nous avons été un grand groupe du MSJ France/Belgique, à monter des projets, et à nous unir pour les mener à bien. Pour les JMJ, nous avons ensemble vécu des moments festifs. Nous étions soudés, en petits groupes d'amigos, pour traverser la foule et vivre les moments forts. J'ai fait de nombreuses rencontres, qui m'ont permis de nouer des amitiés solides. La dimension spirituelle, avec des jeunes du monde entier m'a donné comme une petite étincelle, une envie de partager le dynamisme et la joie de Don Bosco !

 

Avec mes études en psychologie, je m'y retrouve bien

Je me sens proche des valeurs du mouvement salésien. Avec mes études de psychologie, je m'y retrouve, dans la manière d'appréhender les relations humaines. Dans mes autres engagements, notamment sur ma paroisse, où je fais partie d'une équipe d'animation liturgique des jeunes, le dynamisme de Don Bosco me donne de l'élan ! »

 

 

 

8 mai 2014
Don Bosco Aujourd'hui

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 

 

 

 


Mot du jour

J'aime quand ma petite fille me dit : « tu es contente, Mamita ? » Elle me regarde avec un sourire en coin qui attend ma reconnaissance et il y a tant d'espoir dans ce sourire. Quel bonheur simple de la serrer contre moi et de lui dire : « Oui, je suis contente de toi, de ce que tu es,... mon cœur est comblé ! »

Le sentiment de contentement est source de vraie joie. Etre content de ma journée écoulée, de mon travail, de mes rencontres, de ma vie,... cela donne un sentiment de satisfaction, d'être bien avec les autres, d'être bien avec le monde.

On peut toujours trouver un manque, un point sombre dans nos vies. S'entraîner à regarder ce qui est plutôt que ce qui n'est pas, à percevoir le petit rayon de lumière dans le ciel menaçant, ... cela peut vraiment tout changer.

La source de la joie, le bonheur c'est d'avoir un cœur qui se contente de ce qu’il a.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Lucie
Voir l'article

Campobosco 2017
le diaporama
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

https://vimeo.com/221142294
  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite

    • Amine : du Ghana à l’Allemagne et retour…

      Amine Après cinq années de voyage – où il a connu la peur et l’angoisse – Amine, 23 ans, originaire du Ghana, a réussi à gagner Stuttgart en Allemagne. Mais sa demande de régularisation n’a pu aboutir. Il y a quelques semaines, Amine a été reconduit au Ghana. Durant son passage en Europe, des salésiens de Don Bosco l’ont accueilli et accompagné. L’interview a été réalisé, alors qu’Amine se trouvait en Allemagne.

      Lire la suite

    • Les jeunes migrants deviennent acteurs avec Welcome Jeunes

      JRS Welcome Jeunes au Campobosco 001 L'idée phare du programme Welcome Jeunes est de permettre aux réfugiés de sortir du statut de bénéficiaire dans lesquels ils sont souvent placés et de devenir des acteurs. Interview de Lucile, responsable du programme, que nous avons rencontrée au Campobosco l’an dernier.

      Lire la suite