L’Union St François de Sales de Rodez fait dévolution aux salésiens

6 juillet 2017 à 4:50

Le 21 juin, en présence de l’évêque de Rodez, Mgr François Fonlupt, et du directeur diocésain, M. Claude Bauquis, deux tutelles congréganistes ont vécu un moment important : une dévolution de tutelle. Par cet événement, le réseau des salésiens de Don Bosco s’élargit : plusieurs établissements de Rodez font partie désormais du réseau des établissements scolaires sous tutelle salésienne.

 

Une dévolution de tutelle

Une dévolution de tutelle est un acte canonique. Elle permet l’entrée d’un établissement ou d’un réseau au sein d’un autre réseau, généralement plus grand. Cela se vit dans la confiance. C’est la même mission éducative qui se poursuit, mais avec une coloration différente. Les établissements accueillis apportent leur histoire et leurs richesses, et le réseau qui accueille offre son savoir-faire, des propositions d’animation, de rencontre et de formation, et une vie inter-établissements permettant des échanges et des mutualisations.

Sr Anne-Marie Gladin, Supérieure Générale, et Daniel Federspiel, Provincial, ont signé l’acte de dévolution par lequel les établissements du réseau des sœurs de l’Union St François de Sales sont accueillis dans le réseau Don Bosco.

Voici trois ans, les sœurs de l’Union de St François de Sales de Rodez se sont rapprochées des salésiens de Don Bosco afin qu’ils puissent poursuivre en leur nom l’accompagnement de leur réseau d’établissements scolaires. Une période d’association a permis de préparer cette passation, de se connaître mutuellement, et de mettre en place une équipe qui portera cet accompagnement.

Une nouvelle étape : « Nous poursuivons le projet de nos sœurs fondatrices »

Pour clore ces trois ans et engager la nouvelle étape, un temps de fête a été organisé le 21 juin. L’après-midi a commencé avec un spectacle mettant en scène les différents talents des élèves : danse, théâtre, chant… ils ont pu être applaudis par les parents, enseignants, religieuses, prêtres et invités. Ensuite, la célébration eucharistique, présidée par l’évêque et animée par les lycéens de Rodez, s’est conclue par l’acte officiel de signature.

 

 

Ce fut l’occasion pour Sr Anne-Marie de remercier chacun, adultes et jeunes, et également les Sœurs, pour leur engagement au service de la mission éducative qui se poursuit dans un nouveau cadre : « Nous avons choisi de vivre dans le sillage de nos sœurs fondatrices. Aujourd’hui, héritières de cette histoire avec vous laïcs, avec vous, Salésiens de Don Bosco à la lumière de la Parole de Dieu, nous en poursuivons l’écriture en vous confiant nos talents éducatifs, qui rejoignent les vôtres par François de Sales et Don Bosco. Qu’ensemble, ils mettent leurs couleurs à la vie ! »

Cette dévolution n’est ni une rupture ni un renoncement

Les chefs d’établissement ont reçu une nouvelle lettre de mission, au nom de la tutelle des salésiens de Don Bosco. Ils ont également rendu hommage aux Sœurs pour une histoire riche de tradition dont ils restent porteurs.

L’évêque, Mgr Fonlupt a rappelé que cette terre de l’Aveyron était déjà marquée par les salésiens, qui y ont été présents, et dont l’un des fils, le salésien Joseph Auguste Arribat, est aujourd’hui vénérable. Le P. Daniel Federspiel, Provincial, a tenu à souligner que cette dévolution n’est ni une rupture ni un renoncement. Chacun peut apporter ses propres couleurs à l’œuvre éducative salésienne. La « maison » de Don Bosco continue d’accueillir.

 

Jean-Noel Charmoille, sdb
Responsable de la tutelle salésienne

 

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Les chefs d’établissements accueillent les nouveaux dans le réseau
  • Le réseau Don Bosco Action Sociale est né !
  • Formation sur les fondements : « C’est un souffle quand on rentre dans notre établissement. »

Oeuvres salésiennes