« Réussir sa vie…, réussir dans la vie : les lycéens de Ressins ont la parole

16 novembre 2017 à 5:30

Les élèves accompagnés par les animateurs en pastorale scolaire et les enseignants du lycée Etienne Gautier de Ressins ont débattu sur la question : « Réussir sa vie… Qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? » Les réponses des jeunes futurs agriculteurs sont pleines de bon sens et de lucidité.

 

Dans le cadre du temps de pastorale, deux groupes d’élèves de 1ère agricole du lycée de Ressins sont conviés à parler de leur vie, comme « vie réussie ». Ils n’ont pas réfléchi à l’avance ni préparé le sujet. L’expression est spontanée. Exercice difficile d’autant que ce n’est pas un sujet que l’on aborde vraiment à 15 ou 17 ans. Il faut essayer de se projeter dans l’avenir, avec les rêves, les incertitudes, les interrogations, les convictions d’aujourd’hui.

Jérémy se lance : « A titre personnel, je voudrais prendre la suite de mes parents, m’installer sur l’exploitation en production laitière. Pour moi, l’élevage laitier dépasse l’envie de travailler, c’est une passion. »

« Pour moi, l’élevage laitier dépasse
l’envie de travailler, c’est une passion. »

Bastien élargit le débat : « Pour réussir, il faut avoir des ambitions. En ce qui me concerne, j’aimerais travailler aussi en élevage laitier, mais je pense que ça va davantage dans le sens de réussir dans la vie. »

Julien livre son point de vue : « Le métier est important pour réussir dans la vie. Il faut ‘’être bien dans ce qu’on fait’’. » Expression globale mais qui dit bien ce qu’elle veut dire !

Alexis est concret : « Faire un métier que l’on aime, qui passionne, c’est très bien, mais encore faut-il que l’on puisse en vivre ! »

Bastien ouvre de nouveaux horizons : « Pour réussir il faut avoir une vie à côté du travail, pour pouvoir vivre d’autres passions, avoir une famille. » Interrogé sur sa passion préférée, il n’hésite pas : « La chasse ! Si on peut tuer du gibier de temps en temps, c’est bien, mais si on ne tue pas, ce n’est pas grave. J’aime ce contact avec la nature, et puis surtout voir travailler mes chiens de chasse. »

« En laitier ou en charolais, quelle
satisfaction de rapporter des médailles ! »

Phébus intervient : « Faire ce que l’on a envie de faire, y trouver du plaisir… L’idéal c’est d’aller travailler avec envie et non pas par obligation. Il faut aussi avoir du temps pour soi, une famille, une femme, des amis. N’empêche que le métier doit aussi rapporter un peu. Tout cela peut contribuer à réussir dans la vie, et à réussir sa vie. » Et il ajoute : «  En laitier ou en charolais, quelle satisfaction de rapporter des médailles ! »

Antoine s’interroge : « Est-ce qu’on peut pousser un jeune à faire de grandes études ? Une ‘’bonne’’ situation stable, c’est bien, mais l’essentiel est quand même d’être content de ce que l’on fait. Avec plus d’étude, on peut plus facilement diriger, défendre ses opinions, ses intérêts (se syndiquer ?), mieux organiser le travail à sa façon. » Il ajoute : « Il y a des personnes qui arrivent à faire aimer ce qu’ils font, ce sont des exemples. »

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Réussir dans la vie ou réussir sa vie ?
    Comment ne pas se contredire ?
  • Question d’éducation : des jeunes en panne de sens
  • Mon enfant ne veut plus aller à l’école…

Oeuvres salésiennes