Sœur salésienne de Don Bosco, Alessandra Smerilli, le Vatican au féminin

26 mars 2021 à 10:00

Sœur salésienne de Don Bosco, Alessandra Smerilli, le Vatican au féminin

Crise du covid, économie, place des femmes au Vatican : sœur Alessandra Smerilli doit avoir un agenda bien chargé ! Cette sœur salésienne de Don Bosco, âgée de 47 ans, titulaire d’un doctorat en économie politique obtenu à l’université La Sapienza de Rome et d’un doctorat en économie générale réalisé à l’université de East Anglia (Royaume-Uni), a fait parler d’elle à deux reprises cette semaine.

Une nomination

Le pape François l’a d’abord nommé ce mercredi 24 mars sous-secrétaire du Dicastère (un dicastère, au Vatican, c’est comme un ministère) pour le service du développement humain intégral au sein du secteur « foi et développement ». « Elle avait déjà été choisie il y a deux ans par le pape François pour devenir conseiller de l’État de la Cité du Vatican, une première pour une religieuse », rappelle le site d’information suisse. Qui cite le premiers mots de sœur Alessandra : « Je veux exprimer ma reconnaissance au Saint-Père pour cette nomination inattendue, qui remplit mon cœur de joie et de crainte en même temps, en raison de la tâche difficile que je vais devoir accomplir (…) Mon cœur et mon esprit se tournent aujourd’hui vers Saint Jean Bosco, et vers la Famille Salésienne », ajoutant vouloir accomplir cette mission pétrie de la « joie de l’Évangile ».

A propos du nombre croissant de femmes occupant des postes importants au sein de la Curie romaine, sœur Alessandra répond que l’homme et la femme sont l’image de Dieu et que, par conséquent, « cette vocation d’alliance et de réciprocité doit être portée non seulement dans la sphère familiale mais dans tous les autres domaines de la vie, même sur le lieu de travail. Je crois qu’à la Curie romaine aussi, il est nécessaire de vivre cette réciprocité pour mieux exprimer la richesse de notre Dieu qui est communion ».

Un rapport

Et vendredi, elle a présenté les travaux des commissions d’experts du Vatican que le pape François a mandaté pour plancher sur l’après Covid-19, en lien avec des organisations internationales. « Dès le printemps, le Vatican a constitué cinq groupes de travail, réunissant les meilleurs experts, à l’image de l’économiste et religieuse Alessandra Smerilli, qui est l’une des chevilles ouvrières, à la demande de François, de la réflexion sur l’économie. C’est aussi le cas de la sœur Carol Keehan, qui a présidé entre 2005 et 2019 l’Association catholique de la santé des États-Unis. », raconte le quotidien La Croix dans son édition de vendredi. Objectif : préparer l’avenir, imaginer un nouveau futur, en considérant cette crise comme une occasion pour changer de modèle. « Nos propositions, qui ne sont pas pour l’Eglise, mais pour le monde, ne sont pas naïves. Mais nous savons que cela ne sera pas simple », explique l’un des participants. Sœur Carol Keehan, membre des Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul, travaille notamment sur la question, stratégique, des vaccins. En contact régulier avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ou la fondation Gates, auprès de qui elle plaide aussi pour que les vaccins soient distribués de manière équitable, et non pas seulement aux pays les plus riches, elle dit recevoir une écoute inattendue : « Je dois avouer que je suis assez étonnée de l’écho rencontré par la parole du pape, y compris dans des milieux très laïcs. »

Et une médaille

On ajoutera, pour conclure, que sœur Alessandra a reçu, en janvier, la distinction d’Officier de l’Ordre de l’Etoile d’Italie pour ses activités dans l’enseignement et la recherche. La plus haute distinction décernée par l’Etat italien.

 

Pour en savoir plus :


Notre site don-bosco.net se fait l’écho de multiples initiatives, actions, interventions, réflexions menées au sein du réseau Don Bosco. Si vous le souhaitez, vous pouvez être avertis par mail des principales mises à jour en vous abonnant à notre newsletter.

La famille salésienne dispose aussi d’un magazine, Don Bosco Aujourd’hui. Y êtes-vous abonnés ? Vous abonner, c’est d’abord garder le lien, c’est aussi soutenir cette revue. On compte sur vous ! S’abonner à la revue à la revue Don Bosco Aujourd’hui.

Nous sommes évidemment également présents sur les médias sociaux.

Sur facebook, nous vous invitons à « aimer » notre page FB.

Sur twitter, suivez-nous par ce lien.

A très vite, dans la fidélité à saint Jean Bosco et à Marie-Dominique Mazarello !

International