Cagliero LMS : un logiciel tout-en-un pour le monde scolaire

17 octobre 2020 à 11:16

Cagliero LMS : un logiciel tout-en-un pour le monde scolaire

Depuis mars et le début du confinement, des milliers d’enfants, de jeunes et d’étudiants, ainsi que leurs professeurs, ont dû s’adapter à une nouvelle façon d’enseigner et d’apprendre : à distance, à travers un écran d’ordinateur ou de tablette En quelques semaines, les Salésiens, via l’ONG DBIEM, ont créé un logiciel parfaitement adapté : Cagliero LMS.

Comment ? Par un de ces sacrés allers retours, comme l’histoire de l’Eglise nous en offre souvent ! En 1952, un salésien français, originaire de Bretagne, le père François Guézou, arrivait en Inde, comme missionnaire. En 2020, en pleine crise du confinement, 60 développeurs et informaticiens indiens, travaillant dans une entreprise fondée par le père Guézou ont réussi la prouesse technologique de créer une solution informatique unique en France : Cagliero LMS (pour Learning management system, autrement dit système d’organisation de l’enseignement). « Cagliero LMS est avant tout une école virtuelle qui aide les professeurs et les étudiants à créer des contenus sécurisés en ligne, et, permet aussi d’accéder à des vidéoconférences avec une méthode interactive. Les données sont mieux protégées que par d’autres fournisseurs de services vidéoconférences, tels que zoom ou autres… », explique le père John-Paul Swaminathan, directeur de DBIEM, à l’origine de ce projet (et lui-même indien, missionnaire en France). Projet mené de main de maître par Kishok Kumar Roy, responsable de Projet Numérique et Digital chez DBIEM.

« Pendant la crise du covid-19, complète le provincial France-Belgique, le père Daniel Federspiel, il est devenu évident que nous avions besoin d’une solution d’éducation en ligne pour le réseau Don Bosco ». Pour le réseau Don Bosco… et certainement au-delà car Cagliero LMS rassemble en un seul outil quantité de fonctionnalités que les établissements scolaires achètent souvent fort cher, de manière séparée : gestion des présences, notation, création de cours, vidéoconférence, inscriptions, messagerie interne…

Mais, au fait, pourquoi avoir donné à cet outil informatique le nom du premier missionnaire de la famille salésienne, du temps de Don Bosco, Giovanni Cagliero ?

« J’ai choisi ce nom parce que Cagliero connectait les gens entre eux à travers sa mission et nous voulions que cette plateforme soit aussi un point de connexion et de rencontre accessible au-delà des frontières et des langues », explique le père John-Paul. « Et en plus, Cagliero fut un des premiers élèves de Jean Bosco à être attiré par l’art, la musique, le théâtre. Or, DBIEM est la première ONG du réseau salésien en Europe à soutenir des projets artistiques et culturels ». C’est elle qui porte l’école des métiers de l’audiovisuel qui a ouvert à Paris, juste à côté de l’église Saint-Jean-Bosco, à la rentrée de septembre : la DBIMA.

 

Pour plus d’informations : info@cagliero.eu ou le site internet www.dbiem.org

Oeuvres salésiennes