Don-Bosco-lami-des-jeunes 2

 

Jean Bosco est né en 1815 près de Turin. Issu d'une modeste famille paysanne, il perd son père très tôt. Élevé par sa mère, Maman Marguerite, il se sent appelé, tout jeune, à consacrer sa vie aux enfants et aux adolescents. Pour y parvenir il doit étudier dans des conditions difficiles. Il devient prêtre en 1841 et découvre la misère des jeunes dans les faubourgs de Turin. Il parvient à rassembler nombre d'entre eux et fonde son premier Oratoire dans le quartier du Valdocco, à la fois lieu de loisirs et d'évangélisation, école professionnelle et secondaire. Ensemble ils vivent une démarche éducative originale basée sur la confiance, une bienveillance réciproque, qualifiée par Don Bosco de « préventive ».

Don Bosco, à l'origine d'un "système" éducatif appelé "préventif"

Don Bosco suscite parmi les jeunes dont il a la charge des responsables qui s'enthousiasment pour sa pédagogie. En 1859, avec dix-sept d'entre eux, ils créent la Société des Salésiens, constituée de religieux prêtres et laïcs. Don Bosco les appelle ainsi en souvenir de Saint François de Sales dont il admirait la bonté et l'intelligence. Il ouvre avec eux, à ses frais, à Turin, l'Oratoire Saint-François-de-Sales, une sorte de foyer dont les activités vont sans cesse s'élargir : cours du soir en 1844, un foyer d'apprentis en 1847, une école secondaire et des camps de vacances en 1848 et une collection de revues catholiques dont le tirage atteignit 18 000 copies, chiffre énorme pour l'époque.

Son système éducatif appelé "préventif" développe l'idée, alors assez neuve, que l'éducation professionnelle permet de donner des repères sociaux aux jeunes qui les ont perdus. Une autre intuition de Don Bosco est de réhabiliter l'affectivité dans la relation éducative (amorevolezza en italien), à une époque, les Lumières, où la tendance était de tout rationaliser. Partant du principe qu'il y a de l'affectif dans chaque relation, y compris d'autorité, il propose d'apprendre à la gérer plutôt que la nier. Enfin, Don Bosco développe une approche globale de l'éducation et appuie son "système"éducatif sur un tryptique : la paroisse, l'école, la famille.

Don Bosco, fondateur de la famille salésienne

Don Bosco crée en 1872 une branche féminine de son œuvre, les Filles de Marie Auxiliatrice. En 1876, il qualifie de coopérateurs, coopératrices ceux et celles qui souhaitent s'associer à une œuvre au service des jeunes. Il s'emploie à créer également des Associations d'Anciennes et d'Anciens, ayant fréquenté ses maisons. Son but : leur faire partager sa mission d'éducation dans les divers contextes qui sont les leurs. D'autres initiatives de fondation verront le jour. Ainsi en 1917 sont accueillies dans la Famille Salésienne les Volontaires de Don Bosco, regroupées en un Institut séculier.

Don Bosco, aujourd'hui

Don Bosco est déclaré saint en 1934. Jean-Paul II le proclame « Père et maître de la jeunesse » en 1988. Aujourd'hui, les Salésiens sont plus de 15000 dans 138 pays et les Salésiennes de Don Bosco, 14000 dans 93 nations. Dans des écoles, des centres de jeunes, des paroisses, des établissements d'action sociale...  la mission salésienne se poursuit.

Pour aller plus loin 

Le livre de Jean-Marie Petitclerc, La pédagogie de Don Bosco en douze mots-clés

La présentation de la famille salésienne, ses branches, ses missions 

Ressources historiques et sur la vocation des salésiens : www.salesien.com

MarieDo 780 357Marie Dominique Mazzarello naît près de Mornèse, au Piémont, le 9 mai 1837. Elle aura 6 frères et sœurs. Il n'y a pas d'école au village. Son père lui apprend un peu à lire et à compter. Très tôt, elle s’adonne au travail des champs. A partir de 1849, elle prend comme directeur spirituel le vicaire de Mornèse, don Pestarino.

Lire la suite...

Maman Marguerite 220x232François Bosco, paysan des Becchi, dans le Piémont, avait épousé en seconde noce Marguerite Ochiena en 1812. À son premier fils, Antoine, s'ajoutent bientôt Joseph en 1813 et Jean le 16 août 1815. Une pneumonie terrasse le papa en 1817, laissant Marguerite seule avec trois enfants et sa belle mère à charge. Elle a à peine trente ans. 
Profondément croyante, elle prend la ferme en main et refuse un nouveau mariage.  " À sa mort, François m'a confié ses trois fils. Quelle mère cruelle je serai si je les abandonnais quand ils ont besoin de moi ! "...

Lire la suite...

Francois deSales 220x232Né en 1567 au château de Sales, près de Thorens (Haute Savoie) d'une famille de noblesse rurale, il est citoyen du duché de Savoie. François est envoyé à Paris pour faire ses études de droit. Il en profite pour suivre des cours de théologie. Licencié en droit, il va poursuivre sa formation à Padoue où il passe brillamment son doctorat. Il s'inscrit au barreau de Chambéry comme avocat.

Lire la suite...

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p
  • Société

    • Cultures jeunes : Sportifs engagés !

      pixabay Pexels Chaque année, ça recommence. Quoi donc ? Mais Roland Garros, bien sûr. En tant que sportifs, passionnés de tennis, nous souhaitons vivre ce temps d’immenses rencontres autour de nos champions, de nos idoles.

      Lire la suite

    • Ils nous parlent de l’Europe

      don bosco minimes europe En novembre dernier, 60 élèves, en 3è à l'école Notre-Dame-des-Minimes à Lyon, sont partis dans l’Est de la France pour un voyage scolaire d’une semaine intitulé : « Voyage de mémoire. De la guerre à la paix ». Ils ont découvert les lieux des deux guerres mondiales ainsi que le parlement européen de Strasbourg. Mathis, Thomas et Mathis nous parlent de leurs visions de l’Europe.

      Lire la suite

    • Construire l’Europe aux yeux des jeunes

      MSJ jeunes vote europe 01 Ils n’étaient pas encore nés lorsque la Communauté Economique Européenne a été créée en 1957. Ils ont entre 20 et 30 ans. Pablo est espagnol, Antonija croate, Anne-Florence française. Engagés dans le Mouvement Salésien des Jeunes au sein de leur pays et au niveau de l’Europe, ils nous partagent leur vision de l’Europe et ce que le « vieux continent » apporte à leur pays.

      Lire la suite

    • Les citoyens ont besoin de l’Europe

      citoyens europe don bosco 2019 02 Bogna Suda est polonaise. Elle travaille au Parlement européen depuis plus de 15 ans. Elle est conseillère dans un groupe politique et dirige une équipe de 9 personnes. Elle explique le travail du Parlement et relève les défis à venir.

      Lire la suite