Les coopérateurs de Marseille visiteurs de prison pour mineurs

26 mai 2014 à 4:28

Les coopérateurs de Marseille visiteurs de prison pour mineurs

Marie-Thé, Hélène, Anne-Marie et Marie-Claire, quatre salésiennes coopératrices de Marseille sont au service des mineurs en prison et de leur famille. Si vous vous demandez : que font au juste les coopérateurs de Don Bosco ? Ecoutez le témoignage de Marie-Claire Baronnet.

 

 

 

DBA : Dans quelle prison intervenez vous ?

La prison pour mineur est une prison pilote, ouverte depuis 7 ans, qui reçoit des jeunes garçons de 13  à 18 ans. Notre équipe accueille les familles en attente de parloir pour une soixantaine de garçons. Nous accompagnons les familles, les informons et jouons le rôle de sas de décompression et d’humanité en attendant la visite au parloir.

 

 « Nous aidons, par notre présence, à surmonter la détresse et le choc de l’incarcération de leur enfant. »

 

 

Nous sommes dix-huit bénévoles, au sein de l’équipe Saint Vincent, formées à l’écoute. Nous nous relayons, en binôme. Cet accueil des familles est un espace de discussion, d’échange, et de respect des personnes. Nous offrons une boisson fraîche ou chaude, des bonbons, des biscuits. Nous aidons à prendre les rendez-vous de parloirs grâce à la borne installée dans l’accueil. Ces familles, pour la plupart sont d’origines étrangères : Maghreb, Comores, Afrique. Nous écoutons, nous réconfortons, nous aidons, par notre présence, à surmonter la détresse et le choc de l’incarcération de leur enfant.

 

DBA : C’est un engagement difficile ?

Nous vivons aussi de bons moments de joie quand un jeune détenu retrouve la liberté et que sa maman vient nous le présenter, les discussions sont quelquefois amusantes, pleines d’anecdotes, car ces familles retrouvent avec nous, un peu de gaieté. Notre regard a changé au fil du temps, il est plus tolérant et plus compatissant.

 

Une fois par mois, nous prenons un temps de réflexion avec notre aumônier, pour relire nos émotions, nos gestes, nos paroles. Nous essayons de grandir ensemble au niveau humain et spirituel.

 

DBA : Pourquoi avoir choisi la prison ?

Pourquoi la prison ? Don Bosco visitait la prison de Turin où étaient enfermés de jeunes délinquants et St Vincent de Paul a été aumônier des galères… Voilà qui les rapprochent. Voilà aussi ce qui inspire notre démarche dans les prisons de mineur de Maseille.

 

Marie-Claire Baronnet

groupe des salésiens coopérateurs de Marseille

 3 juillet 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Officier de prison
  • Qui sont les salésiens coopérateurs de Don Bosco ?

 

 

 

Famille Salésienne