« Apprends-moi la nature » en camp ou en classe

2 octobre 2017 à 5:15

Jouer avec la nature est un chemin vers une pédagogie positive et bienveillante. L’objectif principal est de favoriser des moments de partage entre adultes et jeunes enfants autour de la découverte de la nature. L’idée est de percevoir la nature comme médiateur de jeux, de relations, de découvertes entre l’enfant et ses pairs. Les exemples sont nombreux : camp avec les scouts, classe verte ou classe d’intégration, comme à Farnières.

 

Apprivoiser la nature avec les scouts

Romane, Théo et Louise, 10, 8 et 9 ans, discutent de leur prochain week-end en camping. Louise a la frousse des araignées ; Théo a peur du noir et dort avec une veilleuse ; pour Romane, l’herbe ça pique. Dans le scoutisme, on en tient compte, et on apprend à dépasser ses craintes en apprivoisant, par des activités ludiques, cette nature qui peut paraître dangereuse, désagréable. Puis, par l’expérience, les enfants vivent le confort autrement – une sieste, allongés dans l’herbe, à l’ombre agréable d’un arbre – et apprennent à distinguer ce qui est dangereux et ce qui ne l’est pas. Le «quart d’heure nature » permet une approche quotidienne de la nature. On renifle l’air, on goûte certains fruits, on caresse l’écorce. Au début, la forêt est hostile et sombre ; par le jeu, elle devient claire et rassurante, sans la domestiquer. La nature, il faut la rencontrer vraiment.

 

Le CRH Domaine de Farnières 

Farnières est un centre de Rencontre et d’Hébergement situé en Belgique (40 km au Sud de Liège) qui propose, aux classes et aux mouvements de jeunes, un parcours de formation citoyenne de trois ou quatre jours. Plus d’informations sur :

www.farnieres.be/fr 

Jouer nature, Michel Scrive
avec les enfants en colo, en camp, en centre de loisirs… plus de 120 jeux et activités nature.
Éditions Les presses de’Ile-de-France

Voyage scolaire en immersion dans la nature : tous actifs !

Après un long voyage en car, les élèves découvrent le lieu qui les accueille toute la semaine, c’est la nature ! Lors du premier contact, on commence par une approche sensorielle : sentir, écouter, voir, toucher, à partir d’activités ludiques. Reconnaitre un arbre par le toucher ; fabriquer un parfum, ou des couleurs, avec des éléments de la forêt. Une journée pluvieuse n’entame pas le moral : pour une fois, les enfants ont le droit d’être sous la pluie sans craindre de salir la classe ou d’attraper froid. Et puis, on arrive à composer de la musique avec de l’eau ! En fin de journée, on prend le temps de réfléchir : qu’est-ce qu’un déchet ? Le tri ?… Il s’agit de sensibiliser à l’économie et à la préservation des réserves en eau potable. Enfin il y a les activités artistiques et créatives : on invente des instruments pour une musique d’eau ! Cela change du piano !

A Farnières, la découverte des autres et de soi-même en dépassant ses limites

Accrobranche, découverte de l’environnement, reconnaissance des arbres,… l’accueil des jeunes pour leur séjour d’intégration inclut pleinement la nature du domaine de Farnières, au cœur des Ardennes. Durant trois ou quatre jours, les jeunes viennent, en groupe ou en classe entière, se former à la coopération et aux valeurs citoyennes par le jeu. L’accrobranche amène certains jeunes à se confronter à leurs limites. Monter aux arbres est une affaire de confiance en soi, mais aussi une confiance en l’autre. Chaque soir, une relecture de la journée est réalisée : comment je me suis senti aidé, soutenu ? Comment j’ai senti qu’un jeune avait besoin d’aide ? La coopération au cœur de la nature est bien réelle.

A lire aussi sur Don Bosco Aujourd’hui….

  • Les articles du dossier « Éducation à la Nature »
  • Lycée de Lyon-Pressin : « Travailler avec la nature, c’est ce qui nous passionne »
  • Pour une écologie authentique

Société