lycee train de la memoire auschwitz 001 Depuis plus de 20 ans, le Train de la Mémoire propose à des lycéens de partir à Auschwitz. Les jeunes arrivent sur les lieux, forts d’une préparation sérieuse et approfondie, pour revisiter cette période sombre. Les jeunes revoient l’histoire pour s’engager dans le présent, changer les choses.Logo video80

Le projet du Train de la Mémoire 

Depuis 1995, des enseignants et des historiens ne cessent de proposer à des élèves de lycées (Premières et Terminales) d’aller en Pologne pour visiter les camps d’Auschwitz et Birkenau. Une association loi 1901 « Le Train de la mémoire » a été créée en décembre 2013. Son but est d’entretenir la mémoire de la Shoah auprès de lycéens et d’adultes en vue de les faire réfléchir sur leur responsabilité dans la société.

« A travers cette marche vers le camp d’extermination d’Auchwitz-Birkenau, on avait le poids de l’histoire : on avait l’impression que le temps s’est arrêté. Tout est vide et on ressent le poids de la présence des personnes qui sont passées ici », partage Calixte, élève en Terminale à Notre-Dame de Sion à Paris.

Du choc émotionnel au sens de l’engagement

Cela fait plusieurs mois qu’ils se sont préparés à vivre ce moment. Ils proviennent de treize établissements différents. Tous les élèves ont écrit une lettre de motivation. « Au départ, j’y suis allée pour des raisons hyper égoïstes, confie Lucie, en Terminale à Massillon. Parce que je voulais un choc émotionnel. Et en fait plus j’avançais dans la préparation, plus j’ai eu envie d’y aller parce que je voulais nourrir ma vision du monde ». Et pour Margaux, de Notre-Dame de Sion à Saint-Omer : « J’avais envie de me construire, de changer ma vision des choses du monde et donc de repartir avec de nouveaux idéaux, de nouvelles forces, et d’avoir envie de changer les choses. »

lycee train de la memoire auschwitz 002 lycee train de la memoire auschwitz 003

 

Un tel voyage offre de se retrouver face à soi-même

Dans le camp, les jeunes prennent le temps du recueillement enraciné dans une mémoire vive. Ils lisent des noms de personnes disparues dans la Shoah, suivie d’une prière juive et du psaume 73, décrivant le combat qui se déroule dans le cœur du croyant. Elie Bennaroch, Président du FSJU-Marseille (Fonds Social Juif Unifié), qui accompagne le groupe, précise : « Cela fait référence au récit biblique. N’oublie pas que tu es étranger. Ne méprise pas l’étranger. Tu dois t’en occuper, l’accueillir. » En marchant sur les rails, Angèle, du lycée St-Aspais à Melun, partage sa réflexion : « Maintenant c’est à nous de prendre notre vie en main. C’est un cadeau qu’on fait aux victimes et c’est un cadeau qu’ils nous font. »

Pour Jérôme Prigent, oratorien, « Un tel voyage offre de se retrouver face à soi-même, face à un rude questionnement, face à l’autre même que nous sommes, face à l’étranger que nous pouvons être, à nous-mêmes quelque fois ; et ça bouscule nos propres attitudes en de nombreuses situations. »
Sylvie Bénegmos, professeur à Fénélon, porte cette conviction : « Chaque élève est comme une petite flamme d’histoire. C’est à cette génération de porter un message fort de paix, de respect de l’autre. »

 

lycee train de la memoire auschwitz 004 lycee train de la memoire auschwitz 005

 

Les 13 établissements participants
à ce 10ème Train de la Mémoire 

Notre-Dame de Sion (Evry) ; Notre-Dame de Sion (Marseille) ; Notre-Dame de Sion (Paris) ; Notre-Dame de Sion (St Omer) ; Oratoire. Massillon (Paris) ; Oratoire Saint-Erembert (Saint-Germain en Laye) ; Oratoire Saint-Martin (Pontoise) ; Fénelon-Sainte-Marie (Paris) / ITEC (Grenoble) ; Aumônerie (Amboise) ; Saint-Louis / Saint-Clément (Viry-Chatillon) / Saint-Aspais (Melun) / Lycée de la Sauque (La Brède)

Le programme 

  • Marche vers Auschwitz/Birkenau
  • Visite du camp avec une célébration de la mémoire
  • Table ronde à l’auditorium d’Auschwitz, avec présentation théâtrale de « Yossel Rakover »
  • Messe au Carmel
  • Visite du camp Auschwitz

 

lycee train de la memoire auschwitz 006 lycee train de la memoire auschwitz 007

 

lycee train de la memoire auschwitz 008 lycee train de la memoire auschwitz 009

 


Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Don Bosco Aujourd'hui pour la transmission de l'actualité salésienne. Elles sont conservées pendant 5 ans et sont destinées à la promotion des activités de la famille salésienne. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Salésiens de Don Bosco, 393 bis rue des Pyrénées, 75020 PARIS, France

j offre une messe
Défi Citoyenneté 2025

Campobosco
temoignages
Livre Le systeme preventif p

Multimédia

6e Congrès de l’éducation salésienne
Ce qu'en disent les participants
Voir l'article

Défi citoyenneté :
lancement du label
Voir l'article

« Ils nous ont bluffés ! » Concours de
plaidoirie à l’Institut Lemonnier
Lire l'article

Toutes les vidéos sur la chaîne DBA...

  • Maisons Don Bosco

    • « Va à la pompe ! » L’éducation selon Don Bosco

      education don bosco 03 Lorsque des éducateurs se plaignaient auprès de Don Bosco de ne pas être écoutés par les jeunes et de ne pas savoir comment les prendre, Don Bosco disait : « Va à la pompe ». Il y avait, dans la cour du Valdocco, une fontaine autour de laquelle il y avait toujours un attroupement de jeunes qui se bousculaient pour boire ou pour ramollir la pagnote trop dure du petit déjeuner. C’est là que l’éducateur, en se mêlant à la file, pouvait entendre les conversations, connaître les centres d’intérêt des garçons, leurs préoccupations du moment. L’éducateur était ainsi en prise directe sur leur culture et pouvait sentir l’atmosphère générale. Don Bosco suggérait aussi à l’éducateur d’être moins dur, moins rigide, de « ramollir » son quotidien.

      Lire la suite

    • Le Festiclip est cette année un festival européen sensible au monde des laissés pour compte

      fasticlip 2018 04 La treizième édition du FestiClip, festival de vidéoclips réalisé par et pour des jeunes de 15 à 20 ans, s’est déroulé au Centre Jean Bosco le 2 juin. Participaient cette année, outre bien sûr la Belgique et la France, l’Espagne, le Portugal et l’Allemagne. Les films étonnent par leur qualité et leur thématique. Aujourd’hui, c’est la manière de traiter les laissés pour compte qui interroge les jeunes. Logo video80

      Lire la suite

    • Festifoot 2018 : la coupe du monde version salésienne

      festifoot 2018 caen 07 La coupe du monde de foot en version salésienne ? Comment ça, vous ne connaissez pas ? Festifoot ! Mais si, c’est ce rassemblement de 60 jeunes venus de toute la France pour partager un week-end exceptionnel, plein de partage, de fair-play, et de sport ! Avec la participation de huit équipes, soit 55 jeunes de 15 ans environ, le Festifoot du mois de juin n’a jamais connu un tel succès.

      Lire la suite

    • Quatre jours de formation approfondie pour les élèves les plus engagés

      formation eleves engages 01 Voyage à Biville : c’est une initiative des quatre établissements scolaires de l'Ouest au début des vacances de Pâques.  Une quarantaine d'élèves des établissements de l'Ouest. Elèves en difficulté ou non. Il s'agit de quelques jeunes parmi les plus engagés dans la vie de l'établissement. Le projet est une formation approfondie pour les élèves les plus engagés à l’image de ce que faisait Don Bosco.

      Lire la suite

    • Les premières Assises de Don Bosco Action Sociale

      don bosco action sociale assises 01 Les 24 et 25 mai 2018, le réseau Don Bosco Action Sociale a organisé ses premières assises à l’Institut Don Bosco de Gradignan (Gironde). Celles-ci ont regroupé plus de 100 dirigeants des 65 établissements et services d’action sociale du réseau : présidents, administrateurs, directeurs, cadres de direction. Ces participants ont pu ainsi prendre conscience de la force et du dynamisme de ce réseau.Logo video80

      Lire la suite

    • « Foi et Science » s’invitent à l’institut Lemonnier à Caen

      lemonnier mai 2018 02 Les jeunes de 2ndes de l’Institut Lemonnier à Caen ont couronné leur année pastorale autour du thème : Science et foi. Autour d’une table ronde, étaient réunis des témoins de la foi des religions monothéistes présentes dans l’agglomération.

      Lire la suite