Message du pape François sur la tempête apaisée, version salésienne !

31 mars 2020 à 5:17

Suite à l’intervention du Pape François, vendredi dernier, les salésiens de Don Bosco de Paris (Paroisse Saint Jean Bosco) souhaitent adresser un message aux jeunes, grands et petits, en vidéo !

 

Marc 4, 35-41 :  En ce jour là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

*****

Un coussin comme remède, commentaire du père Xavier ERNST, sdb

« Mais lui, allongé sur le coussin à l’arrière, il dort… »

« En nous, c’est tempête à mort … et toi, dans cette barque, tu dors ! » Comment transmettre aux jeunes ce message que nous avons reçu vendredi soir du Pape François au milieu de cette immense place Saint Pierre vide à Rome ??? Seul et boiteux, il nous a lu le texte de la tempête apaisée …

Aujourd’hui, la tempête du Covid-19 nous a tous surpris. Elle est d’une force inattendue et violente. Nous sommes tous sur cette même barque pour y faire face. Tous, sans exception ! Jeunes et âgés, croyants et non-croyants, des quartiers, des villes et de la campagne, les riches et les pauvres, les médecins, les maçons, les éboueurs, les profs, malades et bien portants, français, belges, chinois, américains ou africains, …

 

« Réveille-toi, nous sommes démontés ! »

Jésus est là, lui aussi … dans la même barque, à l’arrière… et il dort ! « Réveille-toi ! Nous sommes perdus !!! ça ne te fait rien ??? Tu vas nous laisser comme ça ? »

Jésus se réveille, avec son coussin sous le bras, encore à moitié endormi … « Pourquoi avez-vous peur? » Vous n’avez pas la foi ? Confiance ! » Et voilà qu’il nous propose deux remèdes en nous tendant son coussin … ce coussin que nous n’avons jamais autant contemplé que depuis que nous sommes confinés… Toute la journée, nous voyons ce coussin sur notre lit ou sur notre canapé devant la TV.

 

Coussin de la prière

Le coussin est le lieu où on se pose, où on se dépose, où on se repose. On pensait qu’on allait y arriver tout seul, par nos seules forces et nos propres efforts. Nous nous reconnaissons aujourd’hui créatures fragiles, vulnérables, limitées … Sans Lui, nous ne pouvons rien faire. Nous sommes convaincus que Dieu est là, présent avec nous pour traverser cette épreuve. Nous pouvons lui parler dans le secret de notre cœur et lui adresser nos doutes, nos craintes, nos cris, nos histoires d’amour, nos déceptions, …

 

Coussin du service

Le coussin est aussi le lieu pour soulager le souffrant, lieu du réconfort, de douceur et de tendresse. Aucun superhéros, aucune superstar du foot ou de la TV ne peut faire reculer cette épidémie. Les véritables héros du quotidien sont les personnels soignants, les éducateurs des foyers d’enfants, les caissières du supermarché, les professeurs, les parents, … chacune et chacun d’entre nous … si nous voulons bien étendre les bras, si nous acceptons cette nouvelle fraternité, si nous ouvrons de nouveaux chemin de solidarité, si nous inventons des gestes de service et de soutien. Nous sommes tous dans la même barque aujourd’hui et demain: la barque des enfants bienaimés de Dieu.

 

Chemin de Résurrection

Jésus a traversé aussi une fameuse tempête, il est passé par la croix, avant d’ouvrir ce chemin de Résurrection, de vie, de mer apaisée pour toujours … Que cette croix soit notre ancre, notre gouvernail, notre Espérance. Il est ressuscité ! Il est Vivant à nos côtés pour traverser cette tempête dans l’Espérance.

Accepterons-nous de l’accueillir par la prière dans la barque de notre vie ? Accepterons-nous de prendre son relais pour prendre soin comme lui de tous ceux qui ont besoin que quelqu’un étende les bras ?

 

 

*******

Vous pouvez télécharger le fichier PDF : une proposition pour les enfants sur « la tempête apaisée », Marc 4, 35-41. Réalisation Danielle Sciaky « A travers chants »

 

Chant : « Tempête apaisée »

 

Eglise