Chambéry : le lycée Camille Costa de Beauregard fête ses 150 ans

12 juin 2018 à 4:30

Chambéry : le lycée Camille Costa de Beauregard fête ses 150 ans

La fondation du Bocage, qui comprend le lycée Costa de Beauregard ainsi que les Maisons d’enfants du Bocage, met à l’honneur l’œuvre de Camille Costa de Beauregard, créée il y a 150 ans. Les jeunes ont déployés toute leur énergie pour accueillir des jeunes du diocèse.

 

Après la venue de la mission salésienne en décembre, c’est la Fête de la Fondation en mai. Les jeunes de l’internat du lycée Costa de Beauregard ont accueilli une soixantaine de jeunes du diocèse de Chambery qui étaient partis en pèlerinage à Turin sur les pas de Don Bosco et de Camille Costa à Chambéry : deux belles personnes qui ont donné leur vie pour les jeunes. Les internes du Lycée   se sont « mis en quatre » pour faire découvrir Camille Costa de Beauregard, le fondateur de leur lycée.

Comment faire découvrir Don Bosco et Camille Costa à Chambéry ?

Pour accueillir les 60 lycées, les jeunes ont organisé ces deux jours dans l’esprit du défi citoyenneté salésien. Ils ont mis en œuvre toutes leurs compétences professionnelles et personnelles : décoré le self, organisé un flash mob à la sortie du car, un goûter et surtout un grand jeu avec différents défis pour mieux connaitre Camille Costa de Beauregard…

De magnifiques prières ont été écrites et la veillée s’est terminée par le mot du soir animé par Monseigneur Ballot qui a eu la gentillesse de venir partager ce temps avec les jeunes.

Le lendemain dans la joie et la prière, Miguel, élève du lycée entouré de tous ces jeunes, a été baptisé dans la chapelle du Bocage par le Père Daniel Federspiel, provincial des salésiens de France, Belgique Sud et Maroc.

Oui ! L’esprit de Camille Costa de Beauregard est encore bien vivant et présent. La journée s’est poursuivie dans la joie, après l’inauguration d’une vierge qui veillera sur les membres de notre établissement, dans les nouveaux bâtiments. Des jeux pour présenter les formations, un bubble foot et de nombreuses activités étaient proposés toute la journée du 1er mai pour fêter ces 150 ans.

Virginie Siret,
Enseignante à la Fondation du Bocage

Oeuvres salésiennes