Coopératrice-357« Être Salésienne Coopératrice, Salésien Coopérateur de Don Bosco, n'est pas appartenir à un mouvement en plus, mais être conscient de vivre un style de vie qui colore toutes les actions du quotidien et qui s'affine tous les jours ! »

 

Une vocation concrète des laïcs dans l'Eglise

Les coopérateurs ont choisi de vivre toutes les valeurs de la vie chrétienne laïque de manière salésienne en tant que disciples de Don Bosco sous une forme fraternelle et organisée en communion avec les autres branches de la Famille salésienne insérés dans l'Église locale et universelle selon leur situation personnelle et leurs capacités personnelles.

La promesse des Coopérateurs de Don Bosco

Être coopérateur, c'est répondre à la vocation salésienne en assumant une manière spécifique de vivre l'Évangile et de participer à la mission de l'Église. Ils sont appelés à y répondre par une promesse au cours de laquelle ils recoivent le Projet de Vie Apostolique (PVA) de l'Association.

 Repères historiques

En 1841 Don Bosco travaille avec des auxiliaires pour se consacrer avec l'aide des prêtres séculiers aux jeunes des rues.

En 1876, le pape Pie IX reconnaît officiellement la congrégation des Salésiens Coopérateurs de Don Bosco.

Cette idée innovante de Don Bosco, Vatican II l'a confirmée solennellement : « Le propre de l'état des laïcs étant de mener leur vie au milieu du monde et des affaires profanes, ceux-ci sont appelés à exercer leur apostolat dans le monde à la manière d'un ferment, grâce à la vigueur de leur esprit chrétien. »

Les Coopérateurs vivent à la suite de Don Bosco

Les coopérateurs suivent leur vocation en groupes locaux et sont appelés, à exercer leur apostolat en premier lieu :

  • en famille
  • dans le mariage
  • dans la paroisse
  • dans leur milieu de vie
  • dans la réalité sociale

Ils se rencontrent régulièrement pour approfondir leur spiritualité et relire leur vie.

Les terrains privilégiés d'engagement et de services

Les salésiens cooprérateurs contribuent à la vie de l’Église selon leur moyens, leurs talents, ouverts et disponibles aux décisions de l’Église locale (diocèse et paroisse) en étroite collaboration avec les pasteurs.  Ils gardent néanmoins un lien privilégié avec l'oeuvre salésienne la plus proche de leur demeure.

Ils participents à :

  • la catéchèse et la formation chrétienne
  • l'animation de groupes et de mouvements de jeunes et de familles
  • la collaboration dans les centres d'éducation et d'enseignement
  • l'engagement dans la communication social

Pour aller plus loin


Les sites des salésiens coopérateurs

 

Mot du jour

Aujourd’hui, la peur semble la chose la mieux partagée par tous, la mondialisation la mieux réussie. La vie est un chaos dont on ne mesure ni l’après, ni l’avant. Le monde dans lequel nous vivons est irrationnel et parfois violent, nos sociétés ne savent plus quels repères choisir.

La peur n’est pas une vision du monde : l’espérance est ce qu’il y a de plus solide. Il faut donc trouver un outil pour empoigner cette vie sans qu’elle nous file entre les doigts, pour redécouvrir que ce monde nous est favorable, que nos sociétés créent de la paix, qu’il y a de nombreuses promesses de bonheur.

A nous de trouver notre « porte étroite » qui nous permet d’accéder au bonheur : peindre, écrire, parler, prier, servir, se donner… Les sagesses et l’évangile nous indiquent des portes.

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre

Multimédia

Le train de la mémoire : Vers Auschwitz
Le projet
Voir l'article

Mission à Tournai : Interview du directeur

Voir l'article

Campobosco : une invitation execptionnalle,
un film réalisé par les jeunes...
campobosco.fr

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...