soeur genevieve pelsser Il y a bientôt cinq mois, Geneviève Pelsser a été nommée Provinciale des sœurs salésiennes de Don Bosco pour la nouvelle province, Notre Dame des Nations, qui regroupe la France, la Belgique et la Tunisie. C'est l'occasion de revisiter son parcours.

 

 

Don Bosco Aujourd'hui : Sr Geneviève, vous voici à la tête de la nouvelle Province. Mais avant d'en arriver là, quel a été votre parcours ?

Sr Geneviève Pelsser : À seize ans, j'ai fait une retraite où la question de la vie religieuse m'a effleurée. Ce qui ne m'a pas empêchée de continuer une vie normale d'ado ; j'avais un petit copain, j'aimais danser, j'en faisais voir de toutes les couleurs aux religieuses de l'internat mais je sentais qu'il y avait quand même autre chose qui me travaillait. A l'occasion d'un camp SMJ (Service Missionnaire des Jeunes), j'ai rencontré Hubert qui rentrait chez les Salésiens et qui m'a fait connaître Ephata et Don Bosco. Lors de ma première marche Ephata, j'ai été très touchée par la manière de faire des Salésiens : beaucoup de joie, beaucoup de chaleur. Et ça a été le déclic ! J'ai continué l'animation. Mon chemin était tout tracé ! Ensuite, j'ai eu l'occasion de voyager au Togo et au Bénin avec le VIDÈS. Je me suis occupée de la formation des jeunes sœurs. Puis j'ai été Provinciale de la Belgique Sud.

 

DBA : Qu'est-ce que toutes ces expériences vous ont fait découvrir ?

Sr G. P. : En approfondissant le charisme salésien, je me suis rendu compte que Don Bosco a tellement de facettes qu'il y a un réel risque de n'en présenter que quelques-unes ou de s'arrêter à des clichés. On a tout intérêt à essayer de toujours mieux comprendre le pourquoi de son action et à le recontextualiser pour faire le lien entre sa vie et le monde actuel. Egalement avec Marie-Dominique Mazzarello !

 

DBA : Vous habitiez en communauté dans la ville universitaire de Louvain-la-Neuve. Quels étaient les objectifs de ce foyer d'étudiants ?

Sr G. P. : C'était un véritable défi d'amener les jeunes à accueillir l'autre différent et de le respecter. Nous avons eu la grande joie de les voir grandir en humanité car comme disait Xavier Thévenot : « La joie est ce qui surgit quand on a réussi à faire croître l'humanité en soi-même et en autrui ». C'était un grand bonheur de voir les aînés acquérir ce charisme salésien et prendre la relève auprès des plus jeunes ou des nouveaux !

 

DBA : Quels sont les défis que l'Église et la Famille salésienne devront relever ?

Sr G. P. : Un des défis majeur réside dans la manière dont ensemble, religieux, religieuses, laïcs, jeunes, nous chercherons à nous laisser transformer par la rencontre du Christ, dans sa Parole, dans l'autre, pour devenir missionnaires de joie et d'espérance. Faire l'unité dans notre vie quotidienne entre vie spirituelle, vie fraternelle et vie missionnaire.

 

DBA : Et pour vous-même ?

Sr G. P. : A chaque tournant de ma vie, j'essaye d'accueillir ce qui vient comme un lieu où Dieu est présent. Je me dis toujours que là où je mûris, j'accueille, j'aime le Seigneur. Là où j'essaie de vivre ma vocation à fond, il y aura des bienfaits pour les autres ! Dieu se donne dans le présent. Le reconnaître est ce qui me donne de l'enthousiasme et de l'énergie.

 

Propos recueillis par Annou MERCIER
17 décembre 2015

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd'hui....

 

 


Mot du jour

Je suis au le bord de la piscine
Au fond de mon jardin clos.
Elle me fait l’effet d’une bassine
Dans mes platebandes embrouillées.
J’ai presque peur de me mouiller les pieds.

Qu’ai-je donc envie de protéger ?
A moins que ce soit mon cœur en arthrose
Qui m’empêche de me tremper ?

Les bouées ?
J’ai passé l’âge,
Trop petites
On ne peut pas toujours s’esquiver
Il faut y aller !

Oui que l’eau de ta présence
Me saisisse
M’inonde
Me rentre par tous les pores de la peau
Plus fort que mes taches,
Ta puissance !
Plus pure que ma soif
Ta confiance !
Merci !

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Pierre Favre, ancien chanteur des Garçons Bouchers
devenu bénévole au Secours Catholique
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Paul
Voir l'article

« On va tout faire pour »
par les élèves de Lyon-Pressin
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • International

    • Label salésien : Rebattre les cartes de la nutrition

      lappel nutrition tchad 004 Depuis trente ans, l’association Appel Durance œuvre pour lutter contre la malnutrition des enfants au Tchad, en partenariat avec les villageois. Cette association utilise la méthodologie des « Nutricartes » qui obtient de très bons résultats. Don Bosco Aujourd’hui a voulu en savoir plus et a interviewé sa présidente, Anne Vincent.

      Lire la suite

    • Salvador - Terre des Jeunes : une association pour les jeunes de la rue

      terre des jeunes 000 En 2011, dans le cadre de ses études en sociologie sur les enfants des rues, Simon-Pierre Escudero part au Salvador pour un travail recherche. À ce moment là, plus aucune institution ne travaille directement auprès de ces enfants. Depuis, il a fondé une association et il travaille dans les “quartiers chauds” avec Victoria, salésienne coopératrice, salvadorienne.

      Lire la suite

    • Congo : Comment soutenir l’emploi ?

      rdc via don bosco 001 La République Démocratique du Congo est le premier pays partenaire de VIA Don Bosco. Aujourd’hui, les relations avec le Congo sont toujours privilégiées. L’ONG soutient l’emploi des jeunes qui sortent des écoles de formation professionnelle du réseau Don Bosco.Logo video80

      Lire la suite

    • En Croatie, cicatrices de la guerre et espoirs salésiens

      don bosco croatie 004 Les Salésiens sont en Croatie depuis 1914. Le pays a connu de grands bouleversements depuis le début du siècle avec la dictature de Tito puis la guerre d’indépendance. Le témoignage du père Goran Antunovic, 32 ans, Salésien à Rijeka, donne un aperçu de la situation actuelle des religieux et de l’Eglise du pays.

      Lire la suite

  • Société

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite

    • Pour une écologie authentique

      ecologie authentique ressins 002 « Tout changement a besoin d’un chemin éducatif » plaide le Pape dans l’encyclique « Laudato Si’ ». Elèves en établissement agricole ou horticole, enseignants, mouvements de jeunesse, sont attentifs aux évolutions de l’écologie, mais il reste beaucoup à faire. Dans le réseau des établissements Don Bosco, on avance.

      Lire la suite