P. Jean-Marie Petitclerc sur RCF : « Légaliser le cannabis ? »

30 septembre 2021

P. Jean-Marie Petitclerc sur RCF : « Légaliser le cannabis ? »

Chaque mercredi matin, RCF diffuse sur ses ondes nationales la chronique des Salésiens. Cette semaine, le père Jean-Marie Petitclerc, salésien de Don Bosco, éducateur, coordinateur du réseau Don Bosco Action Sociale (DBAS), nous propose : « Légaliser le cannabis ».

Avec en ligne de mire l’élection présidentielle, voici que le débat autour de la légalisation du cannabis refait surface dans l’opinion. Certains pensent en effet que c’est la seule manière possible de pouvoir mettre fin au trafic, qui cause tant de nuisances dans les cités et provoque tant de règlements de compte, dont sont parfois victimes de jeunes adolescents. Je pense, pour ma part, qu’il serait illusoire de penser que les jeunes trafiquants pourraient assister, sans réagir, au tarissement de leur principale source de revenus, et le risque me semble grand de les voir alors se tourner vers le trafic de drogues encore plus dangereuses. D’autre part, une telle légalisation pourrait faire passer comme message aux plus jeunes : « Finalement, le cannabis, ce n’est pas si dangereux ! ». Et nous savons tous que tel n’est pas le cas.

Mais ne parle-t-on pas de lui comme d’une drogue douce ?
Personnellement, je remets en cause ce type de discours, tenu durant plusieurs décennies, qui, en opposant les drogues qualifiées de douces à celles qualifiées de dures, laisserait entendre aux adolescents que, finalement, les premières ne sont pas si dangereuses que cela. Or, le terme « doux » signifie seulement que la vitesse d’accoutumance est plus lente que dans le cas des drogues qualifiées de « dures ». Mais on peut devenir « addict » au cannabis ! Je connais, pour ma part, tant d’adolescents, dans les cités où j’ai travaillé, qui le sont devenus ! Et les effets du THC (c’est le nom de la substance nocive du cannabis) sont terribles, dans le domaine de la diminution des facultés d’attention, de concentration et de mémorisation. Or ce sont justement ces facultés qui rendent possible la réussite scolaire. Comme le souligne enfin un slogan du gouvernement, qui occupe une page entière dans les journaux, « lutter contre le cannabis, c’est lutter contre l’échec scolaire ». Il est dommage que l’on parle si peu de ce lien de causalité dans le monde de l’enseignement. On a tellement tendance, dans notre pays, à vouloir dissocier les problèmes. Alors, quand on parle de prévention de l’échec scolaire, on parle « diminution de la taille des classes », « aides aux devoirs » et si peu des effets de la consommation de cannabis, pourtant si largement répandue chez les adolescents de notre pays. Et ces effets ne se limitent pas au seul domaine scolaire.

De quels autres effets parlez-vous ?
Le ralentissement des réflexes fait que la plupart des accidents mortels de la circulation causés par les jeunes, en particulier sur leurs deux roues, sont directement liés à la consommation de cannabis. Mais, dans le débat public, on préfère se limiter au seul problème de la vitesse. On sait aussi que la dépression est devenue aujourd’hui la pathologie la plus fréquemment rencontrée chez les adolescents, et là encore, de l’avis de tous les pédopsychiatres, la consommation de cannabis est un facteur aggravant.
Combien j’aimerais que les politiques, qui aujourd’hui prennent part à ce débat sur la légalisation, aient comme premier souci la santé de la jeunesse, « cette part à la fois la plus précieuse et la plus fragile de notre société » comme ne cessait de le rappeler Don Bosco !

 

Jean-Marie Petitclerc

En savoir plus sur  RCF


Notre site don-bosco.net se fait l’écho de multiples initiatives, actions, interventions, réflexions menées au sein du réseau Don Bosco. Si vous le souhaitez, vous pouvez être avertis par mail des principales mises à jour en vous abonnant à notre newsletter.

La famille salésienne dispose aussi d’un magazine, Don Bosco Aujourd’hui. Y êtes-vous abonnés ? Vous abonner, c’est d’abord garder le lien, c’est aussi soutenir cette revue. On compte sur vous ! S’abonner à la revue à la revue Don Bosco Aujourd’hui.

Nous sommes évidemment également présents sur les médias sociaux.

Sur facebook, nous vous invitons à « aimer » notre page FB.

Sur twitter, suivez-nous par ce lien.

A très vite, dans la fidélité à saint Jean Bosco et à Marie-Dominique Mazarello !

Revue de presse