Sœur Marie-Agnès Chetcuti nommée future provinciale des sœurs salésiennes de Don Bosco

20 janvier 2021 à 9:00

Sœur Marie-Agnès Chetcuti nommée future provinciale des sœurs salésiennes de Don Bosco

Soeur Geneviève et Soeur Marie-Agnès

L’annonce a été faite ce mardi 19 janvier 2021, aux sœurs de France, de Belgique-Sud et  de Tunisie : sœur Marie-Agnès Chetcuti sera la prochaine provinciale des Salésiennes de Don Bosco. Elle succédera, le 5 août prochain, à sœur Geneviève Pelsser, actuelle provinciale, tout juste six années après la prise de fonction de cette dernière, au moment où les provinces de France et de Belgique s’étaient unies, au terme d’un parcours de plusieurs années.

« C’est vraiment de tout cœur, que je remercie soeur Marie-Agnès pour sa foi, sa profonde disponibilité à reprendre le « bâton de pèlerin » pour vivre cette mission d’animation et de gouvernement au service de la croissance du charisme salésien et mornésien, sur la portion de territoire que le Seigneur nous a confiée, en France, Belgique-Sud et Tunisie », a souligné, dans son message d’annonce, sœur Geneviève.

 

Originaire de Marseille

Sœur Marie-Agnès, 58 ans, a déjà été provinciale, mais à une époque où la province ne comptait que la France et la Tunisie. Elle est actuellement (entre autres) vicaire provinciale et responsable de la tutelle scolaire. La province Notre-Dame-des Nations regroupe la France, la Belgique-Sud et la Tunisie. Née le 5 août 2015, elle compte aujourd’hui 127 religieuses, dans quinze communautés… et de 15 nationalités différentes !

 

De 33 à 100 ans

La benjamine est sœur Anne-Flore Magnan, 33 ans, en communauté à Lille. Et les doyennes sont sœur Anna Lanteri, sœur Marie-Thérèse Gaillard et sœur Marie-Thérèse Dobrenel, qui ont toutes les trois fêté il y a quelques mois leurs… 100 ans ! Elles sont toutes les trois en communauté à Marseille.

Les sœurs exercent la tutelle de plusieurs établissements scolaires (Guînes, établissement du Pas-de-Calais que sœur Marie-Agnès a dirigé, mais aussi à Marseille, Lyon, Thonon-les-Bains, Saint-Etienne, Wittenheim, Paris, etc.) qui accueillent au total environ 12 000 élèves, animent des internats (Bruxelles) des foyers d’étudiants (Louvain-la-Neuve, Lyon…) et un centre spirituel (Farnières, près de Vielsalm). Elles sont aussi présentes dans des structures d’action sociale et des paroisses et préparent des jeunes au Volontariat salésien (Vides), etc.

 

Le projet des soeurs salésiennes

« La spiritualité de Don Bosco et de Marie-Dominique est une spiritualité dynamique, qui s’inscrit dans la vie et qui exprime l’amour prévenant de Dieu pour les jeunes et pour toutes les personnes avec lesquelles nous vivons. Le système préventif est vécu autant comme une spiritualité que comme une méthode pédagogique. Il est un mode d’aimer le monde, les jeunes, les plus pauvres », soulignait, en 2011, devant les anciennes élèves et anciens élèves réunis en congrès, sœur Marie-Agnès. « Nos vies de chrétiens engagés dans ce monde sont prophétiques dans la mesure où elles rendent le charisme salésien plus lumineux et contagieux. La contagion viendra de notre passion à aimer ce monde, de notre manière positive de nous situer dans les événements de la vie avec une forte espérance chevillée au corps. Faire de notre vie un chemin d’amour, pour que les autres aient la vie en abondance, voilà ce qui oriente notre quotidien et lui donne une coloration d’éternité ! »

Et de conclure alors : « Une condition de la fécondité de notre spiritualité est le témoignage de l’amour qui imprègne nos maisons, notre famille et la Famille Salésienne. Nous vivons au cœur des angoisses et des espérances de notre monde. Nous partageons la vie de beaucoup d’hommes et femmes qui sont en recherche de repères spirituels ou d’une spiritualité qui, par la vie, donne sens et espérance au quotidien. Notre place dans la société nous met comme le levain dans la pâte, comme le sel qui vient révéler la saveur d’un aliment, comme une petite lumière qui vient mettre en relief les attentes les plus profondes du cœur humain. En cela, nous avons une formidable mission de rayonnement du charisme salésien. »

Un rayonnement qui profitera pleinement de l’année 2022 qui arrive, et qui verra les sœurs salésiennes et toute la famille salésienne célébrer les 150 ans de fondation, par Jean Bosco et Marie-Dominique Mazarello de la congrégation (institut des Filles de Marie-Auxiliatrice) !

Famille Salésienne