A Nice, une centaine de jeunes marche sur les pas de Don Bosco

1 mars 2018 à 6:10

A Nice, une centaine de jeunes marche sur les pas de Don Bosco

C’est à Nice que Don Bosco a inauguré sa première œuvre hors d’Italie. 140 ans après, c’est donc à Nice, que des jeunes des maisons salésiennes de la région PACA sont venus fêter cet anniversaire. Chaque établissement a délégué 10 représentants de 3ème ou de 2nde. Comment les jeunes ont-ils été sensibilisés à la pédagogie salésienne ? Par un grand jeu !

 

De la région PACA…

Huit établissements scolaires ont participé à cette journée à Nice. Les élèves provenaient : de Marseille, le collège/lycée Grande Bastide, Sévigné, le lycée Don Bosco ; Don Bosco St Cyr ; Toulon Bon Accueil ; l’institution St Joseph de La Navarre ; de Nice, le collège Nazareth et la Fondation Don Bosco.

Le vendredi 26 janvier, c’est par un grand jeu, une véritable chasse au trésor, que les jeunes ont découvert Don Bosco à travers la ville de Nice. Avec table numérique en main, avec le circuit à poursuivre, les personnes à rencontrer… ce rallye a passionné les jeunes. A pied ou en transport public, ils se sont rendus en quatre lieux symboliques.

  • Tout d’abord à la Croix de Marbre (rue de France), où le premier patronage des apprentis a vu le jour en mai 1874,
  • puis à l’Evêché, au palais Sarde (palais de la préfecture),
  • à la Place Garibaldi pour rejoindre la place Don Bosco (autrefois Place d’Armes) là même où Don Bosco a fondé son œuvre en achetant la villa Gauthier en 1876.

Qu’est devenue cette œuvre ? A l’origine, il y avait 9 élèves (6 Algériens et 3 Niçois) ; aujourd’hui, on compte 1603 élèves dans l’établissement Don Bosco Nice.

 

Ils rencontrent les figures emblématiques de l’œuvre de Nice

Les jeunes du rallye ont été amenés à rencontrer quatre personnages que Don Bosco avait lui-même été voir : Ernest Michel, notable de la ville et président de la Conférence St Vincent de Paul ; Mgr Sola, évêque de Nice ; Albert Decrais, préfet des Alpes Maritimes ; et le Père Louis Cartier, directeur de l’œuvre de 1887 à 1919.

Ces personnages illustres leur ont dit leur relation privilégiée avec Don Bosco et ont demandé aux jeunes comment ils vivaient le système préventif aujourd’hui. Tous ces notables niçois encourageaient fortement Don Bosco à créer à Nice une œuvre pour les jeunes, les apprentis tout particulièrement, et à remplacer les maisons de redressement qui existaient par une œuvre dirigée par ses disciples, selon une méthode toute particulière que les Niçois lui demandèrent de mettre par écrit : « Le système préventif ».

Quel serait le « Système préventif » au 21e siècle ?

Les jeunes du rallye ont été invités à faire une synthèse sur le système préventif pour le 21è siècle, grâce à ce qu’ils vivent dans leur collège et lycée et grâce aux réponses faites par les personnages rencontrés sur la confiance, l’espérance, la raison, l’éducation.

« Et maintenant, marche avec confiance, vers demain. » C’est ainsi que le Père Jean-Marie Petitclerc a conclu ce rallye du 140ème anniversaire du système préventif en invitant les jeunes à laisser une trace de leur passage aujourd’hui au milieu des sept milliards d’habitants qui peuplent la terre.

Une trace basée sur la qualité de la relation à l’autre, sur la fraternité, sur l’amour. Don Bosco, comme prêtre-éducateur, a laissé une belle trace de sa vie. Pour preuve : les jeunes d’aujourd’hui, à Nice et dans le monde entier, en sont les bénéficiaires et les témoins.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Le lycée Don Bosco Marseille à Nice – « Don Bosco nous a unis »
  • 140 ans : « Le système préventif c’est le style de la personne même de Don Bosco »
  • La Fondation Don Bosco de Nice fête les 140 ans du système préventif
  • Le texte fondateur de Don Bosco sur sa pédagogie enfin publié aux éditions Don Bosco !
  • 20 jeunes en formation de « Secouristes pour la paix »

Oeuvres salésiennes