Un label pour le Défi Citoyenneté

10 décembre 2017 à 6:25

Deux ans après le lancement du Défi Citoyenneté, le réseau Don Bosco franchit une nouvelle étape : la création du label Défi Citoyenneté. Sept rassemblements régionaux ont eu lieu à cette occasion. L’équipe Défi Citoyenneté répond aux questions de Don Bosco Aujourd’hui.

 

 L’équipe Défi Citoyenneté

L’équipe Défi Citoyenneté est composée :

  • des délégués provinciaux à la pastorale des jeunes, Sr Anne Orcel et P. Xavier Ernst,
  • du délégué provincial à la communication, P. Vincent Grodziski,
  • et du communiquant Défi Citoyenneté, M. Nicolas Schreiber.

 

Deux ans après le lancement du Défi Citoyenneté, où en êtes-vous ?

Aujourd’hui nous entrons dans une nouvelle phase de ce programme lancé en septembre 2015 par Jefferson, ancien maire de la Florida à Bogota en Colombie. Pour rappel, le Défi Citoyenneté a été lancé pour l’ensemble du réseau salésien dans le cadre des festivités du bicentenaire de la naissance de Don Bosco. Dans la fidélité à notre fondateur, il s’agit de réaffirmer notre pratique pédagogique et éducative visant à mettre le jeune au centre, le considérant comme premier acteur de son avenir, en vue de devenir un « honnête citoyen ». Comme aimait le dire Don Bosco, c’est répéter au jeune : « Sans toi, je ne peux rien faire ».

 Le Label Défi Citoyenneté
partout en France !

16 octobre : établissements de la région Rhône Alpes à Lyon

17 octobre : lycées et collèges de la Loire et Haute-Loire à Sainte-Sigolène

18 octobre : lycées de l’Ouest à Saumur

 

20 novembre : collège de la région Ouest, IdF, Nord et Est

21 novembre : lycées de la région Nord et Est à Saint Dizier

23 novembre : collèges de la région PACA à La Navarre

24 novembre : lycées de la région PACA à Marseille

Comment a réagi le réseau ?

Très vite, des adultes du réseau, nous ont répondu : « On le fait depuis longtemps. Nous n’avons pas attendu le Défi Citoyenneté ! ». En effet, le Défi Citoyenneté ne vise pas tant à créer de nouveaux projets ou de nouvelles initiatives, qu’à relire comment nous avons à cœur la responsabilisation des jeunes au sein de nos établissements scolaires, nos maisons d’action sociale, nos paroisses… Comment témoignons-nous de notre confiance au jeune et le rendons-nous davantage protagoniste ? C’est ainsi que nous avons identifié quelques critères pour permettre de sélectionner les projets qui recoivent le label.

Quelles sont les critères du Label ?

Nous en avons retenu trois. Tout d’abord, le projet doit être porteur de valeurs citoyennes, que ce soit dans son contenu même, au sein de l’équipe ou dans le projet mis en place. Ensuite, le projet doit être pensé et porté par les jeunes depuis sa conception jusqu’à la phase finale de sa réalisation. Et enfin, le troisième critère est la place de l’adulte présent, aussi au cœur du défi ! A côté des jeunes, l’adulte stimule, aide à garder le cap, épaule et forme à la prise de responsabilités.

Comment pensez-vous vérifier ces critères ?

Pour évaluer les projets, nous proposons une grille « bilan », qui reprend les différentes phases et les enjeux du projet à partir de ces trois critères. Ce bilan, complété en équipe, interroge jeunes et adultes dans leur positionnement, leur façon de s’impliquer, leur cheminement.

 

Le label Défi citoyenneté 

Le site Internet est relooké deficitoyennete.net permet de partager les projets sans oublier la page Facebook deficitoyennete et le compte twitter @deficitoyen.

Sept rassemblements régionaux ont eu lieu. Quel était le programme ?

Chaque établissement a envoyé quatre jeunes et leur accompagnateur par projet, réalisé ou en cours. Le programme a été ajusté à la dynamique propre de la région. Il y avait la présentation des projets déjà aboutis par l’équipe porteuse, enrichis par des échanges et labellisés. Les jeunes ont reçu un diplôme, le label, en signe de reconnaissance. Dans certains rassemblements, des tables rondes ont permis d’échanger sur les enjeux des projets réalisés. Les accompagnateurs se sont retrouvés pour échanger sur leur posture d’adulte.

Comment allez-vous vous y prendre pour la communication des projets ?

Sur le nouveau site, nous comptons élargir la communication avec Instagram. La page Facebook permet déjà aux jeunes de partager sur leur projet. Nous invitons chaque équipe à désigner un relais pour la communication. Les réseaux sociaux seront un bon moyen pour eux de partager, de transmettre photos et vidéos, de réagir, de se donner des idées…

Don Bosco aimait rêver. Quel serait votre rêve ?

Nous souhaitons vivement que tous les jeunes de notre réseau se saisissent pleinement du Défi Citoyenneté. Don Bosco avait un cœur aussi large que l’océan, dit-on. Ce programme peut être accueilli au-delà de notre réseau et de nos frontières pour former ainsi une toile de la citoyenneté !

 

 

Oeuvres salésiennes