Ephata, le charisme de Don Bosco

30 avril 2021 à 10:00

Ephata, le charisme de Don Bosco

Depuis plus de 40 ans, les salésiens et les salésiennes de Belgique ont développé un mouvement de spiritualité destiné aux jeunes et aux familles. Laïcs et religieux portent ensemble le charisme de Don Bosco.

En 1976, les salésiennes et les salésiens de Belgique décidaient d’animer conjointement des week-ends clairement orientés vers la vocation religieuse, pour des jeunes de 16-24 ans. Ce ne fut pas un succès de nombre, mais les jeunes ont fait comprendre qu’ils désiraient autre chose : faire un chemin chrétien, réapprendre l’évangile, inventer un mode de vie. Rapidement, le mot « vocation » a été élargi à l’ « appel » que Dieu lance au cœur de tout baptisé.

 

Le groupe s’agrandit

Dès 1978, en plus des trois week-ends de l’année, l’équipe a proposé un camp itinérant. La « Marche Saint Marc », a été décisive par son impact : un temps fort de découverte de l’évangile, de partages, de sueur, d’aventures et de beaucoup d’amitié pour les 80 participants. Du coup, les jeunes ont invité des amis pour leur faire connaître cette expérience. D’autres marches suivront : on se souvient de la rude montée depuis Gênes vers Mornèse, à travers des paysages fabuleux, ou le chemin de St Jacques à l’époque où il n’avait pas encore été restauré. Les journées étaient rythmées par les évangiles et inspirées par les grandes vocations : Paul, Jérémie, Don Bosco, Abraham… Certaines années, ce furent des chantiers ; les Voirons ont marqué les mémoires : les jeunes ont creusé les fondations de la chapelle des Petites Sœurs de Bethléem.

 

Un nouveau nom

Dès 1978, les « outils » – qui sont toujours ceux d’aujourd’hui -, étaient mis en place : le temps de désert, les carrefours, le grand jeu, les témoins, les enseignements, la liturgie et les chants, la veillée, les décors.

C’est en 1980 que le nom d’ « Ephata Don Bosco » fut adopté. Ce mot araméen venu de l’évangile de Marc (7, 31) devient la Parole fondatrice du projet : « Ouvre-toi ! ». Don Bosco indique l’esprit et la pédagogie.

 

Ouverture aux 14-15

En 1986, les 14-15 ans réclament eux aussi beaucoup d’attention et un peu de sens pour leur vie. Une équipe audacieuse organise, dès 1988, un pèlerinage à vélo de Bruxelles à Turin, une aventure folle pour aller rencontrer Don Bosco dans son pays. La route est par elle-même éducatrice : on ne peut pas frimer longtemps, elle fait la vérité. Les pélés à vélo restent la marque de cette section, même si on alterne avec des camps « chantier et prière ». On prépare chaque fois un carnet avec des textes, des questions, des illustrations, qui permettent de prolonger les découvertes, surtout si le jeune lui réserve une place dans son « coin prière ». Les jeunes adorent l’enseignement du matin lorsque les animateurs jouent des saynètes plus ou moins improvisées !

 

Vers la finalisation du projet

1986 voit la naissance du journal « Ephata Don Bosco : des jeunes sur le chemin de l’Evangile ». Il maintient le lien entre tous, propose des éléments de réflexion chrétienne et salésienne. Il disparait en 2002, quand un site internet reprend une partie de ses fonctions.

Entretemps, les jeunes des débuts ont dépassé l’âge de 24 ans. En 1988, ces aînés lancent des week-ends à leur niveau, et se baptisent, non sans humour, « les Fossiles » : ils étaient 14 comme le carbone !

En 1990, à la demande des responsables salésiens, les équipes d’animation précisent le projet éducatif commun. Ephata est un mouvement d’Eglise qui veut éduquer les jeunes et leur donner de vivre l’évangile, avec les couleurs salésiennes : joie, simplicité, esprit de famille, souci des premiers pas et des mûrissements, sainteté accessible aux mal aimés de la société, aux effarouchés par l’institution Eglise. Chacun est stimulé afin d’investir ses énergies, selon ses moyens, dans son milieu de vie quotidien. Le travail de rédaction est finalisé par « la coordination » en 1995. Celle-ci se compose d’un représentant pour les sœurs, un pour les salésiens, et deux délégués de chaque section. Le projet prévoit une progression dans les trois week-ends : le premier est centré sur la découverte de soi, le second sur les relations aux autres, le troisième sur la solidarité et l’engagement. Les trois sont vus à travers la relation à Dieu.

En 1997, Ephata Don Bosco est constitué en ASBL (équivalent des associations loi 1901 en France) : il fallait une structure juridique pour se conformer aux dispositions légales, et se protéger contre les risques. Le soin de l’animation, des interactions entre les différentes sections est confié à la coordination.

 

Quelques retouches

En 2005 intervient un remaniement des sections, qui deviennent : 14/16, 17+, « Avanti » pour les jeunes aux études supérieures ou au travail, et « Familles », qui organise une ou parfois deux sessions durant l’été. Les « familles » peuvent compter sur des jeunes des autres sections pour l’animation des différentes tranches d’âge. Les jeunes de 12-13 ans n’y trouvant plus vraiment leur place, ou plutôt : ayant hâte d’être traités comme des aînés, ont fait pression pour la création, en 2013, des 12/13 ans qui viennent de devenir les 11/13.

 

La formation

La « coordination » a le souci de la formation des animateurs. Chaque année, en septembre, un week-end est consacré à la réflexion sur les fondements et la pratique : animer un carrefour, proposer l’évangile, construire un grand jeu, mener un temps de prière, connaître Don Bosco, s’adapter à l’évolution des jeunes. Ainsi, la génération actuelle, même dans les familles chrétiennes, ne connait guère les grands récits de la Bible et la liturgie. Tous les animateurs ne se situent plus dans la foi chrétienne, mais ils se sentent en phase avec l’esprit et la manière salésienne.

Depuis la fusion des provinces de Belgique francophone et de France, un groupe étoffé de jeunes « Ephatiens » participe aux « Campobosco » organisés chaque été au lycée agricole de Ressins, dans la Loire, ou en Italie, au pays de Don Bosco. Des animateurs s’engagent dans le MSJ, le Mouvement Salésien des Jeunes.

Ephata Don Bosco, c’est une histoire déjà longue, devenue une vraie richesse pour le rayonnement de Don Bosco et la pédagogie salésienne : de nombreux anciens et jeunes continuent de s’investir pour porter le charisme, et notamment pour faire vivre le Centre Don Bosco de Farnières. Les religieux et religieuses diminuent, mais l’esprit de Don Bosco est pris en relais par les nouvelles générations.

 

Jean-François MEURS


Notre site don-bosco.net se fait l’écho de multiples initiatives, actions, interventions, réflexions menées au sein du réseau Don Bosco. Si vous le souhaitez, vous pouvez être avertis par mail des principales mises à jour en vous abonnant à notre newsletter.

La famille salésienne dispose aussi d’un magazine, Don Bosco Aujourd’hui. Y êtes-vous abonnés ? Vous abonner, c’est d’abord garder le lien, c’est aussi soutenir cette revue. On compte sur vous ! S’abonner à la revue à la revue Don Bosco Aujourd’hui.

Nous sommes évidemment également présents sur les médias sociaux.

Sur facebook, nous vous invitons à « aimer » notre page FB.

Sur twitter, suivez-nous par ce lien.

A très vite, dans la fidélité à saint Jean Bosco et à Marie-Dominique Mazarello !

Famille Salésienne