Artemide Zatti, frère salésien, bientôt saint ?

16 avril 2022

Artemide Zatti, frère salésien, bientôt saint ?

Le pape François a reconnu un miracle attribué au salésien Artemide Zatti (1880-1951), ouvrant ainsi la voie à un processus de canonisation.

Le 9 avril à Rome, le pape François a approuvé la promulgation de nouveaux décrets concernant les saints. Parmi les dix futurs saints se trouve Artemide Zatti, frère salésien et infirmier. Le miracle est la guérison inexpliquée d’un père de famille aux Philippines, qui avait subi un grave accident vasculaire cérébral, en août 2016.

Né à Boretto en Italie le 12 octobre 1880, Artemide, alors âgé de 17 ans, suit sa famille contrainte par la pauvreté en Argentine, l’année 1897. Installé à Bahia Blanca, il rencontre les salésiens qui s’occupent de la paroisse. Rentré dans l’aspirantat salésien de Bernal à 20 ans, il tombe malade en s’occupant d’un jeune prêtre atteint de tuberculose. Alors qu’il est soigné à l’hôpital missionnaire de Viedma, il demande à Marie Auxiliatrice la guérison, en échange de consacrer sa vie aux malades.
Guéri, il prononce ses vœux perpétuels le 8 février 1911, passe et obtient ses diplômes de pharmacien et d’infirmier. Entièrement dévoué aux malades, il ne fait pas payer les soins aux pauvres.

Une chute d’une échelle en 1950 le force au repos. Affaibli par un cancer découvert durant sa convalescence, il décède l’année suivante, le 15 mars 1951. Sa dévotion envers les malades lui vaudra, peu après sa mort, les surnoms de « saint infirmier de la Patagonie » et de « parent de tous les pauvres ». Il a été béatifié le 14 avril 2002 par Saint Jean-Paul II.

Blandine Lelté

International