Coopératrice-357« Être Salésienne Coopératrice, Salésien Coopérateur de Don Bosco, n'est pas appartenir à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours ! »

 

Une vocation concrète des laïcs dans l'Eglise

Les coopérateurs ont choisi de vivre toutes les valeurs de la vie chrétienne laïque de manière salésienne en tant que disciples de Don Bosco sous une forme fraternelle et organisée en communion avec les autres branches de la Famille salésienne insérés dans l'Église locale et universelle selon leur situation personnelle et leurs capacités personnelles.

La promesse des Coopérateurs de Don Bosco

Être coopérateur, c'est répondre à la vocation salésienne en assumant une manière spécifique de vivre l'Évangile et de participer à la mission de l'Église. Ils sont appelés à y répondre par une promesse au cours de laquelle ils recoivent le Projet de Vie Apostolique (PVA) de l'Association.

 Repères historiques

En 1841 Don Bosco travaille avec des auxiliaires pour se consacrer avec l'aide des prêtres séculiers aux jeunes des rues.

En 1876, le pape Pie IX reconnaît officiellement la congrégation des Salésiens Coopérateurs de Don Bosco.

Cette idée innovante de Don Bosco, Vatican II l'a confirmée solennellement : « Le propre de l'état des laïcs étant de mener leur vie au milieu du monde et des affaires profanes, ceux-ci sont appelés à exercer leur apostolat dans le monde à la manière d'un ferment, grâce à la vigueur de leur esprit chrétien. »

Les Coopérateurs vivent à la suite de Don Bosco

Les coopérateurs suivent leur vocation en groupes locaux et sont appelés, à exercer leur apostolat en premier lieu :

  • en famille
  • dans le mariage
  • dans la paroisse
  • dans leur milieu de vie
  • dans la réalité sociale

Ils se rencontrent régulièrement pour approfondir leur spiritualité et relire leur vie.

Les terrains privilégiés d'engagement et de services

Les salésiens cooprérateurs contribuent à la vie de l’Église selon leur moyens, leurs talents, ouverts et disponibles aux décisions de l’Église locale (diocèse et paroisse) en étroite collaboration avec les pasteurs.  Ils gardent néanmoins un lien privilégié avec l'oeuvre salésienne la plus proche de leur demeure.

Ils participents à :

  • la catéchèse et la formation chrétienne
  • l'animation de groupes et de mouvements de jeunes et de familles
  • la collaboration dans les centres d'éducation et d'enseignement
  • l'engagement dans la communication social

Pour aller plus loin


Les sites des salésiens coopérateurs

 

Mot du jour

Louez-le (Dieu) avec harpe et cithare ; Louez-le avec cordes et flûte ; Louez-le avec des cymbales sonores… Ps.150

Les instruments de musique ont été utilisés, dès les origines, pour soutenir la voix humaine ou pour rythmer les pas de danse. David dansait avec sa harpe devant l’arche d’Alliance. L’apparition des divers instruments est à mettre en parallèle avec l’évolution des technologies, jusqu’à nos jours où la musique de synthèse est omniprésente dans nos cités. Pourquoi une si grande diversité d’instruments ? Pour rompre la monotonie et pour enrichir la palette des sons. Car chaque instrument a son caractère, sa personnalité. C’est ce qui a inspiré Hector Berlioz pour l’écriture de son Traité d’Instrumentation et d’Orchestration, paru en 1844. On y découvre non seulement les caractéristiques des sons émis par chacun, mais aussi le rôle qu’il peut jouer dans l’expression des sentiments et des émotions. Pour que la vie soit belle, chacun de nous est invité à jouer sa partition.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
edb pour le bien commun

Multimédia

Le train de la mémoire retour d'Auschwitz
Antoine, aumônerie d'Amboise.
Voir l'article

Sœur Pilar, Salésienne de Don Bosco témoingne
au week-end Don Bosco jeunes et familles
Voir l'article

Maud Fontenoy, marraine du 30è anniversaire de
l'association Diamond
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Société

    • Les challenges sur internet sont-ils dangereux ?

      ice bucket challenge 001 Depuis de nombreux mois, les challenges ont pris une ampleur importante sur internet, sur les réseaux sociaux. On peut en trouver de tous types, du divertissant, à l’émouvant, en passant par le vulgaire ou le dangereux. Mais en quoi consiste un challenge ?

      Lire la suite

    • « J’ai peur que mon enfant se radicalise »

      radicalisation Contrairement à ce que croient beaucoup, les jeunes qui se radicalisent ne sont pas tous des maghrébins issus des quartiers sensibles de la banlieue, engoncés dans la délinquance, et qui voient dans l’adhésion à l’islam radical une manière de venger la déconsidération dont ils se sentent l’objet et de pouvoir ainsi acquérir une stature de héros.

      Lire la suite

    • « Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

      apprends moi la nature 002 Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

      Lire la suite

    • Le lien avec la nature chez Don Bosco, hier et aujourd’hui

      don bosco nature vignes 005 En visite à La Navarre où on faisait appel à lui pour reprendre un orphelinat, Don Bosco s’est penché pour prendre une motte de terre, la pétrir, la respirer, et déclarer : « c’est une bonne terre pour la vigne ». Don Bosco avait des réflexes de paysan travailleur de la terre. Aujourd’hui, le réseau international des écoles agricoles salésiennes est en pleine croissance et poursuit cette inspiration.

      Lire la suite