Alice

9 juillet 2013 à 12:21

Elle s’appelait Alice, elle avait 15 ans mais un âge mental de 8 ans. En classe ses camarades se moquaient d’elle. Un jour au cours de dessin, elle rendit une feuille en apparence blanche. Mais le professeur appela les autres élèves pour leur montrer, dans le coin de cette feuille, une fleur minuscule qu’Alice avait dessinée.

« Alors, dans la partie la plus éloignée de la classe, j’ai vu Alice qui pleurait silencieusement. Pour la première fois j’avais rejoint son être profond, sa solitude, sa souffrance et j’ai eu envie de ne plus la laisser seule. Ainsi est née ma vocation d’éducatrice auprès d’handicapés ».
Et nous, saurons-nous être attentifs à découvrir la petite fleur minuscule? Cette petite fleur capable de donner un sens à notre vie et qui peut être pour l’autre un point de départ ?

Mot du jour