Mission salésienne au cœur de la France !

31 janvier 2019 à 5:50

Mission salésienne au cœur de la France !

Deux belles missions dans la même semaine, en décembre dernier ! L’une à Rodez, la suivante à Saint-Chély d’Apcher. Sœur Sandrine, salésienne de Don Bosco, partage sa première expérience de ce type de mission.

 

3 décembre 2018, Lyon, nous sommes 13 (des frères et des sœurs salésiens et un jeune en service civique pour le Défi Citoyenneté), prêts pour le départ, ou presque… Une petite heure pour reparcourir le programme, répartir les rôles. Et en voiture ! direction Rodez ! Pour cette 1ère partie, l’équipe se répartira sur deux lieux : le lycée François d’Estaing avec ses 800 élèves et le collège Saint Viateur-Canaguet à Onet-le-Château, avec plus de 300 élèves. Quel défi de rencontrer tout ce monde en à peine 48 heures ! Comme le rappelle le Père Daniel durant notre Eucharistie d’entrée en mission, il ne s’agit pas tellement d’apporter quelque chose de nous-mêmes, mais plutôt « d’être envoyés pour laisser l’Esprit agir et parler à travers nous par la qualité de notre rencontre et de notre écoute. »

48 Heures… non-stop

Mardi, nous nous lançons donc dans le marathon des rencontres dans les classes, mais surtout au self, sur la cour de récréation… Dans la soirée, une équipe se consacre à l’animation d’une veillée avec les internes tandis qu’une autre échange avec des adultes (sœurs de Saint-François de Sales, professeurs, parents…). Un régal d’entendre dans la salle de « conférence » les cris et les rires des jeunes ! Le lendemain matin, au collège les 3e, briefés par le frère Lionel, animent un grand jeu avec succès. Une occasion d’expérimenter concrètement que « sans vous je ne peux rien faire ».

Au lycée, les rencontres en classe continuent. Ces journées de mission se concluent des deux côtés par une célébration. L’Eucharistie du lycée fut animée par une équipe de jeunes motivés aidés d’un professeur et de l’APS dans un beau climat de recueillement et de joie. Le temps de faire le bilan avec les chefs d’établissement et l’animateur en pastorale scolaire et nous revoilà en route pour Saint-Chély d’Apcher et son ensemble scolaire du Sacré-Cœur (collège, lycée général, industriel, hôtelier, pôle supérieur et centre de formation)… de 863 élèves.

Autre lieu, autre ambiance

Nous sommes accueillis par une soirée au gymnase organisée par l’équipe éducative. Là aussi, nous rencontrons deux par deux les différentes classes. Le programme, concocté par l’équipe de direction, nous donne aussi l’occasion d’apprécier le savoir-faire des élèves du lycée hôtelier, de visiter les ateliers de menuiserie, de mécanique, etc. Le moment fort fut indéniablement la balade nocturne avec les internes qui se conclut autour d’un grand feu dans la campagne dans une ambiance simple et familiale.

Je garde de cette mission : l’accueil et l’ouverture des jeunes et des membres des équipes éducatives, l’humilité des sœurs et des frères qui ont transmis leur tutelle au Réseau Don Bosco, les questions et les échanges, la joie d’entendre l’un ou l’autre professeur mettre en valeur ses élèves (« Vous êtes trop durs avec vous-mêmes, vous êtes déjà engagés, regardez vous faites telle et telle action ! »), de voir l’attention toute naturelle des jeunes envers certains de leurs camarades un peu « différents »… J’emporte de nombreux visages et certains noms qui reviennent dans ma prière. Je me suis sentie bien petite face à l’ampleur de la tâche (le nombre de personnes à rencontrer, les objectifs nombreux et parfois opposés : faire connaître Don Bosco, faire découvrir la vie religieuse, rejoindre les jeunes dans leurs questionnements, les écouter, les rencontrer… tout ça en une heure) et pourtant force est de constater que quelque chose se passe, quelque chose passe. Merci Seigneur, toi qui n’es jamais loin quand tu nous envoies en mission et que nous nous laissons conduire !

 
 
 
 

Oeuvres salésiennes