Coopératrice-357« Être Salésienne Coopératrice, Salésien Coopérateur de Don Bosco, n'est pas appartenir à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours ! »

 

Une vocation concrète des laïcs dans l'Eglise

Les coopérateurs ont choisi de vivre toutes les valeurs de la vie chrétienne laïque de manière salésienne en tant que disciples de Don Bosco sous une forme fraternelle et organisée en communion avec les autres branches de la Famille salésienne insérés dans l'Église locale et universelle selon leur situation personnelle et leurs capacités personnelles.

La promesse des Coopérateurs de Don Bosco

Être coopérateur, c'est répondre à la vocation salésienne en assumant une manière spécifique de vivre l'Évangile et de participer à la mission de l'Église. Ils sont appelés à y répondre par une promesse au cours de laquelle ils recoivent le Projet de Vie Apostolique (PVA) de l'Association.

 Repères historiques

En 1841 Don Bosco travaille avec des auxiliaires pour se consacrer avec l'aide des prêtres séculiers aux jeunes des rues.

En 1876, le pape Pie IX reconnaît officiellement la congrégation des Salésiens Coopérateurs de Don Bosco.

Cette idée innovante de Don Bosco, Vatican II l'a confirmée solennellement : « Le propre de l'état des laïcs étant de mener leur vie au milieu du monde et des affaires profanes, ceux-ci sont appelés à exercer leur apostolat dans le monde à la manière d'un ferment, grâce à la vigueur de leur esprit chrétien. »

Les Coopérateurs vivent à la suite de Don Bosco

Les coopérateurs suivent leur vocation en groupes locaux et sont appelés, à exercer leur apostolat en premier lieu :

  • en famille
  • dans le mariage
  • dans la paroisse
  • dans leur milieu de vie
  • dans la réalité sociale

Ils se rencontrent régulièrement pour approfondir leur spiritualité et relire leur vie.

Les terrains privilégiés d'engagement et de services

Les salésiens cooprérateurs contribuent à la vie de l’Église selon leur moyens, leurs talents, ouverts et disponibles aux décisions de l’Église locale (diocèse et paroisse) en étroite collaboration avec les pasteurs.  Ils gardent néanmoins un lien privilégié avec l'oeuvre salésienne la plus proche de leur demeure.

Ils participents à :

  • la catéchèse et la formation chrétienne
  • l'animation de groupes et de mouvements de jeunes et de familles
  • la collaboration dans les centres d'éducation et d'enseignement
  • l'engagement dans la communication social

Pour aller plus loin


Les sites des salésiens coopérateurs

 

Mot du jour

 La tendresse. Qui mieux que Marie pour nous la transmettre ? Nous célébrons justement aujourd’hui son cœur immaculé. 

Demandons lui qu’elle fasse grandir en nous la chasteté. Surtout demandons cette qualité du regard pur et limpide. « La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière. » En un tel regard, les jeunes ne se voient pas jugés, mais grandis. Car ce regard ne s’impose pas, n’envahit pas, mais, comme saint Jean Baptiste, laisse toute la place à la lumière de Dieu.

Immaculé, c’est aussi cette générosité maternelle. « Tout jeune qui entre dans une maison salésienne est sous la protection spéciale de Marie Auxiliatrice » disait Don Bosco. À nous de savoir rendre la tendresse miséricordieuse de Dieu présente. 

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

École de Vie Don Bosco
Interview de Prisca
Voir l'article

Aftermovie : retour sur la journée Défi
Citoyenneté du 3 Mai 2017 dans l’Ouest
Voir l'article

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Interview de Victor
Voir l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...