Tous unis pour l’éducation ! Une initiative salésienne, portée par la Fondation Don Bosco pour nos établissements

12 mai 2020 à 10:30

Tous unis pour l’éducation ! Une initiative salésienne, portée par la Fondation Don Bosco pour nos établissements

Face à la pandémie du coronavirus, les salésiens et salésiennes de Don Bosco s’organisent pour les écoles et associations du réseau. Une campagne colossale d’appel à la générosité et à la solidarité est lancée pour les soutenir : Tous unis pour l’éducation ! Suivez l’initiative et n’hésitez pas à en parler autour de vous car tous ensemble, nous irons plus loin !

Face à la pandémie mondiale du Covid­-19, le milieu scolaire et associatif s’inquiète. Les congrégation des salésiens et salésiennes de Don Bosco et du réseau d’établissements Don Bosco, présents dans 135 pays et œuvrant dans plus de 100 structures dans toute la France, s’organisent à travers leurs Fondations – la Fondation Don Bosco et la Fondation Pastré – reconnues d’utilité publique.

Création d’un fonds éducatif d’urgence

Grâce à l’étroite collaboration de leurs chefs d’établissements scolaires et directeurs associatifs, la Fondation Don Bosco (toute particulièrement) travaille notamment sur la création d’un Fonds Educatif d’Urgence ayant deux objectifs : faire entendre l’éducation comme l’un des premiers secteurs à subir la crise et anticiper sur les conséquences endurées par les écoles, grâce à une levée de fonds de 500 000€.

La Fondation Don Bosco souhaite avant tout porter la voix de la cause éducative en France car « le secteur éducatif est l’un des vecteurs essentiels pour la réussite d’une transformation souhaitée pour demain » rappelle Daniel Federspiel, président de la Fondation Don Bosco. Dans un monde qui se questionne sur un modèle plus proche d’autrui – qu’il soit humain ou de notre écosystème – plus juste, plus solidaire, l’éducation des jeunes est l’un des piliers centraux à protéger.

Aujourd’hui, cette réalité est déjà vécue par de nombreux établissements, dont les équipes pédagogiques déploient une énergie quotidienne et proposent des solutions innovantes et flexibles afin d’assurer un suivi des cours de qualité.

« Nous nous retrouvons dans des situations paradoxales : être présent à distance, prendre soin des jeunes en se protégeant, développer des pratiques numériques qui ne sont pas forcément facile à mettre en place, travailler à domicile alors que nous exerçons un métier du contact et de la relation. Ce sont souvent les paradoxes, qui en même temps qu’ils mettent une tension désagréable ouvrent de nouvelles voies. » François Le Clère, Directeur du Valdocco, association d’éducation, de prévention et d’insertion sociale

Après l’urgence de l’aide humanitaire… l’urgence à l’éducation

Les structures du réseau Don Bosco, proches et soucieuses de l’avenir de ses jeunes prévoient surtout des conséquences économiques à leurs établissements : « Plus la période est longue, plus les difficultés et impacts peuvent être importants. Les jeunes sont l’avenir de la société – ils n’ont pas à subir les conséquences de cette crise » Xavier de Verchère, trésorier de la Fondation Don Bosco.

Les établissements témoignent qu’avec la crise sanitaire que nous traversons, certaines familles sont déjà confrontées à de lourds problèmes financiers. Que deviendront les jeunes des établissements dont les parents ne pourront plus payer la scolarité de leur enfant ? Après l’urgence de l’aide humanitaire, les salésiens de Don Bosco tentent de répondre à l’urgence financière car :

– malgré leur désir, certaines familles, n’auront plus les moyens financiers de scolariser leur enfant dans les établissements.

– malgré l’indéfectible implication des équipes administratives et pédagogiques, certains des établissements, (tout particulièrement ceux gérant des internats), devront faire face à de graves difficultés financières, suite à la perte de ressources induite par la fermeture durant les semaines de confinement.

La Fondation Don Bosco se fixe un objectif de collecte de 500 000€, selon les estimations des besoins des établissements. La redistribution se fera par appel à projets, en favorisant les établissements et les familles les plus en difficulté. La Fondation sollicite le soutien d’institutions et de particuliers (financier, compétence, ambassadeur) pour faire front à la crise et rester unis pour l’éducation, et donc l’avenir !

Manon Douellou, chargée de projets mécénat

Pour en savoir plus sur le projet : www.fondationdonbosco.org

Oeuvres salésiennes