Saint Dominique Savio, élève de Don Bosco

11 octobre 2008 à 8:22

Saint Dominique Savio, élève de Don Bosco

Dominique est le fils d’un jeune foyer chrétien de la campagne piémontaise. Lui est forgeron, elle couturière. Il naît le 2 avril 1842 et sera l’aîné de neuf enfants. Les parents connaîtront souvent la gêne pour élever leur nombreuse famille. Dominique ne sera jamais un enfant gâté.

Très vite ses qualités morales et intellectuelles s’affirment. Sa santé, par contre, donne souvent des inquiétudes.

À Pâques 1849, Dominique , grâce à une faveur exceptionnelle, communie pour la première fois. Sur un carnet d’écolier il note ses résolutions: « Je me confesserai souvent, et communierai toutes les fois que mon confesseur me le permettra. Je veux sanctifier les jours de fête. Mes amis seront Jésus et Marie. La mort plutôt que le péché. »

La première rencontre avec Don Bosco a lieu le 2 octobre 1854. Don Bosco a vite jugé l’enfant et un dialogue s’instaure.

  • Dominique, il me semble qu’il y a en toi de l’étoffe
.
  • À quoi pourrait-elle servir ?
  • À faire un beau vêtement que nous offririons au Seigneur.
  • Eh bien, Père, c’est entendu, Je serai l’étoffe et vous serez le tailleur.

 Don Bosco lui fournit un programme de sainteté à la portée d’un jeune : 
Sois joyeux, fait ton devoir d’état, prie le Seigneur, et aide les autres.

Dominique le met en pratique fidèlement, et en trois ans atteint son objectif.  Dominique est emporté par la tuberculose le 9 mars 1857. 
Il est béatifié en 1950 et canonisé en 1954. Il est fêté tous les ans le 6 mai.

 

Pour aller plus loin

Figures salésiennes